Close

Avis de naissance au Théâtre du Capitole : un Fernand est né !

13 Fév Publié par dans Opéra | 2 Commentaires

Il s’appelle Yijie Shi. Il est chinois, il est jeune, il est ténor, il ne parle pas le français, mais le mandarin, l’anglais, l’italien. Il apprend les textes français  d’après la phonétique, ce qu’ils racontent à partir de leur traduction, et chante dans un français où l’on comprend chaque mot ! Comme quoi on peut être né à Pékin, et chanter l’opéra français mieux que d’autres nés dans le Gers. Il est prévu pour chanter un rôle de comprimario, Don Gaspar, et se retrouve bombardé dans ce rôle écrasant qu’est Fernand dans La Favorite. Un challenge relevé dans un laps de temps relativement court, avec une maestria enthousiasmante qui se remarque dès son premier air, la romance de l’acte I, sans faillir pratiquement jusqu’au bout de l’ouvrage. Vaillance et raffinement, on a les deux. Un haut médium particulièrement robuste et un aigu à toute épreuve, on les a. Redoutable, le « Ange si pur » avec son contre-ut…  Une véritable performance que vous vous devez d’aller reconnaître et applaudir. On prie, nous aussi ! pour que le trac soit vaincu.

Yijie Shi

Il est entouré par un Ludovic Tezier royal, au sommet, dans un rôle qui lui va comme un gant et la tessiture “pile-poil“. Quant à la mezzo-soprano Kate Aldrich, on ne peut que louer le chant et l’investissement scénique qui en fait une grande Léonor, une très grande, faisant facilement oublier les absentes. Ces deux artistes chantant dans un français qui ne fait que renforcer l’ensemble.

Les chœurs très sollicités et mis à rude épreuve par la partition, sont comme à l’habitude, dignes d’éloges, tout comme l’orchestre qui, une fois de plus, ne fait que confirmer ce que j’ai écrit il y a peu. Antonello Allemandi – et non Bruno Campanella –  dirige avec brio cette musique hybride d’un Gaetano Donizetti à Paris.

Quant à la production, visuellement, elle ravit l’œil. Ni tank, ni bidet, ni cuvette, ni Kalachnikov, ni treillis, ni liquides organiques divers et variés, ni lit d’hôpital, ni “perf“, ni salle de shoot, ni Startrek, ni choristes trapézistes…mais des paons, oiseau des cours royales, symbole, ici, d’orgueil et… de vanité. Un décor simple, des costumes “Christian Lacroix“ intemporels, aux teintes très fortement contrastées et aux formes particulières, qui avec les lumières tout au long des tableaux font revivre avec un goût parfait un ouvrage pas évident à produire. Les  “gosiers“ étant, de plus, finalement au rendez-vous…Après Rienzi, c’est donc encore un pari de gagné, même si les embûches successives n’ont pas été évidentes à surmonter et ont pu donner quelques sueurs à qui de droit.

Les amateurs de chant lyrique savent ce qu’il leur reste à faire.

Ne pas oublier de lire mon texte-annonce.

Michel Grialou

Théâtre du Capitole – La Favorite de Gaetano Donizetti, dirigé par Antonello Allemandi et mis en scène par Vincent Boussard. du jeudi 6 au mercredi 19 février

Partager : Facebook Twitter Email

 

2 commentaires

  • Afin de compléter encore :
    -j’ai oublié d’énumérer que YIjie Shi parle aussi allemand!
    -de signaler l’énorme travail de Robert Gonnella, responsable des Etudes musicales, ou pour faire simple le Chef de Chant du Théâtre. C’est lui qui à force de boulot et de persuasion a réussi à convaincre notre ténor qu’il pouvait le faire!!Un énorme travail aussi avec la prise de rôle de Kate Aldrich.
    -enfin, il est à préciser aussi que les costumes n’étaient pas, ne sont pas de simples carrés de tissus venus en direct du Marché Saint-Pierre de Paris. Pour ceux qui ne s’en seraient pas aperçus, il y a un énorme travail de réalisé dans les ateliers de costumes, et tous les métiers qui tournent autour. Mais lisez donc le Journal du Capitole!
    Et ne pas oublier non plus, mais là c’est dans le livret-programme, les rubriques qui vous renseignent sur les exigences du chant des principaux protagonistes. Instructif et donc indispensable.
    Remarque : Yijie Shi devait faire sa prise de rôle dans Fernand à Graz en mai. C’est fait!!

  • Hector14 dit :

    Je suis bien d’accord avec vous ! Etant allé à Toulouse voir et entendre un excellent et rarissime Prophète, j’ai acheté le DVD de La Favorite avec Yijie Shi et Kate Aldrich.

    Ce jeune ténor est en effet remarquable et, outre les capacités vocales, possède une excellente prononciation du français….

    Quant à Aldrich, elle était aussi parfaite en Fidès qu’en Léonor de Guzman. Une question : à qui pensez-vous quand vous dites « mieux que d’autres nés dans le Gers » ? Si c’est le même que celui auquel je songe, nous sommes, sur ce plan-là également, d’accord.


Michel Grialou Plus d'articles de