Close

Quatre mains sur un clavier

09 Avr Publié par dans Musique classique | Commentaires

Les concerts dominicaux de l’Orangerie de Rochemontès s’ouvrent en permanence à la découverte. Ce 12 avril prochain ne déroge pas à cette belle tradition. Catherine Kauffmann-Saint-Martin invite cette fois un duo de pianistes qui fait ainsi ses débuts dans la région toulousaine. Le Duo Solot qui vient de Namur, en Belgique, est composé de Stéphanie Salmin et Pierre Solot, unis à la ville comme au concert. Ces deux jeunes musiciens ont décidé en 2009 de constituer un duo permanent de pianistes et de poser leurs quatre mains sur un même clavier.

Duo Solot

Le Duo Solot se produit dans les plus grandes salles de Belgique et lors de divers festivals en Belgique et en France. Ils jouent aussi notamment en concert avec le Chœur de Chambre de Namur. Il se consacre, en plus du répertoire original pour piano à quatre mains, à l’étude des grandes transcriptions d’œuvres symphoniques, redonnant une nouvelle vie à de brillantes partitions parfois oubliées.

C’est ainsi qu’ils parcourent la Belgique en 2013 avec la transcription pour piano à quatre mains du Sacre du Printemps d’Igor Stravinski, lors des diverses célébrations du centenaire de la création de cette œuvre. Ils préparent actuellement l’enregistrement d’un disque consacré à la transcription de la Symphonie du Nouveau Monde de Dvořák ainsi qu’un autre album consacré à la musique de Franz Schubert.

Le Duo Solot : Stéphanie Salmin et Pierre Solot, piano à quatre mains

Le Duo Solot propose à Rochemontès un programme d’une grande originalité composé uniquement de transcriptions inédites d’œuvres célèbres. A l’image du bel album CD qu’ils ont enregistré récemment, Stéphanie Salmin et Pierre Solot consacrent une part importante de leur concert à de pétillants extraits d’opéras de Rossini. Le système des transcriptions d’opéra pour piano ou petits ensembles instrumentaux date de l’époque où la radio, le disque, l’enregistrement en général n’existaient pas. La plupart des grands succès lyriques devaient alors leur diffusion auprès du grand public à ces adaptations qui permettaient d’introduire l’opéra au sein des salons privés et des demeures bourgeoises.

Nous entendrons cette fois la transcription, par le compositeur allemand Richard Kleinmichel, auteur lui-même d’un opéra, Manon, de l’ouverture de L’Italienne à Alger. Puis également celle de la célébrissime ouverture de Guillaume Tell, réalisée par Louis Moreau Gottschalk, celui-là même qui parcourut en train, avec plusieurs pianos, tout le Far-West américain à l’époque héroïque des westerns… Nous pourrons également découvrir des extraits de l’opéra fétiche de Rossini, Le Barbier de Séville, dans une transcription inattendue d’Arnold Schönberg, le compositeur qui révolutionna l’écriture musicale en fondant l’atonalisme et le dodécaphonisme !

Enfin, les deux pianistes offriront leur version de l’un des tubes favoris de tout le répertoire classique, la Symphonie n° 9 dite « Du Nouveau Monde », d’Antonin Dvořák, un véritable défi étant donnée la richesse de son orchestration.

Ce spectacle original sera présenté avec talent et humour par Pierre Solot, jeune musicologue et pédagogue, en compagnie de Stéphanie Salmin, lauréate de grands concours internationaux.

Serge Chauzy
une chronique de Classic Toulouse

Sites Internet

Concert à Rochemontès

dimanche 12 avril à 16 h 30 à l’Orangerie de Rochemontès, à Seilh

Réservations

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de