Close

Jazz en Comminges, 14ème !

02 Avr Publié par dans Jazz | Comments

Pour sa 14ème édition du 4 au 8 mai 2016 à Saint-Gaudens, le festival Jazz en Comminges, créé en 2003 par Pierre Jammes et Bernard Cadène, propose une programmation incroyablement dense et diverse. Grands noms de la scène jazz nationale et internationale dans le IN, artistes émergents, tremplins pour de jeunes talents, masters class, exposition, projection de films dans le OFF… les temps forts et les moments de découverte se succéderont dans la ville natale du regretté Guy Lafitte. Demandez le programme !

580x400-Jazz2016

Des têtes d’affiche et des stars internationales dans le IN

Huit concerts de prestige au Parc des Expositions de Saint-Gaudens

Le ton sera donné dès le concert d’ouverture avec en première partie l’épatant trio formé par l’accordéoniste Richard Galliano, le violoniste Didier Lockwood et le guitariste Philip Catherine (ne pas confondre avec Philippe Katerine…). Trois musiciens qui ont joué avec les plus grands, amis de longue date, rassemblés autour d’un projet acoustique original présenté lors de Jazz à Vienne en juillet dernier. Une manière de prolonger le trio que constituaient les deux premiers avec le guitariste manouche Biréli Lagrène et de revenir à ce qui est l’essence, « le fondement de leur musique » : le swing. Un beau moment d’émotion et d’humour (les trois compères n’en manquent pas) à partager avec eux le mercredi 4 mai à partir de 21h.

Didier Lockwood

Philip Catherine /  Didier Lockwood / Richard Galliano

Une soirée d’ouverture dont la seconde partie sera assurée par un musicien moins connu du grand public mais tout aussi remarquable en la personne de David Sanborn. Le grand saxophoniste américain au son reconnaissable entre mille jouera avec son sextet au Parc des Expositions à partir de 22h50. Son style, qui s’étend du jazz au rythm’n’blues en passant par le blues et la soul, le rattache au jazz fusion. David Sanborn a participé à un très grand nombre d’enregistrements studio depuis les années 1970 et collaboré avec des artistes aussi différents que Gil Evans, Stevie Wonder, David Bowie, Sting, Eric Clapton ou Phil Collins. Un éclectisme assumé qui peut désarçonner les puristes mais qui devrait ravir le jeune public lors de ce concert très attendu.

David Sanborn

David Sanborn

Pour la deuxième soirée du festival, c’est un peu le régional de l’étape qui aura les honneurs du IN. Bien qu’il soit né à Montpellier, le jeune pianiste Rémi Panossian s’est en effet installé à Toulouse pour y poursuivre ses études musicales puis y former un trio avec lequel il se produit régulièrement dans la ville rose. Mais le Rémi Panossian Trio, c’est aussi une carrière internationale en plein essor avec plus de 300 concerts dans 28 pays depuis sa fondation il y a 5 ans. Son troisième album, RP3, paru en septembre 2015, lui a valu les louanges de la presse et la reconnaissance d’un public de plus en plus large. Bref, ce groupe de jazz-rock ou de rock-jazz, c’est selon, a le vent en poupe et pourrait bien mettre le feu au Parc des Expositions le jeudi 5 mai à 21h pour un concert en partenariat avec Jazz sur son 31.

Remi Panossian Trio

Remi Panossian Trio

La seconde partie de la soirée du 5 mai sera à n’en pas douter un des grands moments de cette 14ème édition avec le retour du grand Chucho Valdés sur la scène de Jazz en Comminges et un concert « Tribute to Irakere » en hommage au groupe que le pianiste avait créé dans les années 1970. Surnommé le « Mozart cubain » pour ses compositions virtuoses et colorées mêlant jazz, musique cubaine et musique classique, Chucho Valdés fait désormais partie de ces musiciens entrés dans la légende de leur vivant, chacune de ses apparitions devenant un événement en soi. Ses nombreux fans et la foule des grands soirs sont donc attendus à 22h50 pour applaudir le génie de La Havane et ses neuf musiciens. Ambiance chaude et festive garantie.

Chucho Valdes

Chucho Valdés 

Le vendredi 6 mai, c’est la jeune garde de la scène jazz internationale qui sera sous le feu des projecteurs commingeois grâce à la venue du jeune trompettiste américain Christian Scott. Musicien surdoué originaire de La Nouvelle-Orléans, son jeu se distingue par sa capacité, rare pour cet instrument, à sortir des notes à la fois rondes et floues de sa trompette. Explorateur de sons en recherche perpétuelle, Christian Scott joue une musique aux influences multiples, aux confins du jazz, du free jazz, du hip-hop, de la soul et du jazz-rock. Son dernier projet musical Christian Scott a Tunde Adjuah presents Stretch Music sera au centre du concert qu’il donnera avec ses six musiciens au Parc des Expositions à 21h. Une curiosité à découvrir absolument.

