Close

Joseph Navette, un entrepreneur impliqué

27 Mar Publié par dans Portraits | Comments

Joseph Navette est un homme qui a le goût des affaires. Il est aujourd’hui à la tête de Toner d’Encre, une entreprise éco-responsable dans le secteur des cartouches d’encre et des toners. Musique, sport et protection de la nature sont au cœur de ses préoccupations.

Joseph Navette

« On m’adore ou on me déteste ».

Joseph Navette est à la tête de Toner d’Encre, spécialisé dans la récupération, la recharge et le recyclage des cartouches et toners, entreprise qu’il a co-créée en septembre 2012. Il se définit volontiers comme quelqu’un de taquin mais surtout passionné par tout ce qu’il entreprend : « Je n’aime pas les choses lisses et consensuelles, j’aime les gens qui s’expriment ». L’entrepreneur est attaché au timbre et à la personnalité des personnes. C’est un développeur, animé par la nécessité de s’investir : « C’est facile de détruire quelque chose qui existe mais construire en prenant tous les risques de la créativité, je pense que c’est autre chose. On n’a pas toujours les satisfactions de son investissement personnel mais quand on regarde bien, il y a toujours des choses à prendre en compte, pour ne pas recommencer les mêmes erreurs ». 

Son leitmotiv : « Ce n’est pas en arrêtant les autres que l’on avance soi-même ».

Direct pour les uns et directif pour les autres, Joseph Navette est un véritable entrepreneur, profondément attaché aux rapports humains. Il a travaillé pendant plusieurs années dans le commerce et le développement de produits et d’entreprises, dans le domaine de l’agroalimentaire. Plus tard, il crée sa société de distribution de boissons. « À la fin du siècle dernier », il tente une reconversion dans le secteur des espaces verts, mais préfère finalement travailler dans la représentation des vins. Il gèrera par la suite une entreprise de transports pour les PME et terminera, ce riche va-et-vient chez Toner d’Encre, en 2012.

Toner d’Encre, une entreprise éco-responsable

Après quelques années mouvementées, et au départ en charge de la communication, du service commercial et du développement des magasins, l’entrepreneur reprend finalement en mai 2014, la gérance de son entreprise. Toner d’Encre, c’est une jeune société qui place au cœur de son activité une démarche éco-responsable réelle et revendiquée. « Aujourd’hui, on gaspille énormément », il faut donc remédier à cela. L’encre est un domaine spécifique et dans cette perspective, Joseph Navette a toujours eu cette vision responsable et respectueuse de l’environnement : « les choses n’ont donc pas été calculées ».

L’entreprise défend des valeurs claires et ce depuis sa création : le recyclage, la récupération, le dynamisme et les échanges humains.

Coutumier de la recherche et du développement dans ses sociétés, Joseph Navette multiplie  encore les initiatives. Il crée en 2015 un pôle Entreprise qui centralise les demandes des professionnels, qui ont besoin de contact direct, de conseil et de relations humaines. Il vient aussi d’intégrer un service spécifique d’impression 3D, qui en est à ses premiers essais et qui sera à la disposition des particuliers et des PME. Et là encore, « il y a tout à faire » pour le chef d’entreprise : un challenge qu’il souhaite relever comme tous les autres.

Un entrepreneur passionné

Très impliqué dans le monde associatif, l’entrepreneur est partie prenante et animateur au sein de l’association des commerçants des boulevards toulousains qui a pour objectif de créer du lien social et re-dynamiser leurs artères. Il est aussi partenaire de la création d’une plateforme, Toulouse Proximité qui aura vocation à faire se rapprocher les commerçants et artisans à proximité de leur clientèle. Il est même intervenu lors de cycles de rendez-vous du Café Green, rencontres au service du développement durable.

L’homme est un fin gourmet : « J’aime les bonnes choses et je défends les produits du terroir qui ont leur spécificité et qui sont liés à des hommes ». C’est aussi un musicien. Il joue du saxophone et de l’orgue électronique, mais que trop peu aujourd’hui, par manque de temps : « J’adore le jazz. J’aime surtout les auteurs, les compositeurs, les créateurs. C’est pour cela que je suis partenaire des Grands Interprètes. Mais je suis aussi très hétéroclite dans mes goûts musicaux : je suis un curieux. Et je suis un grand fan de Mylène Farmer. Ça surprend toujours quand je le dis !  ».

.

« Je pourrais en coupures vivre seul dans la forêt, avec le téléphone mais sans internet » : l’amateur de musique se passionne aussi pour la nature et la tranquillité qu’elle peut offrir. Il est enfin un coureur à pied, un vrai marathonien. 

Et la vie culturelle toulousaine ?

« Elle est énorme. Tous azimuts. Ce que je regrette, c’est le peu d’entente, de comportements associatifs et de projets communs entre les structures culturelles toulousaines ». Et pour sa part, il est vrai que Joseph Navette a le goût de la mise en relation des acteurs de cette agitation culturelle, autant que faire se peut.

Marjorie Lafon

Les acteurs de la Culture 


TONER D’ENCRE

12/14 avenue de l’URSS, 31400 Toulouse
05 61 32 87 58
Du lundi au vendredi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 19 h

Et

8 boulevard de Strasbourg, 31000 Toulouse
05 61 13 00 86
Du lundi au samedi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 19 h

Joseph Navette © Pierre Beteille

Partager : Facebook Twitter Email

 


Marjorie Lafon Plus d'articles de