Close

L’orgue et l’orchestre

10 Oct Publié par dans Musique classique | Commentaires

Le 13 octobre prochain, l’orgue s’associe à l’Orchestre national du Capitole dans un programme musical offert en partenariat avec le 17ème Festival International Toulouse les Orgues et avec le soutien de l’association AIDA. Mais alors que l’orchestre sera hébergé dans son habituelle Halle aux Grains, l’orgue sera celui de la Cathédrale Saint-Etienne ! Une liaison hertzienne assurera la transmission depuis la Cathédrale vers la Halle. Michel Bouvard, le directeur artistique du festival, sera le soliste de la soirée.

 

Une telle performance technique de collaboration musicale « à distance » n’en est pas à son coup d’’essai, mais reconnaissons qu’il s’agit chaque fois d’une sorte de défi. La transmission par voie hertzienne du jeu de l’organiste à la console du bel instrument de la Cathédrale assure non seulement la reproduction du son mais également celle de l’image, puisqu’un écran placé dans la Halle aux Grains permettra aux spectateurs présents d’entendre et de voir l’organiste en temps réel. Sur ce beau Cavaillé-Coll, reconstruit en 1976 par Alfred Kern, Michel Bouvard jouera tout d’abord seul la Fantaisie et fugue en sol mineur de J. S. Bach. Il sera également le soliste du concerto pour orgue, orchestre à cordes et timbales, de Francis Poulenc. C’est à cette occasion que le synchronisme entre l’orgue et l’orchestre, situés à quelques centaines de mètres l’un de l’autre, fera l’objet de soins tout particulier !

Michel Bouvard s’est formé notamment auprès des organistes de Saint-Séverin avant d’être lui-même organiste titulaire de cet instrument parisien durant 10 ans. Premier Prix au Concours international d’orgue de Toulouse en 1983, il succède à Xavier Darasse à la classe d’orgue du Conservatoire National de Région de Toulouse en 1985 et poursuit son action en faveur du patrimoine de la ville et de la région, organisant avec son collègue Willem Jansen concerts, visites, académies, concours internationaux… Ce travail de fond aboutit en 1996 à la création du Festival international Toulouse les Orgues qu’il dirige durant 4 ans, et de la classe supérieure d’orgue du Centre d’Etudes Supérieures de Musique et de Danse.

C’est au chef japonais Kasuki Yamada qu’est confiée la direction de ce concert. Nommé Premier chef invité de l’Orchestre de la Suisse Romande depuis la présente saison, ce diplômé de la Tokyo National University of Fine Arts and Music, occupe depuis 2005 le poste de chef d’orchestre en résidence du Tokyo Philharmonic Chorus. En 2009, il a remporté le Grand Prix du 51ème Concours International des jeunes chefs d’orchestre de Besançon, mais également le Prix du Public.

Kasuki Yamada dirigera à Toulouse, en hommage à Xavier Darasse pour le vingtième anniversaire de sa disparition, « Instants Passés », pièce pour grand orchestre créée le 7 avril 1989 au théâtre des Champs-Elysées sous la direction de Michel Plasson. Il s’agissait là d’une commande de Radio France pour son Orchestre National.

 

La seconde partie de la soirée sera consacrée à l’œuvre emblématique du romantisme musical français, la Symphonie fantastique d’Hector Berlioz.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

Toulouse les Orgues
Orchestre National du Capitole
Réservation

 

 

 

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de