Close

Les Sacqueboutiers… à Toulouse

04 Nov Publié par dans Musique classique | Commentaires

L’ensemble de cuivres anciens de Toulouse Les Saqueboutiers porte loin l’excellence de la ville rose en matière musicale. Depuis bientôt quarante ans, ce groupe de passionnés, de redécouvreur d’un passé glorieux et fécond, parcourt le monde pour y diffuser essentiellement les plus belles partitions composées pour leurs instruments, ancêtres des cuivres actuels. En collaboration avec le Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse, l’ensemble offre, le 7 novembre prochain l’un de ses programmes musicaux les plus demandés : Clair-obscur, dans le sillage du Caravage, avec la participation soliste de la soprano argentine Adriana Fernandez.

Les Sacqueboutiers et Adriana Fernandez, dans le programme "Clair-obscur" - Photo Classictoulouse -

Lorsqu’ils décident de fonder Les Sacqueboutiers en 1976, Jean-Pierre Canihac et Jean-Pierre Mathieu sont parmi les premiers à suivre une démarche qui ressemble alors à une véritable aventure, celle de la redécouverte des instruments anciens.

Rapidement, la qualité de leur travail leur vaut de participer à des enregistrements qui ont fait date dans l’histoire du disque (notamment Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi dirigées par Michel Corboz), et depuis, ils ont collaboré avec les ensembles les plus prestigieux pour interpréter des musiques allant de la Renaissance à Mozart : Hesperion XXI (J. Savall), Les Arts Florissants (W. Christie), La Chapelle Royale (P. Herreweghe), Elyma(G. Garrido), La Grande Ecurie et la Chambre du Roy (J.-C. Malgoire), l’Ensemble Clément Janequin (D. Visse), l’Ensemble Gilles Binchois (D. Vellard) ou encore la Maîtrise Notre-Dame de Paris.

Avec ces formations ou bien dans des programmes qui leurs sont propres,Les Sacqueboutiers se produisent dans tous les plus grands festivals européens, en Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu’en Asie et notamment au Japon. L’ossature de l’ensemble repose sur le groupe des cornets à bouquin et saqueboutes qui ont donné leur nom à la formation. Autour de ce noyau viennent s’adjoindre, en fonction des répertoires abordés, d’autres instruments (violons, violes, bassons, chalemies), et la voix (soliste, quatuor vocal, chœur).

Cette souplesse dans la constitution de la formation est requise par la variété des répertoires fréquentés, notamment lors de l’élaboration de programmes originaux où l’ensemble collabore avec des musicologues spécialistes dans le but de faire entendre des œuvres nouvelles : en effet, l’un des objectifs majeurs des Sacqueboutiers consiste à participer activement à la redécouverte progressive des plus belles pages du patrimoine musical européen.

Le programme qui sera joué et chanté le 7 novembre est composé de pièces de musique italienne sacrée et profane du XVIIe siècle.Comme l’indique Jean-Pierre Canihac fondateur de l’ensemble : « Michelangelo Merisi da Caravaggio, dit « Le Caravage » (1571-1610), réagit contre l’académisme en lui opposant un naturalisme direct, révolutionnaire pour son époque, jouant de violents contrastes d’ombre et de lumière, sur des personnages le plus souvent issus du peuple. Il nous apparaît, comme l’un des peintres italiens des plus significatifs pour illustrer la musique des plus grands compositeurs de ce début du XVIIe siècle. » A cette époque, lorsque Claudio Monteverdi invente le « recitar cantando » (le texte prédomine sur la mélodie), l’importance du jeu instrumental imitant la voix devient donc primordiale. Tous les compositeurs de cette période ont sublimé cette technique. Outre des œuvres importantes de Monteverdi, le pivot de ce concert, des pièces de Frescobaldi, Donati, Castello, Rossi, Merula, Fontana, Biber, seront présentée par l’ensemble instrumental composé de Hélène Médousviolon, Jean-Pierre Canihac, cornet à bouquin, Daniel Lassalle, sacqueboute, Midori Sano, viole de gambe, Laurent Le Chenadec, doulciane, Yasuko Uyama-Bouvard, clavecin et orgue. L’excellente soprano argentine Adriana Fernandez, compagne de longue date des Sacqueboutiers, sera la soliste des importantes pièces vocales inscrites à ce beau programme festif.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

Renseignements sur l’ensemble de cuivres anciens Les Sacqueboutiers :

Tél : +33 (0)5 61 13 00 18

Site Internet : http://www.les-sacqueboutiers.com/

Programme du concert donné le 7 novembre 2014 à 20 h à l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de