Close

Fabrice Millischer joue le Concerto pour trombone d’Henri Tomasi, œuvre de 1956

17 Avr Publié par dans Musique classique | Commentaires

Tout juste rentré d’une tournée en Irlande et au Royaume-Uni, l’ONCT, Orchestre national du Capitole de Toulouse donnera en avril le même concert à Toulouse – le 27 avril –  et dans sa région, Blagnac, Tarbes, Montauban, avant de s’envoler à nouveau au mois de mai, avec Tugan Sokhiev, pour deux autres tournées internationales, en Allemagne puis en Amérique du Sud (Brésil et Argentine), plus un concert parisien.

Pour son premier concert avec l’Orchestre du Capitole, Fabrice Millischer, ancien élève du Conservatoire de Toulouse, interprètera ce Concerto pour trombone, connu pour sa virtuosité et son expressivité. L’orchestre retrouvera le chef espagnol Jaime Martín qui l’avait dirigé lors de plusieurs concerts au cours de l’été 2011.

 

 

Zoltan KODALY  :  Danses de Galanta
Henri TOMASI  :  Concerto pour trombone
Felix MENDELSSOHN  :  Symphonie n°4 en la majeur « Italienne », op. 90

Avec les Danses de Galanta, créées le 23 octobre 1933 à Budapest, Zoltan Kodaly (1882-1967) répond à une commande pour le 80e anniversaire de la Société philharmonique de Budapest. Il témoigne ici de son profond attachement au folklore et aux musiques jouées par l’orchestre tzigane du village de Galanta où il vécut enfant. Il transpose des rythmes de « verbunkos » et des mélodies tziganes qui confèrent à ses danses un caractère populaire très affirmé.

En 1956, Henri Tomasi (1901-1971) écrit pour le concours du Conservatoire National Supérieur de Paris le Concerto pour trombone et met en valeur les possibilités techniques et artistiques de cet instrument. Dans un registre inspiré de cultures musicales proches du blues, du jazz et de rythmes sud-américains, ce concerto sera créé le 10 décembre 1957 par Maurice Suzan et l’Orchestre des Concerts Pasdeloup sous la direction de Serge Baudo.

Felix Mendelssohn-Bartholdy [Hambourg le 3 Février 1809 – Leipzig le 4 Novembre 1847]
Symphonie n°4, en la majeur “Italienne”, opus 90
I. Allegro vivace
II. Andante con moto
III. Con moto moderato
IV. Saltarello: Presto    durée ~ 30’

La Quatrième Symphonie fut achevée bien avant…la Troisième et créée à Londres sous la baguette du compositeur le 13 mai 1833. Après avoir commencé l’oeuvre à Rome au cours de l’hiver de 1830-1831, Mendelssohn semble avoir trouvé ensuite son inspiration lors de son voyage à Naples au printemps de 1831.

Jaime Martín

Né à Santander, Jaime Martín débute sa carrière comme flûtiste et joue en soliste sous la baguette de chefs tels que Daniele Gatti, Andras Schiff, Guennadi Rojdestvenski, Sir Neville Marriner et Gianandrea Noseda. Chef d’orchestre depuis 2007, il dirige de nombreux orchestres en Europe (orchestre symphonique de, Barcelone, Tenerife, Galice, Castilla y León, la Manchester Camerata, et l’Irish Chamber Orchestra) et enseigne au Royal College of Music de Londres. En 2011, il est nommé à la direction de l’Orchestre de Cadaqués avec lequel il enregistre la Symphonie n°3 de Beethoven et la Sinfonietta d’Halffter. Il enregistre également des œuvres de Agustí Charles avec l’Orchestre symphonique de Barcelone. En 2010/2011, Jaime Martín dirige l’Academy of St Martin in the Fields, le London Mozart Players, l’Orchestre philharmonique de Radio France et l’Orchestre national de Lyon. Il fait ses débuts à l’opéra avec La Flûte enchantée (Madrid et Saint-Sébastien, 2012) et Le Barbier de Séville (English National Opera, 2013).

Fabrice Millischer
Né en 1985, Fabrice Millischer est Premier Prix du Concours international de l’ARD de Munich en 2007 et « Révélation soliste instrumental » des Victoires de la Musique Classique en 2011. Il se produit en soliste au trombone et à la sacqueboute. Il est actuellement trombone solo à la Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern et membre du Quatuor Quartbone depuis 2006. En 2009, il est le plus jeune musicien à avoir reçu le titre de Professeur dans une Hochschule für Musik en Allemagne. Il joue avec les ensembles baroques les Sacqueboutiers, le Concert des Nations, le Concert d’Astrée, les chœurs les Eléments et Arsys Bourgogne, et se produit en soliste à Rostock, Stuttgart, Bâle, Kiev, avec l’Orchestre de chambre philharmonique de Pologne au Rheingau Musik Festival, ainsi qu’avec l’Orchestre de chambre de Vienne. Artiste de la marque Antoine Courtois Paris, Fabrice Millischer joue pour les festivals Cuivres en Dombes et Epsival de Limoges. En 2008, il donne un récital à Salt Lake City pour l’International Trombone Association. Très investi dans la diffusion et la création d’œuvres de notre époque, Fabrice Millischer s’est distingué dans la Sequenza V de Luciano Berio et White Knight and Beaver de Martin Wesley-Smith. Il enregistre « Pérégrinations » à la sacqueboute et au trombone ténor en 2010. Un disque au trombone avec l’Orchestre radio-symphonique de Sarrebruck est à paraître.

Michel Grialou

Réservation

Fabrice Millischer  © Cédric Pinchon
Jaime Martin © Gabriel Quintana

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de