Close

John Lavoignat  // Articles publiés par John Lavoignat

03 Fév Publié par dans Musique actuelle | Comments

Piers Faccini et son rêve d’une île

Je ne connais pas mes lointaines origines. Mais un homme, un poète, un songwriter, les connaît pour moi. Il ne me les nomme pas, il les chante. Cet artiste ne se trompe pas. Tapi au cœur des pâturages de nos souvenirs ancestraux, il nous y conduit, en éclaireur, et défriche les chemins qui mènent tantôt […]

Lire la suite...

21 Jan Publié par dans Cinéma | Comments

Le vagin de la mort

L’Apollonide, Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello (2011) La maison close ou le vagin de la mort. Là, paradis et enfer se disputent la nuit : la nuit des temps, dans laquelle les fantômes féminins y exercent le plus vieux métier du monde. Derrière les épais rideaux, les ténèbres à peine ouvertes aux lueurs de bougies, […]

Lire la suite...

20 Nov Publié par dans Poésie, Théâtre | Comments

Nuit et silence

Rêve et folie de Georg Trakl Une mise en scène de Claude Régy. Du 15 au 19 novembre, Petit théâtre, TNT. Il y a peu de lumière et il faut entrer en silence, nous sommes prévenus. Le théâtre se joue déjà là, non pas derrière la porte mais devant. Il empiète sur nos vies comme une […]

Lire la suite...

27 Sep Publié par dans Musique, Portraits | Comments

Être quelqu’un avant de mourir

Cette musique a toujours été là. Où précisément ? Impossible de le dire. Mais quelque part en moi. J’étais incapable de la nommer, de la convoquer, de la reconnaître dans ses moindres flux et reflux inondant la partition, incapable de mettre un visage sur celui ou celle qui la chantait, incapable même de chantonner quelque chose, […]

Lire la suite...

09 Sep Publié par dans Cinéma | Comments

Les Yeux sans visage

Les Yeux sans visage de Georges Franju (1960) Il y a une urgence à gérer, le temps est compté. Ce sentiment diffus que le tragique est en marche, qu’il est déjà trop tard, émane des premières images. Nous suivons une route de campagne, déserte, recouverte d’une nuit sans lumière artificielle, excepté l’éclairage d’une voiture. S’inscrit en fond sonore, […]

Lire la suite...

19 Mai Publié par dans Arts plastiques, Portraits | 2 comments

Amy Fischer, à cœur ouvert

Le bois se mêle au fer, la pierre à la résine, la brique au bois, et un ciel perce le plafond via des fenêtres de toit. De vieux projecteurs de cinéma et quelques lampes prêtes à chanter la pluie dans des bâtons chuchotent aux ombres des secrets de lumière : nous sommes à l’Atelier du […]

Lire la suite...

28 Avr Publié par dans Cinéma | Comments

Le Grand Amour

Le Grand Amour de Pierre Étaix (1969) 1969, nous sommes à la croisée de deux mondes : l’ancien, figé dans les traditions, le poids de la religion et les codes (hiérarchiques, familiaux, de classe sociale…) ; et le nouveau, celui régit par les passions, décomplexé, égaré dans ces chemins de traverse d’où la poésie peut émerger dans la […]

Lire la suite...

11 Avr Publié par dans Théâtre | Comments

Richard III : Au diable cet infirme !

Richard III de William Shakespeare. Une mise en scène de Thomas Jolly. Lumière sur Richard, duc de Gloucester et son corps meurtri, qui tient l’équilibre bien qu’il menace de se tordre, de fléchir à chaque pas ou tirade. Dans son dos, des plumes embellissent une infirmité qu’il porte et dont il a encore la force de contrecarrer […]

Lire la suite...

27 Sep Publié par dans Arts du Cirque, Théâtre | Comments

En attendant Ernest

Ernest ou comment l’oublier Une mise en scène de la Compagnie du Rêvoir. Un texte de Ahmed Madani. Là-haut, il y a Dieu. Sous Dieu, les étoiles. Et sous les étoiles, les artistes de cirque qui les décrochent et font le lien avec les hommes. En bas, il y a le plancher des vaches, celles que […]

Lire la suite...

21 Juin Publié par dans Musique | Comments

Jozef van Wissem

Prophète de l’ombre, des ténèbres, et des rais de lumières volés aux défunts crépuscules, il porte le noir, des clous de ses chaussures jusqu’aux cernes tracés droit au crayon, qui lui dessinent un regard trempé dans l’éternité. Jozef hante la sortie de secours latérale de l’abside et jette de timides coups d’œil dans la nef. […]

Lire la suite...