Close

Le Quatuor Artemis enfin à Toulouse

04 Déc Publié par dans Musique classique | Commentaires

C’est à un grand concert que nous convie l’association Les Arts Renaissants. Le salon rouge du musée des Augustins reçoit en effet, le 8 décembre prochain le Quatuor Artemis, l’une des plus prestigieuses formations de musique de chambre du moment, dans un programme particulièrement exigeant.

Invité, filmé et primé dans le monde entier, le Quatuor Artemis est en effet l’un des meilleurs quatuors à cordes actuels. Basé aujourd’hui à Berlin, il a été originalement fondé à la Musikhochschule de Lübeck. Il est l’héritier direct des illustres quatuors Emerson, Juilliard et Alban Berg, dont il a suivi les enseignements.

C’est avec le premier prix au Concours ARD en 1996 que les musiciens se font connaître. Après plusieurs années d’études, ils débutent à la Philharmonie de Berlin en juin 1999, point de départ de leur carrière internationale. En juillet 2007 intervient un changement radical : avec Gregor Sigl au violon et Friedemann Weigle à l’alto, le Quatuor Artemis se présente pour la première fois dans son actuelle formation.

Depuis 2004, le quatuor est régulièrement célébré par le public et les critiques dans le cadre des séries Philharmoniques de Berlin, et a également été nommé en 2011 comme quatuor en résidence au Konzerthaus de Vienne. 
À côté d’un calendrier de concerts très rempli les menant dans les plus grandes salles de concerts en Europe, aux Etats-Unis, au Japon, en Amérique du Sud et en Australie, le Quatuor Artemis s’est également engagé dans l’enseignement. Les quatre musiciens sont professeurs de musique de chambre à l’Université des Arts de Berlin ainsi qu’à la Chapelle Reine Elisabeth à Bruxelles.
En novembre 2011 est paru le recueil intégral des quatuors de Beethoven dans un coffret Virgin Classics / EMI. Ce projet « Beethoven Complete » a été récompensé en France par le prestigieux « Grand Prix de l’Académie Charles Cros ». L’automne 2012 verra également la parution d’un enregistrement des trois grands quatuors de Franz Schubert.

Les musiciens interprèteront à Toulouse trois grandes partitions de leur riche répertoire. De Joseph Haydn, considéré comme le père du quatuor à cordes, ils joueront d’abord le Quatuor à cordes en ré majeur opus 76, N° 5. Puis ce sera le Quatuor à cordes en la mineur opus 7, N°1 de Béla Bartók, l’une des grandes œuvres du XXe siècle consacrées à cette formation. Enfin, l’unique Quatuor à cordes, en fa majeur, de Maurice Ravel, occupera la seconde partie de la soirée.

Serge Chauzy

Photo du Quatuor Artemis : Boris Streube

Renseignements et Réservations

Une chronique de Classic Toulouse

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de