Christian Scott

Christian Scott

Après Christian Scott en première partie, les musiciens de La Nouvelle-Orléans seront encore à l’affiche en seconde partie de soirée avec le New Orleans Jazz Orchestra d’Irvin Mayfield auquel se joindra Dee Dee Bridgewater. Après avoir chanté avec les plus grands et prêté sa voix chaude à tous les styles, retour aux sources pour la plus française des chanteuses de jazz américaines à l’invitation du trompettiste Irvin Mayfield, fondateur et directeur du New Orleans Jazz Orchestra qui perpétue avec brio lʼhéritage du jazz de La Nouvelle-Orléans. Leur CD récemment enregistré est l’augure d’un concert exceptionnel qui rappellera si besoin est que le jazz reste avant tout la musique de la fête et de la joie de vivre. Premières notes à partir de 22h50.

Dee Dee Bridgewater

Dee Dee Bridgewater

Joe LovanoPour la dernière soirée du IN le samedi 7 mai, deux musiciens américains de la même génération sont programmés au Parc des Expositions. Tout d’abord le saxophoniste Joe Lovano qui se produira avec son Classic Quartet à 21h. Compositeur prolifique auteur de plus de 10 albums et véritable enfant de la balle ayant baigné dès le plus jeune âge dans la culture jazz (son père, barbier le jour, était saxophoniste la nuit), Joe Lovano est aujourd’hui un musicien de renommée internationale. De l’avant-garde des années 1960-1970 (John Coltrane, Ornette Coleman, Elvin Jones, Carla Bley) à celle des années 1980-1990, il a absorbé tous les styles pour trouver le sien, charmeur et sensuel. Un concert qui fera le bonheur de tous les spectateurs présents, des plus jeunes aux plus âgés.

Le guitariste Al Di Meola lui succédera sur la même scène avec son trio à 22h50. Compositeur lui aussi prolifique (plus de 30 albums à son actif) et instrumentiste à la maîtrise technique exceptionnelle, Al Di Meola a exploré des genres très variés mais ce sont surtout ses travaux de jazz fusion aux influences latines qui ont fait son originalité et contribué à sa célébrité. Ses débuts avec le groupe de Chick Corea, ses collaborations avec Stanley Clarke, Jaco Pastorius, John Mc Laughlin ou Paco de Lucia et ses albums de World Music aux forts accents  tango en hommage à Astor Piazzola donnent une idée de l’étendue de sa palette et de ses inspirations. En partenariat avec le Festival du Comminges, son concert « Elysium & More », avec ses sonorités et ses rythmes latino-américains, offrira une jolie conclusion à la partie IN de cette 14ème édition.

Al Di Meola

Al Di Meola

De jeunes talents et des propositions en tout genre dans le OFF

Si la programmation du IN impressionne par la qualité et la renommée des musiciens qui s’y produiront, celle du OFF à la Maison du Festival (Halle aux Grains de Saint-Gaudens) réjouira tous les publics par la richesse et la diversité de ses propositions.

Jugez plutôt…

Dès le mercredi 4 mai, de 14h30 à 16h, concert « Faut qu’ça swingue ! » avec le Philro Jazz Project. Accompagné de ses musiciens, Philippe Rochet donnera un récital de chansons jazzy dont il est l’auteur. Un moment de gaîté et de légèreté pour les petits et les grands.

A 17h30, le Big Band Cadet 31 et ses 58 jeunes musiciens prendront la suite. Créé à l’initiative du Conseil Départemental de la Haute-Garonne et dirigé par Philippe Léogé, ses membres âgés de 10 à 17 ans sont tous issus de dix écoles de musique du département de la Haute-Garonne. Le groupe Toulouse Louisiana Jazz terminera l’après-midi en reprenant des morceaux des orchestres de jazz traditionnel de la Nouvelle Orléans.

Le jeudi 5 mai, toujours à la Maison du Festival, les concerts commenceront dès la fin de la matinée.

De 11h à 12h30, le Manel Cheniti trio invite Esaie Cid et son sax alto pour un « Hommage à Dinah Washington », la grande chanteuse surnommée « Queen of the Blues ». Un concert pour les amateurs de swing, de blues et de gospel.

De 15h30 à 17h, dans le cadre de l’Atelier adultes du conservatoire Guy Lafitte, Wilfrid Arexis proposera un enseignement des techniques d’improvisation pour tout instrument. A noter que cet atelier s’adresse aux personnes sachant déchiffrer une partition et ayant au minimum 3 ans de pratique instrumentale.

