Close

Galerie Alain Daudet : au delà du réalisme

Plus que quelques jours, jusqu’au 14 juillet, pour vous rendre à la dernière exposition-vente de la Galerie Alain Daudet .

Une exposition de peintures représentatives qui jouent des rapports entre peinture et  photographie, réalisme et imaginaire avec en point d’orgue le travail sur la couleur.

Les oeuvres de Carlos MORAGO et Etienne GROS témoignent de cet entre-deux entre photographie et peinture que distancie l’usage de la couleur.

Entrada


Le Bras Jaune

Carlos MORAGO travaille subtilement le blanc des murs dans un contraste irréel avec la végétation qui rend son « entrada » quasi métaphysique.

 

Chez Etienne GROS, face à la perfection du modelé, on s’interroge sur l’éventualité d’une base photographique. L’usage de la couleur fait à la fois écho à l’art tribal et donne à ces oeuvres une dimension abstraite.

 

 

City of Metal

C’est le noir et blanc que travaille VAN TAME, avec une touche impressionniste d’une grande précision. A voir absolument son Manhattan, décor parfait d’un film noir américain. Bogey n’est pas loin…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans titre

Eric ROUX FONTAINE, un touche à tout qui partage son temps entre voyages, photographie et travail pictural, semble avoir capté la trace d’un paradis terrestre dans les aurores et crépuscules de ses paysages d’une beauté mythique. 

 

 

 

 

 

 

 

Sans titre 656

On admirera enfin les visages baignés de soleil de Françoise NIELLY taillés au couteau de couleurs vives.

Anne Dargenton
Un article à retrouver sur Jardins Mentaux
Partager : Facebook Twitter Email

 


Plus d'articles de