Close

« Moonrise Kingdom », un film de Wes Anderson

18 Mai Publié par dans Cinéma | Commentaires

Paul et Virginie version new age

Nous avions laissé ce réalisateur américain sur deux réussites incontestables : « Fantastic Mr. Fox » et « A bord du Darjeeling Limited ». Nous le retrouvons avec, svp, le film qui, non seulement fait l’ouverture du festival de Cannes 2012 mais, de plus, est sélectionné en compétition officielle. Pour votre première venue sur la croisette, beau doublé Mr. Anderson ! L’accroche sur le célèbre roman de Jacques-Henri Bernardin de Saint Pierre pour souligner combien l’amour n’est pas une question d’âge ni surtout de  raison. Cette aventure amoureuse, Sam et Suzy devront, pour la connaître,  s’enfuir du milieu des adultes pour la vivre lors d’une véritable, et chaste nous supposons, lune de miel. Sam est scout dans un camp dirigé de manière militaire par un chef rigide comme une trique. Orphelin, il vit dans une famille d’accueil dont la mère entretient une liaison avec le policier local. Suzy, à l’évidence, traverse une période difficile. Entre les deux gamins, le coup de foudre va donner lieu à une fugue en bonne et due forme. Elle,  habillée avec sa petite robe rose, son chat dans une panière, ses chaussures du dimanche aux pieds et une pleine valise de bouquins. Lui, en scout bien sûr, toque de Davy Crockett vissée sur la tête, boussole rivée devant les yeux et donnant l’apparence d’une sureté absolue. Pendant leur escapade et alors que toute la petite bourgade de l’île les recherche,  une tornade approche. Une somptueuse distribution, parmi laquelle rien moins que Bruce Willis, Edward Norton, Bill Murray, Frances McDormand et Tilda Swinton dans l’inénarrable rôle, sans nom, des Services Sociaux, défend ce film d’auteur, fantastiquement original et  formidablement graphique (les seventies). Si le burlesque prend souvent le pas, c’est assurément pour que cette comédie cruelle qui se finit en film catastrophe prenne une teinte définitivement surréaliste. Un film dont la BO à elle seule est déjà un chef d’œuvre d’intelligence. A voir…jusqu’à la fin du générique !

Robert Pénavayre

Toutes les bandes annonces et Horaires de vos Cinémas sur Culture 31

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de