Close

Une menace pèse sur Passe ton Bach d’abord !

18 Avr Publié par dans Musique classique | Commentaires

Chaque printemps toulousain voit fleurir la Bach-mania ! Le festival Passe ton Bach d’abord !, inventé par l’Ensemble Baroque de Toulouse (EBT) et son directeur musical Michel Brun, voit déferler sur la Ville rose, pendant tout un week-end de juin, une floraison de mini-concerts (jusqu’à une centaine). L’idée folle de faire vibrer toute la ville sous les accents des musiques du grand Bach représentait en 2008 un défi incertain a priori. Dès la première édition, le pari était gagné. L’année suivante, la limite des 10 000 entrées était franchie. En 2013, la fréquentation, toujours en hausse, a dépassé les 17 000 entrées !

L'Ensemble Baroque de Toulouse, dirigé par Michel Brun, lors de l'introduction de Passe ton Bach d'abord 2012 - Photo Classictoulouse -

L’organisation du festival, essentiellement basée sur le volontariat, aboutit à des conditions non mercantiles. Des concerts gratuits ou à partir de 5 € l’entrée, permettent aux familles les plus modestes cet accès à la culture. En quelque sorte, un élitisme pour tous. Rappelons les principes de base de cette grande manifestation : partager et attirer tous les publics possibles, et surtout ceux qui n’ont jamais osé franchir les portes des salles de concert, dans une farandole de manifestations courtes (de l’ordre d’une demi-heure) hébergées dans une multitude de lieux répartis au centre de la cité.

L’EBT, qui organise ce « festival sérieux qui ne se prend pas au sérieux », tire la sonnette d’alarme. Le manque de financement de cette grande manifestation met en danger son existence même. L’Ensemble Baroque de Toulouse lance donc une pétition pour mettre en avant auprès des collectivités territoriales la place du festival Passe ton BACH d’abord ! dans le paysage des festivals toulousains de musique classique. Il souhaite ainsi faire connaître les conditions dans lesquelles cet évènement est monté : le volontariat, la créativité, l’imagination au moindre coût pour le public.

Le budget total du festival est de 170 000 €, la participation des collectivités territoriales est la suivante :
– Mairie de Toulouse 32 000 € + aide logistique (Prêt de lieux, scènes, tables et chaises, communication)
– Conseil Général 3 000 €
– Conseil Régional 4 800 €

Michel Brun, l'Ensemble Baroque de Toulouse et son choeur lors d'une présentation des fameuses Cantates sans filet - Photo Classictoulouse -

Jusqu’à aujourd’hui, le festival a toujours présenté un équilibre financier. Avec 17 000 entrées, le taux de remplissage en 2013 a été de près de 90%.

Après six éditions qui lui ont permis d’obtenir une forte reconnaissance régionale et nationale grâce à l’engagement et la créativité de toute l’équipe, le festival ne pourra se perpétuer à moins d’obtenir enfin des conditions financières acceptables.

Le lien suivant permet de signer la pétition de soutien à cette belle entreprise.

Malgré les difficultés, l’Ensemble Baroque de Toulouse a décidé de maintenir le festival Passe ton Bach d’abord ! en juin prochain en opérant des réductions sur les budgets non artistiques, en particulier la logistique et la communication, et en renonçant aux Rencontres Professionnelles.

Souhaitons que les collectivités territoriales entendent cet appel à l’aide et soutiennent l’institution qui met le public dans la rue pour une belle cause.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

Renseignements et détails des événements sur le site internet du festival:  www.passetonbachdabord.com

Téléphone : 06 28 02 30 62

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de