Close

Retour sur le Marathon des Mots : « l’affiche m’a tuer ».

23 Juil Publié par dans Opinions | Commentaires

Je pensais qu’avec l’affiche de la Gay Pride 2012 de Toulouse…

…qui affichait donc une main grisonnante tentant de reconstruire le mur de Berlin avec des briquettes de couleur et ce à l’aide d’un Iphone pompé presque jusqu’à la moelle (moi, quitte à pomper j’aurais rajouté une petite pomme par là)… Je pensais donc que les graphistes, après avoir fait saigné mes yeux gangréneux et glaucomiques auraient épargné, au moins pour l’été, mon sens de la comprenette…
Que nenni !

On m’en rajoute une couche avec l’affiche du Marathon des Mots de cette année :

Alors attention, je ne critique en rien la qualité de la photo ( « Les Amants » de Rimini © Claude Nori), ni son auteur et je suis bien heureuse pour lui, si il a gagné des droits en faisant une jolie facture à la Mairie de Toulouse qui a tendance à investir sur le Stade Toulousain et ses « valeurs sûres », le tout sans prendre trop de risques artistiques… Ce qui est bien dommage pour notre soif de découverte et d’aventure.

 » Engraissons un tantinet nos caisses, comme ça, l’année prochaine, on achète 15 hectares pour faire pousser de la violette, ça manque un peu dans nos verres de Limoux « ..
Je le sais, j’ai gagné un concours de cocktails avec de la violette et ce, contre le coc-t’aile pimenté d’Espelette suivit d’un trait de coke. Ca marche toujours « le plan-plan », par contre, faudrait voir à pas faire du caca en tube au niveau de l’emballage, parce qu’à force on va se lasser…

Bref, je ne sais guère qui est le D.A, qui gère la com du Marathon, mais il s’est pas fait chier le bougre ! Il s’est dit « té, cette année, le thème, c’est l’été Italien, je vais voir si y a pas un photographe italien dans le coin. Ca appuiera ma démarche sémiologique, au cas où on me pose la question. Je vais utiliser une de ses photos sans réfléchir, après tout il est italien, ça validera mon choix... »

Personne ne te l’a peut-être demandé, mais moi je te pose la question, Monsieur le DA.
Pourquoi cette photo ? Juste par ce que l’auteur est d’origine italienne ( je n’ai rien contre les Italiens, moi aussi, j’ai de la moustache ) et que le T-shirt de la jouvencelle ressemble à celui d’un gondolier vénitien ?
Ok, je te concède que tout ce jaune en fond est tel un tournesol et qu’on sent bien l’été…

Mais avant que je ne lise « Marathon des Mots » sur l’affiche, je croyais que c’était une pub pour un club de vacances sponsorisé par Fram où on peut laisser ses chiards vivre leurs amourettes juvéniles pendant qu’on se dore la nouille à côté de la piscine…
Non, parce que le gamin, là, qui a un début de gaule, tu crois vraiment qu’il pense à lire un bouquin ? Je pense plutôt qu’il a envie de se faire « tailler le crayon » par la petite (ah, autant pour moi, elle est là, la symbolique, Monsieur le DA ?)

Je sais pas, t’aurais pu choisir une photo fellinienne, ou celle d’un pied avec du vernis couleur Italie tenant un crayon entre le gros pouce et le knaki ball voisin délicatement posé sur une pizza, le tout reposant sur une plage, avec en fond la Tour de Pise (symbolisant l’érection du petiot à peine barbu si vraiment tu y tiens à cette notion de plaisir).

… Bon peut-être pas, mais merde, les gars, faites un effort !
Graphiste, DA (…), c’est un métier où qu’il faut utiliser aussi sa cervelle.

J’exagère un peu ? Peut-être. On m’a pas demandé mon avis ?
Et ben, j’ai pas fini de le donner.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Plus d'articles de