Close

Qualité et diversité : le 3T toujours au top !

13 Juin Publié par dans Humour, Théâtre | Commentaires

La saison 2015-2016 fut couronnée de succès pour le 3T puisqu’il demeure, ni plus ni moins, le premier café théâtre de France. A quoi doit-il cette réussite et quelle est la recette de son succès, retour sur la performance d’un haut lieu de la culture toulousaine.

La force du 3T c’est avant tout une programmation riche qui oscille entre des talents confirmés et la scène locale : des têtes d’affiches qui viennent rôder leur spectacle de façon régulière (on a pu y voir l’an dernier Stéphane Guillon ou Pascal Légitimus, l’excellent Jonathan Lambert) avec toujours la même sympathie pour le public. Les comédiens locaux ne sont pas en reste puisque plusieurs succès perdurent avec bienveillance et une réussite sans pareille. Impossible de ne pas penser à Fred et Melissa qui écument les spectacles au même rythme que les succès. Les deux comédiens sont des habitués des planches comme le concède volontiers Fred Menuet :

« Pour moi, c’est un véritable lieu de création. Après plusieurs années de rires aux côtés de Gérard Pinter et son équipe, aujourd’hui, les 3T m’accompagnent et me font confiance sur moults projets, et ça c’est l’esprit Toulousain »

Melissa et Fred

La force de l’endroit c’est aussi de laisser autant de place à des one-man shows qu’à des pièces de théâtre pures comme celles de Laurent Baffie comme Les Bonobos ou Sexe, Magouille et culture générale. Des succès populaires comme les monologues du vagin ne quittent jamais vraiment l’affiche tant ils fonctionnent toujours auprès du public. Comme nous le confirme Corinne Pey, la force de l’endroit réside également dans la diversité de la programmation ainsi que dans sa richesse :

« On est toujours heureux de voir des gens débarquer les soirs de semaines, lorsqu’ils arrivent et qu’on leur demande ce qu’ils viennent voir, ils répondent « on ne sait pas, vous avez quoi ce soir ? ».

Attitude qui témoigne de la qualité des lieux et de la confiance qu’accorde le public toulousain à la petite équipe en place depuis bientôt trente ans au 40, rue Gabriel Péri. « Le retour du public qu’on a le plus souvent est qu’ils ne sont jamais déçus. On peut aimer ou moins apprécier un spectacle pour telle ou telle raison, mais en général ils nous disent qu’ils ne sont pas déçus ». Une confiance et une excellence confirmée par Gérard Pinter himself :

« On a une qualité haut du panier, de supers comédiens, des textes qui se différencient des autres. On aime avoir tant des artistes qui viennent rôder leur spectacle que des créations originales, on doit en avoir une nouvelle par mois. C’est pour ça qu’on est leader dans le café-théâtre puisqu’on a cette diversité. »

Gérard Pinter

Gérard Pinter

Un succès qui s’explique tant par cette qualité mais aussi par le talent et le professionnalisme et son équipe sur place, comme nous le confie Corinne Pey :

« On est super pros. Tous les jours quand on se voit on débrief’ entre nous de ce qui s’est passé la veille, de quels sont les retours et toute la journée notre but unique est que les gens soient heureux. Ca va de l’accueil téléphonique à la réservation, cette souplesse de ne pas payer immédiatement lorsqu’on réserve des places. Ce qui nous occupe c’est qu’on aime ce qu’on fait et les gens le ressentent. »

La force d’un lieu quel qu’il soit réside aussi dans sa capacité à s’adapter à son époque et à l’ère de modernité qui s’offre à lui. Fort de ce constat, les 3T se sont récemment déployés sur cette nouvelle plateforme que sont les réseaux sociaux afin d’entretenir avec le public et les artistes une relation qui va au delà de la scène et permet de faire perdurer cette magie qu’est le spectacle.

.

L’ouverture d’un compte twitter à forte réactivité en est une preuve supplémentaire.

« L’envie d’être dans le temps dans lequel on vit. Il faut évoluer vers ces nouveaux outils de communication, sans forcément noyer notre site internet, sans le compliquer et garder cette souplesse. A coté de ça on a une vraie envie de vivre avec notre temps, d’aller explorer et de s’ouvrir à d’autres publics »

La programmation continue sans pause jusqu’à fin juillet et reprendra bien évidemment à la rentrée avec toujours la même recette : de la qualité locale et nationale mêlée à une diversité qui assure au public toulousain une fenêtre privilégiée sur l’humour et la culture. Partant de là, la seule chose que l’on puisse souhaite à toute l’équipe du 3T, c’est de continuer ainsi. Un type célèbre a dit un jour que le plus dur n’était pas d’arriver au sommet, mais d’y rester.

Propos recueillis par Brice Christen

Les 3T

Facebook

Twitter

Partager : Facebook Twitter Email

 


Brice Christen Plus d'articles de