Close

La fête du madrigal

09 Nov Publié par dans Musique classique | Comments

L’Ensemble vocal et instrumental À bout de souffle, sous la direction de Stéphane Delincak, a habitué son public à aborder les répertoires musicaux les plus divers avec un esprit de joie, d’humour et de passion. Après Platée, de Jean-Philippe Rameau, The Fairy Queen, d’Henry Purcell, ces chanteurs et musiciens qui, malgré leur nom ne manquent pas de souffle, s’attaquent au genre vocal majeur de la Renaissance, le Madrigal. Le 12 novembre à 20 h 30, à l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines, ce jeune ensemble présente un nouveau spectacle mettant en scène cet art riche et subtil, sous le titre évocateur «Claudio Monteverdi:Maintenant que le ciel…».

L’Ensemble À bout de souffle fonctionne de manière remarquablement autonome. Il réunit en effet choristes, solistes lyriques, instrumentistes, metteur en scène, costumière, chorégraphe et créatrice lumière sous la direction artistique de Stéphane Delincak. Cette collaboration enthousiaste et exigeante se manifeste par la création de différents programmes scéniques d’une grande originalité.

a-bout-de-souffle_paul-sicard

Les joyeux membres de l’Ensemble vocal et instrumental À bout de souffle – Photo Paul Sicard –

Le succès rencontré lors de ces représentations mises en scène par Patrick Abéjean, en salle (au Théâtre Jules-Julien de Toulouse et à Odyssud-Blagnac) et en plein air (dans les Jardins du Muséum de Toulouse) permet à l’Ensemble À bout de souffle de prendre sa place dans le paysage régional.

Outre les opéras Platée (2010 et 2012) et The Fairy Queen (2014), l’Ensemble a monté les programmes «Gabriel Fauré : Le grain de la voix» (2011 et 2013), et cette nouvelle production «Claudio Monteverdi : Maintenant que le ciel…».

Depuis la fondation de l’Ensemble vocal et instrumental À bout de souffle, Stéphane Delincak a créé une dizaine de programmes de concerts, de spectacles et d’opéras. En 2004, il cofonde la Compagnie Acide Lyrique, dont on ne compte plus les concerts en France (Festival d’Avignon OFF, scènes nationales…) et à l’étranger (République Tchèque, Viêt-Nam…). Il y est pianiste, chef de chant, comédien et arrangeur. Il est aussi comédien et pianiste dans des productions théâtrales de Compagnies toulousaines telles que Le Lézard Bleu Cie, Le Grenier de Toulouse, Les Cyranoïaques. En 2013, il est recruté pour assurer la direction artistique du Chœur Toulouse Garonne. Puis, en 2015-2016, il est engagé comme chef de chant pour l’opéra Carmen produit par la Fabrique Opéra Toulouse. Par ailleurs, depuis septembre 2015, l’institut Supérieur des arts de Toulouse (IsdaT) lui propose d’assurer une partie de la formation pour le Diplôme National Supérieur du Musicien.

Le titre du nouveau spectacle d’À bout de souffle correspond aux premiers mots de l’un des plus célèbres madrigaux de Monteverdi. Autour d’œuvres vocales en solo, en chœurs de cinq, douze, trente voix, de Claudio Monteverdi, Giovanni Gabrieli, Cristofano Malvezzi, Luca Marenzio et Giovanni-Giacomo Gastoldi, l’Ensemble propose un voyage à la fois cosmique, violent et fragile, un univers vigoureux et sensible… actuel !

Sous la direction musicale de Stéphane Delincak, dans une mise en scène de Patrick Abéjean, les costumes de Sohüta et la création lumière de Marion Jouhanneau, le spectacle réunit la soprano solo Anne-Laure Touya, le Chœur de 40 chanteurs et l’Ensemble instrumental baroque d’À bout de souffle.

Serge Chauzy
une chronique de ClassicToulouse

Renseignements, réservations :

Tél. : 06 81 10 10 29
Site Internet : http://www.aboutdesouffle.com /abds/index.php

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de