Close

Les Carmélites en dialogue

18 Mai Publié par dans Musique classique | Commentaires

Une nouvelle série de concerts de musique de chambre va voir le jour à Toulouse. La somptueuse Chapelle des Carmélites en sera l’écrin intime et raffiné. Cette initiative est celle de Catherine Kauffmann-Saint-Martin qui a assuré pendant des années la belle série des concerts à l’Orangerie de Rochemontès. Présenté à la presse et au public le 4 mai dernier par la créatrice et Marie Déqué, déléguée aux musiques de la Métropole toulousaine, ce nouveau concept mariera musique et littérature en un dialogue parfaitement en situation dans ce lieu dédié aux Carmélites. L’allusion à Francis Poulenc résonne ici comme un clin d’œil.

Comme l’indiquent Marie Déqué et Catherine Kauffmann-Saint-Martin, cette initiative résulte de la volonté de la Mairie et de la Métropole d’animer les grands lieux du patrimoine toulousain. La Chapelle des Carmélites en est le symbole idéal pour faire dialoguer la musique de chambre avec des textes littéraires, poétiques, philosophiques ou historique.Les artistes invités, musiciens, acteurs, philosophes…, tous de premier plan, partageront leur approche des grandes œuvres du répertoire international.

La première saison de deux spectacles s’investit dans le Romantisme le plus assumé : Frédéric Chopin, George Sand, Franz Liszt, Marie d’Agoult, Baudelaire, Nerval inaugureront ce nouveau principe d’association des arts majeurs. La première manifestation, intitulée « La note bleue » aura lieu le dimanche 27 août à 15 h 30. Elle sera animée par Denis Pascal, piano, Marie-Paule Milone, violoncelle, et la comédienne Marie Christine Barrault.

Les amateurs de jazz et de blues connaissent certainement cette fameuse « note bleue » qui modifie de manière inattendue l’atmosphère générale d’un morceau. Mais en réalité, cette expression fut inventée par George Sand parlant de Frédéric Chopin auquel la liait une relation aussi passionnée qu’orageuse.

George Sand y voyait « l’azur de la nuit transparente ». Ainsi seront évoquées les célèbres soirées de la vie mondaine parisienne durant lesquelles Chopin hypnotisait son auditoire par la magie de sa musique et de son jeu. Marie-Christine Barrault nous livrera, en contrepoint, les témoignages écrits des plus grandes personnalités de ce temps confrontés à l’art de Chopin : Eugène Delacroix, Oscar Wilde, Marcel Proust ou André Gide, Felix Mendelssohn, Richard Wagner ou Hector Berlioz, sans oublier l’ami, mais néanmoins rival, Franz Liszt. Tous fascinés par le piano de Chopin.

C’est précisément autour de Franz Liszt que se déploiera la deuxième manifestation, l’après-midi du dimanche 3 septembre. La grande pianiste lituanienne Muza Rubackyté, accompagnée du récitant Régis Goudot, abordera le cycle monumental de pièces pour piano Les Années de pèlerinage composé par Franz Liszt au cours de ses voyages en compagnie de Marie d’Agoult. A 14 h 30, ce sera « La Suisse » et à 17 h 30 des morceaux choisis de « L’Italie et Rome ».

Photo by Martynas Aleksa

La musique de Franz Liszt dialoguera avec des textes de Marie d’Agoult, Gérard de Nerval, Lord Byron, Charles Baudelaire… L’Odyssée des deux amants aboutira à trois enfants, trois voyages réunis en trois volumes  qui seront le fruit de cet exil : La Suisse, l’Italie et plus tard Rome. Les pièces de ces « Années de pèlerinage » sonnent comme les aspirations poétiques du XIXème siècle. Liszt écrit à leur propos : « Mon esprit et mes doigts travaillent comme deux damnés : Homère, la Bible, Platon, Locke, Byron, Hugo, Lamartine, Chateaubriand, Beethoven, Bach, Hummel, Mozart, Weber sont tout à l’entour de moi ; je les étudie, je les médite, les dévore avec fureur. »

C’est dans cette fièvre intellectuelle et artistique qu’il compose le cycle des Années de pèlerinage, d’un romantisme total.

Les spectacles ultérieurs, en cours d’élaboration, seront divulgués prochainement. Musique en dialogue aux Carmélites est soutenue par la Mairie de Toulouse et organisée par VMI Productions (vmiprod@gmail.com). L’administration est assurée par Pierre-Bernard Kempf et la direction artistique, relations presse et communication par Catherine Kauffmann-Saint-Martin (cksm@orange.fr). Toutes les informations figurent sur le site internet www.musiquendialogue.org

Serge Chauzy
une chronique de ClassicToulouse

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de