Close

Le meilleur croissant de Toulouse

26 Oct Publié par dans Gastronomie | 1 commentaire

Il est le symbole de la viennoiserie, le bon vieux croisdalle, celui que j’ai adoré ou détesté, c’est selon. Celui-là même qui était dégueulasse à 10h mais remarquable à la débusquée sur le coup de 6h après une nuit agitée… Durement obtenu après maintes semonces à la fenêtre de mon boulanger pétrifontain (habitants de Pierrefonds).

En premier vrai testing de Rod’n’Roll, le choix du croissant m’a semblé judicieux, on a tous notre croissant de quartier, celui des enfants sur le chemin de l’école, celui d’à côté quoi. Et puis il y a les institutions pâtissières, les pains « réputés » et les « oh le meilleur c’est celui là! », alors j’ai voulu savoir…

Outre les conseillers, j’entends par là les diverses sources d’information, nous étions 3 en chair, en os et surtout en bouche pour cette dégustation, Philippe Lagarde, Christian Authier et moi même.

Les croissants ont tous été achetés samedi dernier entre 9h et 10h, pas d’illusion possible du bon à cette heure de milieu de matinée (à 7h, tous les chats sont gris, les croissants bons et fumants).

Une pré-sélection naturelle a été faite et une liste à tester en est sortie naturellement. La dégustation a été faite à l’aveugle, de toutes façons je vous avouerais qu’aucun de nous n’a de femme boulangère ou pâtissière, et qu’aucun boulanger ou pâtissier n’était au courant. Voici la liste des testés avec le prix et le numéro d’assiette correspondant:

1- Le pain de mon grand père, 1€. Place de l’Ormeau. Toulouse.
2- En Pleine Nature, 0.95€. Quint-Fontsegrives.
3- Le petit Pétrin, 1€, rue des frères Lion (place Dupuy). Toulouse.
4- Pillon, 1€, Carmes. Toulouse.
5- Boulangerie Rue Gambetta, 0.90€, rue Gambetta. Toulouse.
6- Bonbonnière, 1.10€, rue des Tourneurs. Toulouse.
7- Arnoult, 0.85€, zone Saint Caprais. l’Union.
8- Christophe, 0.95€, rue de la Concorde. Toulouse.
9- Au Poussin Bleu, 1.05€, rue du Languedoc. Toulouse.
10- Le Pêché Mignon, 1€, rue du Languedoc. Toulouse.
11- Pâtisserie Conte, 1€, rue Croix Baragnon. Toulouse.

© rod-n-roll.com

Chaque croissant a été admiré, découpé, goûté, comparé, regoûté, éliminé, ou pas.

Esthétiquement, celui du Pain de mon Grand-père était tentant, avec sa forme biscornue et ses diverses couches bien brillantes, ainsi que celui du Petit Pétrin et de Chez Christophe. Par contre, mauvais point pour ceux du Pêché mignon et de la rue Gambetta, balourds et luisants de jaune d’œuf plus que de beurre.

Niveau Prix, vous pourrez constater le grand écart entre Arnoult et la Bonbonnière, révélateur ou… pas?

Sinon ils se tiennent presque tous dans la brochette 0.95€, 1€.

Malgré une légère sur-cuisson, le croissant de la boulangerie du chef Sylvain Joffre à Quint était prometteur, un feuilletage parfait avec toutes ses strates serrés, un réel engagement au niveau des farines… bref, un café et à Table!

Élimination directe par KO pour le Pêché Mignon et Gambetta. Un troisième, qui relevait presque de la GD à 40 cts suivra le pas assez vite: La Bonbonnière, à 1.10€ tout de même…

Arrive le tour d’En Pleine Nature, comme prévu la texture est très bonne, mais l’équilibre n’y est pas, une pointe de sel trop présente, un goût de beurre? ou pas trop de goût justement, bref il passera son tour aussi, tout comme le Pain de mon Grand Père, qui nous a trompé visuellement, sous la dent il s’affaissait de façon caoutchouteuse.

Un croissant s’est distingué directement, et il ne devait même pas faire partie du test, comme quoi… celui du Petit Pétrin: Goût parfait à l’unanimité, croustillant encore présent mais un peu tombé, bref à regoûter…

Pillon passera son tour lui aussi, ainsi que Christophe qui aura quand même droit à un second croc. Et il ne reste déjà plus grand monde, allez, je le balance….

© Rod’n Roll

Roulement de tambour… et les meilleurs croissants sont:

1- Le Petit Pétrin
2- Arnoult
3- Le Poussin Bleu

Bravo à eux! Le Petit Pétrin est premier sans histoire, unanimité directe, il n’en est pas resté une miette, pour les 2 autres, nous avons privilégié le goût même si le prix a aussi son importance.

Le croissant du Poussin bleu avait l’un des plus jolis croustillants du testing, nous nous sommes presque battus pour prendre les bouts, mais Arnoult avec ses 20 cts de moins et surtout un goût beurré assez proche de celui du Petit Pétrin lui est passé devant à la toute faim…

PS: Evidemment qu’il existe des dizaines et des dizaines d’autres boulangeries à Toulouse et périphérie, une grosse sélection a été faite mais on ne peut pas être partout et certaines sont surement passeés à travers les mailles du filet…

Une Chronique de Rod’n Roll

Rod’n Roll

Partager : Facebook Twitter Email

 

Un commentaire

  • Judicieuse initiative!!!
    Mais comme il m’en faut au moins deux le matin, je suis heureux de ne pas avoir le courage d’aller jusqu’à la boulangerie en me levant!!
    2 € c’est trop cher pour moi.
    Et au bistrot, avec un double-café, et donc,…… 2 croissants, il faut lancer un emprunt tous les matins.
    Tu rajoutes un quotidien et le paquet de clopes et ça fait 15€ et t’as pas attaqué la journée. Dur, dur.
    mais pour un petit extra, on poussera jusqu’à la Rue des Frères-Lion, merci

    Au fait, prévoyez pour la galette : y-a du boulot.


Rod'n'Roll Plus d'articles de