Close

Objet sonore

« Dos à dos », Claude Delrieu et Philippe Gelda s’éclatent en duo à la Cave Poésie dans une joute musicale imprévisible.

DOS

© Sabrina Lignier

On les a souvent vus ici et là accompagnateurs de comédiens-chanteurs. Quand ils ne se produisent pas en solo. Claude Delrieu, multi-instrumentiste génial, et Philippe Gelda, pianiste tout aussi allumé, nous offrent enfin la rencontre que l’on attendait de leurs deux univers débridés et expérimentaux. Assis « Dos à dos », mais livré à nos regards amusés et complices, ce duo est une joute musicale qui fait la part belle à l’imprévu.

Les paroles des chansons sont à l’image de leur auteur, Claude Delrieu, grand échalas qui regarde la vie à travers ses yeux de myope : une écriture faussement légère et naïve qui tend vers la poésie sonore avec ses énumérations, répétitions, glissements de sens et autres anaphores.

Des systèmes de sample, de loop démultiplient, accumulent les sons, qu’ils soient instrumentaux : guitare, claviers, accordéon, ou organiques : claquement de langue, bruit de gorges, aboiements de chien… « Dos à dos » est un objet sonore encore non identifié avec aux commandes deux grands garnements impertinents qui font de la musique une matière vivante et joyeuse !

Sarah Authesserre
Une chronique du mensuel Intramuros

Du 30 avril au 4 mai, 19h30, à la Cave Poésie – René Gouzenne, 71, rue du Taur, Toulouse. Tél. : 05 61 23 62 00.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Sarah Authesserre Plus d'articles de