De 18h à 19h30, rendez-vous avec la rythmique puissante mais subtile du Quartet Mobility (piano, batterie, trompette, contrebasse) puis avec le groupe Sax For Ever (quatuor de saxophones) et un florilège de swing, de funk, de tango, de jazz rock… et de musiques du monde.

Le vendredi 6 mai, le Lady Spancer Quartet (jazz manouche) lancera la journée de 11h à 12h30 en convoquant la musique et l’esprit de Django Reinhardt.

De 15h à 16h30, CONTREBAND chante BRASSENS, l’œuvre de Tonton Georges revue à la mode Nouvelle-Orléans par un sextet de joyeux lurons.

Pour finir l’après-midi, de 18h à 19h30, le groupe Sugar Bones dont le style soul, jazz et funk mêle quelques sonorités hip-hop et électro, puis le Dany Street Jazz Band et son jazz de la Nouvelle Orléans teinté de jambalaya, électriseront le public de Jazz en Comminges.

Le samedi 7 mai, le Thierry Ollé Triorg et le trompettiste Nicolas Gardel rendront de 11h à 12h30 un hommage vibrant et décalé au célèbre organiste Jimmy Smith.

De 15h à 16h, l’Orchestre du Conservatoire Guy Lafitte dirigé par Wilfrid Arexis présentera un programme de standards et de compositions originales allant du swing au funk.

A partir de 17h, la Maison du Festival sera le théâtre du Tremplin Jeunes Talents durant lequel on pourra découvrir les groupes Actual Groove, Dans la foulée Quartet et You get sextape. Puis jusqu’à 20h le quartet Jazz à Pipou prendra le relais avec son mélange de rythmes de la Nouvelle-Orléans et de biguines.

Pour la journée de clôture de Jazz en Comminges le dimanche 8 mai, le OFF accueillera de 11h à 12h30 les Italiens du VV4TET réunis autour de la chanteuse sicilienne Valeria Vitrano et d’un répertoire fait de blues, de swing, de groove et de standards du jazz italien.

De 14h30 à 15h30, ce sera au tour des élèves des classes CHAM (classes à horaires aménagés musique) du collège Didier Daurat de se mettre en valeur. Les Ateliers juniors du Conservatoire leur succéderont de 16h à 17h sous la direction de Wilfrid Arexis pour une interprétation de standards de jazz et de musiques du monde.

Le festival se terminera de 18h à 19h30 avec l’Olivier Franc Quintet et un concert-hommage à la musique et au style de Sidney Bechet dont Olivier Franc est un des meilleurs disciples et passeurs actuels.

Sans oublier…

Du mardi 3 au mardi 10 mai, RECUP’ART & BOOGIE WOOGIE présentera une exposition d’œuvres à base de matériaux de récupération dans le cadre de l’engagement du festival pour le développement durable.

Vernissage mardi 3 mai à 18h au Théâtre Marmignon.

Un Stage-Masterclass animé par Philippe Léogé, assisté des professeurs du Conservatoire Guy Lafitte, aura lieu du jeudi 5 au samedi 7 mai 2016 à l’Auditorium de la Médiathèque, de 9h30 à 12h et de 14h à 16h30. La masterclass se terminera par un concert de fin de stage ouvert au public le samedi 7 mai de 16h à 17h.

Le jazz, son histoire et ses figures légendaires ont souvent inspiré les cinéastes. Durant 4 jours au cinéma Le Régent, Les Journées Cinéma du festival proposeront la projection de trois films consacrés au jazz : Jazzmix d’Olivier Taieb, Cotton club de Francis Ford Coppola et Daniel Humair solitaire, solidaire de Michel Dieuzaide. Deux documentaires et une fiction de grande qualité pour tous les amoureux de cette musique.

Et aussi… un Concours photo sur le thème « Le Jazz » ouvert cette année aux amateurs et aux professionnels.

Plaisir des oreilles et des yeux, carrefour de tous les jazz, des origines à la modernité, Jazz en Comminges réaffirme son identité lors de cette 14ème édition aux multiples têtes d’affiche, placée sous le signe du partage et de la convivialité entre public et musiciens de toutes les générations. Un festival à découvrir en famille ou entre amis pour les 10 000 personnes attendues lors du prochain pont de l’Ascension à Saint-Gaudens. Il ne reste plus qu’à faire vos choix ou, pourquoi pas… ne rien rater des cinq jours de la programmation !

jazz en commingesPour consulter toute la programmation de Jazz en Comminges 

Renseignements et inscriptions pour le Concours photo :

François CARIDEL

Tél. 07 68 05 28 40

Email : concoursphoto.clap@gmail.com

______

Pierre Jammes © Inès Le Goff

Partager : Facebook Twitter Email

 


Plus d'articles de