Close

Tout nouveau tout Bon, le Bàcaro! Toulouse.

14 Fév Publié par dans Gastronomie | Comments

Le comptoir du vin est mort, vive le Bàcaro! Bien loin de moi l’idée de vous laisser imaginer que le comptoir du vin était hors course puisque j’y avais fait à ses débuts un très bon déjeuner, mais les choses changent, évoluent, en bien… ou pas et c’est comme ça.

Toujours est il qu’un Manu en chassant un autre, nous voilà maintenant avec un agrégé de mathématique passionné de vin, bondissant tels un Balboa derrière son comptoir tout de bois et de picole vêtu assorti d’un ex-Solides en cuisine, Balthazar.

Le lifting est assez réussi, joli vitrine par le meilleur (le seul?) peintre en lettre Toulousain, Mister Olivier Gaudry, et ambiance intérieure vraiment des plus sympa le soir, entre le bois, l’éclairage et la petite musique en fond, l’effet est là!

C’est bien beau de parler de froufrous, de fanfreluches et de tout le tintouin qui vient encadrer les éléments les plus importants: J’ai nommé glouglou et miam-miam! Tiens j’avais jamais remarqué, mais ça fait très Amadou et Mariam, « un dimanche au Bàcaro, c’est le jour……ti tatata

ob_7731f9_bacaro

Niveau boustifaille, ça attaque fort, pour l’instant on est sur une carte courte le soir, mais des propositions pour le midi devraient arriver prochainement.

Tout en étant agréables, les bulots auraient mérité d’être servis presque entiers histoire d’augmenter la mâche avec les poireaux et l’oeuf de caille. Niveau assaisonnement, un poil plus de peps aurait fait passer le cap du bon au très très bon.

Les gnocchis étaient un peu perdus dans leur bisque de crabe vert, et la mimolette juste râpée dessus? pfiouuuu, envolée, réduite en miette par le fromavore crabe vert! Dommage, l’idée étaient bonne mais la bisque juste en fond, la mimolette en copeaux et un petit « accessoire » croustillant dessus auraient été une alliance plus intelligente selon moi. Gnocchis au top.

ob_deb5f4_img-7565

Voilà, ça, c’était l’améliorable et nous ne sommes qu’à l’ouverture, maintenant on passe au sérieux! Maquereau, betterave et citron caviar au top! Un régal qui n’est pas sans rappeler l’escabèche, le citron caviar fait paf, la betterave appelle la terre, et bim! un joli plat.

La brouillade et truffe de Jarnac, petit croque de saumon sauvage fumé a fait l’unanimité. Je crois que c’est le seul plat à avoir été dégusté par toute la table (excepté moi, j’ai piqué chez ma voisine), un autre bon point!

Foie gras, bouillon de légume et herbes aromatiques qui a eu l’air de ravir mon voisin, et huître spéciale de Galice en sushi, chantilly wasabi qui a fait mon affaire. J’en aurais bien tapé 3 assiettes, pas trop de riz, de la fraîcheur, de la mâche, le côté relevé mais point trop du wasabi, j’ai clairement adoré! la bouchée du moment!

On reste dans le qualitatif avec une belle assiette de fromage de chez Xavier et/ou des pâtisseries de chez Perlette (by Nicolas Buche, ex Sarran et Sandyan).

ob_60754b_img-7533

Carte des vins, car il faut bien en parler (c’est quand même un bar/resto à vin), grande! Magnifique pour les amateurs de vin d’Artisan à tendance nature, à l’instar de ce chardonnay jurassien magnifique du domaine Labet, pas courant mais ô combien délicieux! De ces Champignon Magique et Jauni Rotten de l’ovni Auvergnat Pierre Beauger; Un brin d’Anglore, de l’alpin, du bourguignon, sud-ouest, loire, bordelais, Italien, espagnol etc etc… il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses! Une carte magnifique et royalement fournie! Bravo Bàcaro!

The spot to be du moment et d’après aussi j’imagine! Tout va encore évoluer, le bébé est encore dans le couffin. Comme je le disais plus haut, un menu déj sera proposé courant Février, la carte du soir est renouvelée régulièrement puisqu’aujourd’hui sur facebook sont apparus de nouveaux plats alléchants… De derrière mon écran je salive presque à l’idée d’engloutir « délicatement » les ris d’agneau, soba et jus tourbé ou les escargot, ras el hanout rouge et olives vertes…

Bon j’arrête parce que je passe devant tout à l’heure en rentrant et je ne voudrais pas succomber à la tentation encore une fois!

Niveau Tarifs, on est entre 3-4€ et 10€ par assiette, au plus juste, comme sur les vins!

So long Bàcaro!

Une chronique de Rod’n’Roll

Bàcaro . 20 rue du Pont Guilhemery . Toulouse . 05 61 46 97 29

Rod’n-Roll1

Partager : Facebook Twitter Email

 


Rod'n'Roll Plus d'articles de