Close

Mozart en dialogue

06 Fév Publié par dans Musique classique | Comments

Le prochain concert de la saison de musique de chambre des Arts Renaissants, le 10 février, réunit deux artistes raffinées, la claviériste Yasuko Uyama-Bouvard et la violoniste Stéphanie Paulet. Expertes en matière d’instruments « historiques », ces musiciennes aux talents multiples abordent un répertoire rare de l’un des compositeurs néanmoins les plus joués, Wolfgang Amadeus Mozart. Trois Sonates pour pianoforte et violon et deux Fantaisies pour pianoforte composent un programme d’une profonde beauté musicale.

La Sonate KV 304 en mi mineur composée à Paris en 1778 est extraite du recueil de six sonates dédiées à l’Electrice Palatine Maria Elisabeth. C’est en 1777, en compagnie de sa mère, qu’il avait entrepris un voyage qui, en passant par Munich, Augsburg et Mannheim, le conduisit jusqu’à Paris. Le décès de sa mère, durant l’été 1778, endeuilla son séjour parisien dont il reviendra affecté et désabusé mais fort d’une ambition nouvelle alors que près de la moitié de ses œuvres figure déjà à son inventaire. Les Sonates KV 379en sol majeur et KV 380 en mi bémol majeur datent de 1781. Extraites du recueil intitulé « Six Sonates pour le clavecin, ou pianoforte avec l’accompagnement d’un violon », ces sonates sont dédiées à Josepha von Auernhammer qui fut l’élève de Mozart.

A ces trois Sonates s’ajoutent les deux Fantaisies pour pianoforte en ré mineur KV 397 et en ut mineur KV 475, deux œuvres d’une profondeur et d’une imagination expressives exceptionnelles. La première, de courte durée, fut vraisemblablement achevée à Vienne en 1782. La seconde beaucoup plus développée, date de 1785.

soreze2015-yasuko

Yasuko Uyama-Bouvard et Stéphanie Paulet lors d’un précédent concert – Photo Classictoulouse –

Yasuko Uyama-Bouvard, née à Kyoto au Japon, est venue en France en 1976 sur les conseils du grand organiste Pierre Cochereau, munie de son diplôme d’organiste obtenu à l’Université Nationale des Arts de Tokyo. Elle y découvre les instruments historiques et approfondit sa connaissance de la musique européenne d’orgue et de clavecin. Ses études seront couronnées par deux premiers prix internationaux : clavecin en 1979 au Festival Estival de Paris, et orgue au Concours International d’Orgue ibérique de Tolède en 1980. Musicienne raffinée, interprète recherchée pour tous ces instruments à clavier, Yasuko Uyama-Bouvard se produit en soliste ou avec différents ensembles, tels que Les Sacqueboutiers de Toulouse, Les Passions, A Sei Voci, Les éléments… Elle a fondé en 2006 son propre ensemble, « Le Salon Viennois », autour de son somptueux pianoforte (copie d’un instrument de Walter de 1756 réalisée par le grand facteur Christopher Clarke), ensemble consacré à la musique de chambre de Haydn, Mozart, Beethoven…

Premier violon de l’orchestre Insula orchestra dirigé par Laurence Equilbey, formation rayonnant en France et à l’étranger et jouant sur instruments historiques, Stéphanie Paulet se produit régulièrement en récital et en musique de chambre aux côtés de partenaires fidèles. Après trois premiers prix au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, elle a parcouru l’Europe et l’Asie en tant que violoniste moderne du trio avec piano Pantoum, et au sein d’orchestres sous les baguettes de Claudio Abbado ou Bernard Haïtink, puis s’est engagée dans une réflexion historique autour des répertoires baroque et classique. Elle a été pendant dix ans le premier violon de nombreux ensembles baroques parisiens dont Il Seminario Musicale, Les Talens Lyriques, ou Le Concert d’Astrée. Elle a créé en 2012 l’ensemble Aliquando afin de faire revivre la beauté des musiques du passé et plus précisément de la période baroque, et défendre, sur scène, leur caractère toujours vivant et actuel. Stéphanie Paulet est professeur de violon baroque au Conservatoire (CRR) de Saint-Maur des Fossés. Elle a également enseigné à la Hochschule de Brême en Allemagne (de 2011 à 2015), ainsi qu’aux Conservatoires de Versailles, Besançon et La Courneuve-Aubervilliers. En 2014, elle a été nommée au grade de « Chevalier des Arts et des Lettres ».

Serge Chauzy
une chronique de ClassicToulouse

Renseignements et réservations :

– par correspondance à l’adresse :
Les Arts Renaissants, 22 bis rue des fleurs 31000 Toulouse

– par téléphone :
05 61 25 27 32

– par e-mail :
Les-Arts-Renaissants@wanadoo.fr

– par internet :
http://www.arts-renaissants.fr/

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de