Close

Toulouse à la conquête de son art !

23 Oct Publié par dans Mécénat | Commentaires

Jusqu’au 12 novembre, l’opération de mécénat participatif Le retour du grand Baron, lancée par le musée des Augustins, offre la possibilité à chacun d’agir pour la réhabilitation d’une œuvre du patrimoine toulousain vieille de plus de deux siècles. La mobilisation de tous est nécessaire pour que cette œuvre majeure rejoigne les collections du musée !

Dans la chapelle du musée des Augustins une niche vide attend son baron. Jean-Charles Ledesmé, Baron de Saint-Elix est une sculpture d’1 mètre 93 datant du XVIIIe siècle. Créé à Toulouse en 1762 par François Lucas, un des sculpteurs les plus emblématiques de la ville, notre Baron est pour l’heure loin de ses terres d’origine. Détenu par un antiquaire parisien, il s’apprête à faire son grand retour. Pour son rachat, le musée des Augustins a choisi de lancer une opération de financement participative pour permettre à chacun de soutenir le projet d’acquisition dont le montant s’élève à 75 000 euros.

Une œuvre rare

Fabriquées en terre cuite – une matière cassable – peu d’œuvres de François Lucas sont aujourd’hui en bon état. Le Baron de Saint-Elix fait figure d’exception. «On a décidé de ne pas le faire venir avant la fin du financement pour des raisons techniques, la statue étant très fragile, explique Charlotte Riou, conservatrice chargée des sculptures. Longtemps gardé à l’abri des intempéries, sa parfaite préservation le rend précieux. « Les éléments qui le composent ont été cuits séparément. » Sur la statue, les joints restent toujours apparents et sont autant de « zones de fragilité de l’œuvre. » Son transport est par conséquent à risque.

Autrefois placée sur un piédestal d’un mètre de haut à l’Orangerie du château de Saint-Elix, la statue de François Lucas est une œuvre faîte pour être vue.

Un exemple de la créativité toulousaine

«L’objectif de ce mécénat est d’associer les toulousains à la reconquête de leur patrimoine. » précise Pierre Esplugas-Labatut, adjoint au maire de Toulouse en charge des musées. Une acquisition supplémentaire pour venir enrichir les collections de la ville. Son installation dans les salles du musée permettra de préserver et transmettre un héritage historique et culturel propre à la ville.

Comment participer ?

Grâce à la participation de l’État, de la ville et de la région, 55 000 euros ont été déjà versés. Le  financement populaire est donc nécessaire pour compléter le montant de 20 000 euros et permettre au projet de se concrétiser. Jusqu’au 12 novembre, une plateforme de mécénat participatif –  www.commeon.com/projet/baron – est accessible pour permettre à chacun de contribuer à la collecte dès 10 euros. En retour, un avantage fiscal et des contreparties exclusives sont proposées selon le montant du don (visite de lieux non ouverts au public, accès à des nouveautés, participation à des répétitions…).

En 2015, l’opération mécénat avait déjà permis de naturaliser la girafe Twiga au muséum d’Histoire Naturelle, et l’achat de clarinettes pour l’orchestre national du Capitole en 2016. La statue, elle, est attendue pour le premier trimestre 2018.

.


 .

Claire Eckersley


Le retour du grand Baron au musée des Augustins

Participation au mécénat jusqu’au 12 novembre 2017

 Facebook – InstagramTwitter

Participez au retour du GRAND Baron !


Partager : Facebook Twitter Email

 


Claire Eckersley Plus d'articles de