Close

Caroline Vigneaux quitte la robe à la Comédie de Toulouse

24 Fév Publié par dans Humour, Portraits | Commentaires

Elle a bondé non-stop le Petit Palais des Glaces pendant un an puis la Comédie de Paris où elle a donné 271 représentations. Caroline Vigneaux sera à la Comédie de Toulouse le samedi 14 mars à 21h30.

carolinenl

En 2008, elle décide, à la surprise générale (y compris la sienne), de changer radicalement de vie professionnelle. Elle lâche soudainement le Barreau de Paris et quitte sa robe d’avocate, qui lui apportait pourtant bien des satisfactions, pour tenter l’une des aventures les plus difficiles qui soient, celle de faire rire les gens, à l’instar de ses modèles Jacqueline Maillan et Albert Dupontel.

En 2009, elle écrit, auto-produit son premier one-woman-show « Il était une fée » et se lance avec enthousiasme dans un véritable parcours de la combattante, seule en scène !

2011/12, « Caroline Vigneaux quitte la robe » remporte un vif succès au Petit Palais des Glaces. Elle élargit son champ d’action en devenant chroniqueuse à la radio, à la télévision, en jouant dans des séries télé, et bientôt au cinéma…

Depuis sa création, elle n’a eu de cesse d’apporter de nombreuses modifications et améliorations à ce deuxième OneWomanShow, et avec elle le vocable « show » prend tous son sens. Elle y revient d’abord sur son ancienne vie d’avocate débutante: commise d’office ( » Ça veut dire que je suis obligée de le faire et que je ne vous coûte rien…Pardon ?… Mieux qu’une pute ?!! »), puis stagiaire dans un grand cabinet d’affaires. Elle évoque ensuite les menus problèmes personnels qu’a générés sa brusque reconversion en Comédienne, notamment avec sa famille (« le jour où j’ai annoncé à mes parents que je quittais la robe pour devenir comédienne, ma mère a super bien réagi, elle s’est jetée sur mon père pour le réanimer ! ») ou le Pôle Emploi. Elle revient également sur son éducation « à la vosgienne » et son adolescence de catholique « bcbg ». Et elle aborde, souvent avec truculence, divers sujets existentiels: comment attirer un mâle juste en buvant de l’eau, la vie de couple avec un « biobio » (« un bobo qui a viré écolo »), la différence entre public de télé « professionnel » et public de théâtre « amateur », les méfaits de la chirurgie esthétique, l’utilité de l’orgasme féminin ou des « sex tapes »… Elle prouve aussi qu’elle peut diaboliser son visage angélique, descendre une bière comme un gars … et chanter, raper, « bitboxer » ou slamer sans complexe !

Trop jolie pour être drôle Caroline Vigneaux !? Un célèbre metteur en scène lui avait un jour sérieusement asséné en public cette sentence ! Elle a depuis largement prouvé qu’en plus d’un physique certes avantageux et d’une tête bien pleine, elle possède une nature comique indéniable qui la pousse autant à la finesse qu’aux excès les plus sidérants mais sans jamais tomber dans la vulgarité car la dame est également équipée d’une élégance naturelle qui fait passer beaucoup de choses.

Caroline Vigneax © Sylvain Gripoix

C31 : Racontez-nous en quelques lignes votre parcours ?

La fac de droit, l’examen du barreau, les cabinets d’avocats… et puis le changement de vie : ma première salle de 40 places, souvent vide, et aujourd’hui la scène du Palais des Glaces à Paris, 500 places à guichet fermé pendant 6 mois…. Puis la tournée pendant un an, sans oublier l’Olympia les 22 & 23 avril 2016.

C31 : Quel est votre meilleur souvenir sur scène et le pire ? Et au Palais de Justice ?

Mon pire souvenir sur scène : La salle vide à mes débuts

Mon meilleur souvenir sur scène : Ma première au Palais des Glaces

Mon pire souvenir au palais de justice : Le client commis d’office qui refuse d’être défendu par moi car je suis une femme

Mon meilleur souvenir au palais de justice : Ma première plaidoirie à la Cour d’Assises

C31 : Que ressentez-vous en montant et en redescendant de scène ?

D’abord le stress de monter, puis en descendant l’envie d’y retourner.

C31 : Dans votre spectacle, vous nous racontez que votre rêve était de jouer à l’Olympia de Paris et maintenant que votre Olympia est confirmé, quel est votre rêve le plus fou ?

Que mon film se réalise et qu’il fasse autant d’entrée que les Ch’tis !

C31 : Souvenirs de Toulouse ?

Le zénith pendant le printemps du rire et le théâtre des Chevaliers du Fiel

La saucisse et le cassoulet!

Caroline Vigneaux - La Comédie de ToulouseCaroline Vigneaux quitte la robe
samedi 14 mars 2015 à 21h30
La Comédie de Toulouse

Sites Internet
La Comédie de Toulouse
Caroline Vigneaux

Réservation

.

Partager : Facebook Twitter Email

 


iMaestro Plus d'articles de