Close

Viva la liberta !

28 Août Publié par dans Cinéma, Opéra | Commentaires

La saison Viva l’Opéra! dans les cinémas UGC débute par la projection d’une production de « Don Carlo » signée Peter Stein au Festival de Salzbourg, avec le ténor Jonas Kaufmann, la soprano Anja Harteros, le baryton Thomas Hampson et la basse Matti Salminen.

"Don Carlo" © Monika Rittershaus

Créé en version française en 1867, à Paris, « Don Carlo » est le cinquième et dernier opéra de Giuseppe Verdi dont le livret est tiré d’une œuvre de Schiller. Verdi se souciait tant des livrets de ses ouvrages qu’il puisait abondamment chez les grands auteurs de théâtre, tel Hugo ou Shakespeare. En français, « Don Carlos » fut maintes fois remanié par le compositeur, puis raccourci pour sa version italienne donnée dix-sept ans plus tard à La Scala. Au cours de l’été 2013, le festival de Salzbourg a choisi de présenter une version hybride chantée en italien mais dans laquelle figure «l’acte de Fontainebleau» que Verdi avait supprimé lors des représentations à La Scala. Vraisemblablement conçue sans la participation de Verdi, cette version a été représentée pour la première fois en 1886, à Modène – soit deux années après la version de La Scala. Filmée à Salzbourg, dans une belle, sobre et intelligente mise en scène de Peter Stein, cette production ouvre la saison Viva l’Opéra! dans les cinémas UGC.

Située au XVIe siècle, l’histoire met en scène Philippe II – fils de Charles Quint – épousant Élisabeth de Valois jusqu’alors promise à son fils Don Carlos. L’ouvrage réunit les thèmes chers à Verdi: la confrontation avec le père, la lutte contre la tyrannie politique – la Flandre protestante est alors sous domination espagnole et catholique – et l’anticléricalisme – la puissante Inquisition. Avec une formation orchestrale plus dense que pour ses œuvres antérieures ainsi que de nombreux rôles de premier plan, c’est probablement l’opéra qui synthétise le mieux la pensée musicale et théâtrale de Verdi. Dirigée au festival de Salzbourg par Antonio Pappano, une distribution sensationnelle sert de manière somptueuse ce chef d’œuvre de la maturité du compositeur : le ténor allemand Jonas Kaufmann (photo) en Don Carlo, la soprano allemande Anja Harteros (photo) dans le rôle d’Élisabeth de Valois, le baryton américain Thomas Hampson dans celui de Rodrigo, la basse finlandaise Matti Salminen porte la couronne du roi d’Espagne.

Jérôme Gac


Viva l'Opéra - saison 2014/2015« Don Carlo », jeudi 11 septembre, 18h45,
dans les cinémas UGC

.

photo: « Don Carlo » © Monika Rittershaus

.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Jérôme Gac Plus d'articles de