Close

13e festival du cinéma italien : une rencontre attendue avec impatience

03 Nov Publié par dans Cinéma | Commentaires

Du 1er au 10 décembre 2017 se tiendra la 13e édition du cinéma italien à l’ABC de Toulouse. En avant-première, en compétition ou en panorama, les vingt-deux films choisis pour le festival présenteront le meilleur du cinéma italien de ces deux dernières années. Au programme, des projections inédites et des rencontres uniques avec les acteurs et les réalisateurs.

Le rendez-vous est annoncé. Les vingt-deux films sélectionnés seront projetés du 1er au 10 décembre au cinéma de l’ABC et dans une dizaine de salles en dehors de Toulouse. Une rencontre attendue comme un événement. L’an dernier le festival a réuni 6000 spectateurs. Cette année, les organisateurs du festival en attendent davantage. Christine Grézes, présidente du comité de sélection, l’assure : «On a un programme d’une extraordinaire qualité. Quasiment tous les films sont passés à Cannes ou à Venise. Certains ont été primés. »

Tenue confidentielle jusqu’au 15 novembre, la liste des films choisis promet d’être remarquable. Un palmarès sera décerné le samedi 9 décembre à la fin du festival. Trois différents prix seront attribués aux huit films en compétition : Le prix du public, le prix des jeunes et le prix du jury. Ce dernier sera notamment composé de journalistes et d’experts en cinéma.

Festival du cinema italien édition 2016

Faire connaître le nouveau cinéma italien

« Notre objectif est de faire connaître la nouvelle génération de réalisateurs, explique Christine Grézes. Passionnée par l’Italie depuis son enfance, elle raconte avoir profité de l’âge d’or du cinéma italien. «Lorsque je me suis lancée dans cette aventure je n’avais pas de choix. C’était l’Italie ou rien. La mémoire collective du cinéma italien en France est extrêmement présente, ce qui est plus difficile c’est de faire connaître la nouvelle génération.»

Un des critères imposé par le jury concerne la date des films sélectionnés, sorti ces deux dernières années. Le sous-titrage en français, le succès recueilli en Italie et les prix obtenus lors des compétitions italiennes, françaises et internationales font eux aussi partie des conditions. Toutefois, Christine Grézes avertit, les films choisis ne correspondent pas à un thème prédéfini. «Ce qui nous importe c’est la diversité. Si on choisit un thème on réduit complètement les choix. » 

Remise des prix de l’édition 2016

Des projections inédites et des rencontres uniques

La veille de l’ouverture officielle, le 30 novembre au cinéma de l’ABC, une soirée événement, La Mafia Liquida, organisée par des artistes italiens itinérants, introduira la 13e édition du festival. Une première pour la ville rose. «Certains membres de l’équipe ont été bluffés par la projection qu’ils ont vue en Italie», raconte Christine Grézes. Déjà joué à Paris, le spectacle spécial sons et lumières sera accompagné de commentaires des acteurs et suivi d’un film inédit en présence des réalisateurs.

En hommage à une grande figure du cinéma italien, deux films de l’acteur Totò, Miseria e nobiltà (Misère et noblesse) et Risate di gioia (Les larmes de joie), seront présentés le 2 décembre à la cinémathèque de Toulouse. Accompagnée d’une présentation, la soirée spéciale fêtera le 50e anniversaire de la mort de l’artiste.

Dernier temps fort de cette saison, le film du réalisateur Marco Tullio Giordana, Due soldati (Les deux soldats), inédit en France sera visionné. Déjà venu trois fois à Toulouse, Marco Tullio Giordana sera probablement de retour pour une quatrième visite. Pour le reste il faudra patienter.

Claire Eckersley

13e rencontres du cinema italien à Toulouse

Du 1er au 10 décembre 2017

Facebook – Youtube

Partager : Facebook Twitter Email

 


Claire Eckersley Plus d'articles de