Close

Journalisme : mode d’emploi

31 Jan Publié par dans Cinéma | Commentaires

« Spotlight », un film de Tom McCarthy

Tout le monde se souvient de la lamentable bévue de l’AFP annonçant par erreur le 28 février 2015 le décès de Martin Bouygues. Le présent opus de ce réalisateur est le contre-exemple parfait d’une certaine presse en quête permanente de scoop.

2001, Boston, Massachusetts. Spotlight est l’équipe d’investigation du Boston Globe. Voilà à présent plus d’un an qu’elle travaille, enquête, sur un scandale, celui des prêtres pédophiles. C’est l’arrivée d’un nouveau rédac chef qui a poussé cette poignée de journalistes à revenir sur ce sujet, un sujet dont ils étaient au courant mais qu’ils avaient, pour le moins, négligé… De fil en aiguille, de découvertes et témoignages, le sujet en question touche non seulement prêtres et victimes, mais aussi les plus hautes autorités cléricales et judiciaires. L’affaire est énorme et concerne plus d’un millier d’enfants sur près de trente ans ! A juste titre, les journalistes décident bientôt de retarder la parution de leur enquête afin de recueillir un maximum de preuves et ainsi faire tomber un système tenu d’une main de fer par le Cardinal Law. En 2002, lorsque la bombe explosera, il sera trop tard pour lui et ses affidés. Seule la bienveillance vaticane le nommant derechef archiprêtre de la prestigieuse Basilique Sainte- Marie-Majeure de Rome le mettra à l’abri. Voilà pour les faits, tout ce qu’il y a malheureusement de plus réels.

spotlight afficheFaire un film sur ce problème aujourd’hui devenu planétaire dans l’Eglise est déjà courageux. Le scénario a d’ailleurs eu du mal à s’imposer… L’autre force de ce film est incontestablement la rigueur de sa mise en scène et le parti-pris d’absence totale de voyeurisme dans lequel d’autres cinéastes  auraient pu être tenté de s’égarer. Tom McCarthy nous fait vivre le quotidien de ces quatre journaleux, sans  la moindre once de romantisme mais avec une efficacité redoutable. Menant leur enquête comme un vrai thriller, affrontant les pires menaces, ils avancent la tête baissée, fonçant vers cette horreur organisée, accomplissant leur métier de journalistes d’investigation avec une rigueur déontologique qui ne peut aujourd’hui que forcer l’admiration. Et montrer l’exemple. Servi par des comédiens épatants dont Mark Ruffalo (peut-être dans son meilleur rôle à ce jour), Michael Keaton, Rachel McAdams et  Liev Schreiber, ce film est en lice pour les prochains oscars avec pas moins de 6 nominations. A voir absolument !

Robert Pénavayre

Mark Ruffalo : Du blockbuster au cinéma indépendant

ruffaloNé dans le Wisconsin il y a 48 ans, cet Américain débute sa carrière en faisant du théâtre et n’apparaît sur grand écran qu’à l’âge de 26 ans ! Pendant plusieurs années, il va galérer de seconds rôles en utilités.

C’est la comédie dramatique Tu peux compter sur moi en 2001 qui va le révéler véritablement à la profession. Il est alors qualifié de nouveau Marlon Brando ! Ce qui n’est pas rien.  Devenu bankable, les grosses productions vont faire appel à lui,  tout comme le cinéma indépendant. Pour la petite histoire, car il vaut largement mieux que ce rôle, il est l’incontournable Hulk de la saga des Avengers. C’est le métier…

.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de