Close

Il trittico de Puccini – Mega CGR de Blagnac

22 Jan Publié par dans Opéra | Commentaires

Le Royal Opera présente Il trittico de Puccini dans sa version intégrale 
pour la première fois depuis 1965. Richard Jones, le metteur en scène 
qui avait déjà monté une production de Gianni Schicchi pleine d’esprit et 
d’humour sombre pour le Royal Opera en 2007, complète ici la trilogie. 
Antonio Pappano, le directeur musical du Royal Opera, dirige l’orchestre. 
Il trittico (Le Triptyque), dévoilé au Metropolitan Opera de New York en 
1918, s’écarte des conventions de l’opéra. Au lieu de présenter une pièce 
unique dans la soirée, Puccini a créé trois œuvres différentes en un acte.

Il trittico a été présenté à Covent Garden en 1920, mais il y a rarement 
été joué dans son intégralité.   Le premier volet, Il tabarro 
(La Houppelande), se déroule dans une péniche sur les rives de la Seine, 
où une version particulièrement sombre de l’éternel triangle amoureux 
se termine de manière atroce et violente. La soprano mondialement 
connue, Eva-Maria Westbroek, qui a récemment incarné Anna Nicole 
Smith dans Anna Nicole de Mark-Anthony, sur une mise en scène de 
Richard Jones, joue le rôle de Giorgetta, épouse volage qui s’ennuie avec 
son mari âgé, et entame une liaison avec le beau Luigi.

Le deuxième volet teinté de tendresse, Suor Angelica (Sœur Angélique), se déroule dans un couvent où une femme a été envoyée pour expier le péché qu’elle a 
commis en donnant naissance à un enfant illégitime. Un membre de sa 
famille vient lui annoncer une terrible nouvelle. Sœur Angélique, mère 
dévouée et tourmentée, est interprétée par la soprano allemande, 
Anja Harteros, qui a fait un début triomphal au Royal Opera en 2008 dans 
le rôle d’Amelia Grimaldi dans Simon Boccanegra de Verdi. Anna Devin, 
la jeune soprano encensée, formée au Jette Parker Young Artist, 
interprète le petit rôle de sœur Geneviève.  Enfin, dans Gianni Schicchi, 
une comédie grinçante, Buoso Donati meurt et sa famille florentine tient 
à tout prix à modifier le testament du défunt à l’aide d’un personnage 
malicieux qui vient d’arriver en ville.

Le célèbre baryton, Lucio Gallo, 
est de retour au Royal Opera après son interprétation triomphale du 
rôle-titre dans Simon Boccanegra. Elena Zilio revient dans le rôle plein 
d’humour de Zita et Francesco Demuro, star montante de l’opéra, 
interprète son neveu, Rinuccio.

Royal Opéra Chorus
Orchestra of the Royal Opéra House
Chef d’Orchestre : Antonio Pappano
Mise en scène : Richard Jones

Jeudi 09 février à 14 h et 18 h
vendredi 10 Février à 16 h et 20 h

En savoir Plus

Bande Annonce

Partager : Facebook Twitter Email

 


Admin Plus d'articles de