Close

Un Woody pur sucre

29 Oct Publié par dans Cinéma | Commentaires

« Magic in the Moonlight », un film de Woody Allen

« Magic in the Moonlight », un film de Woody AllenTout le monde connaît la passion du cinéaste newyorkais pour la prestidigitation. Son corpus cinématographique est là pour en attester. Il n’est donc pas étonnant de voir ressurgir ce thème dans son dernier opus. Voici donc, dans les années 20 du siècle dernier, dans les décors somptueux d’une Côte d’Azur de milliardaires, la rencontre romanesque entre Stanley, un professionnel de la magie, illusionniste célèbre, et Sophie, médium de son état. Stanley est chargé de démasquer les agissements de la jeune Sophie qui, grâce à sa notoriété,  a mis la main sur l’héritier d’une grande famille mais aussi sur Grace, la mère de ce dernier, prête à financer sans compter la fondation consacrée au spiritisme que projette d’ouvrir Sophie. En contrepartie Sophie met en contact le défunt mari de Grace  avec celle-ci. C’est une arnaque évidemment. Problème tout de même, Sophie sait beaucoup de choses, parfois très intimes, sur Stanley, au point de déstabiliser celui-ci. En fait, la déstabilisation va plus loin car Stanley tombe amoureux de Sophie. Mais il ne veut pas se l’avouer et lutte de manière acharnée contre ses sentiments.  Et tout cela au milieu du champagne, des smokings, des robes longues et des villas les plus somptueuses du Sud français. Ajoutez à ce cocktail déjà savoureux, même si un peu sucré,  une direction d’acteurs au cordeau, des images aux couleurs automnales belles jusqu’à plus soif, et des comédiens, jusqu’au plus petit rôle, comme toujours avec ce diable de petit homme, en état de grâce. Il en est ainsi d’Emma Stone, dont les grands yeux ouverts sur les mondes obscurs vont faire chavirer Stanley, ce dernier génialement composé par un Colin Firth au mieux de son art. Sans atteindre le niveau intersidéral de Match Point (2005) qui, décidément, demeure une référence absolue dans la filmographie de ce réalisateur, reconnaissons notre plaisir immédiat à un tel savoir-faire, une telle maîtrise, une telle virtuosité, une telle élégance de ton. Sans oublier l’humour ravageur  qui parcourt la moindre réplique. Un pur moment de bonheur !

Robert Pénavayre

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de