Close

Bruno Mantovani dirige l’ONCT

14 Nov Publié par dans Musique classique | Commentaires

En partenariat avec le festival « Novelum »  et dans le cadre d’ « Orchestres en fête ! »

Bruno Mantovani, direction

Alain Billard, clarinette basse

Arnold SCHOENBERG :  La Nuit transfigurée

Bruno MANTOVANI :  Mit Ausdruck

Béla BARTÓK : Le Prince de Bois, op. 13, Sz. 60

 

Bruno Mantovani - photo : Pascal Bastien

Après une première participation en novembre 2010, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse retrouve le festival Novelum, rendez-vous des musiques nouvelles, pour sa 14ème édition. Le chef d’orchestre et compositeur Bruno Mantovani poursuit sa collaboration avec l’Orchestre du Capitole et dirigera lors de ce concert son concerto pour clarinette basse, Mit Ausdruck, hommage à Schubert et à ses lieder. Cette œuvre qui valorise un instrument rarement mis sur le devant de la scène, sera interprété par Alain Billard, soliste de l’Ensemble intercontemporain et dédicataire de l’œuvre.

Arnold Schoenberg (1874-1951) réalise lui-même deux versions pour orchestre à cordes de La Nuit transfigurée (en 1917 et en 1943) qu’il composa en septembre 1899 pour sextuor à cordes. La création de la première version orchestrale eut lieu en 1919 à Vienne, sous la direction du compositeur. Même si elle fit scandale à la création, cette partition s’inclut néanmoins dans la période encore « tonale » du musicien. D’après le compositeur, l’ouvrage «n’illustre ni action ni drame, mais se borne à dépeindre et à exprimer des sentiments humains. Il semble que, de ce fait, il puisse être apprécié comme musique pure.»

Mit Ausdruck, concerto pour clarinette basse de Bruno Mantovani (né en 1974), fut créé le 8 octobre 2003 par l’Orchestre symphonique de Bamberg et son chef Jonathan Nott.

« Quand Jonathan Nott, le directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Bamberg, m’a proposé d’écrire un hommage à Schubert, j’ai tout de suite accepté ce pari avec enthousiasme, et choisi de puiser mon inspiration dans le matériau musical de plusieurs lieder du compositeur. Ainsi, il ne s’agit pas de variations ou de paraphrases, mais plutôt d’un développement abstrait du matériau emprunté à Schubert. Par ailleurs, la formation choisie (Mit ausdruck est un concerto pour clarinette basse et grand orchestre), singulière dans l’histoire de la musique, m’a permis d’écrire dans une logique de prolifération, une idée énoncée par le soliste trouvant des échos ou des contrepoints multiples à l’orchestre. Commande de l’Orchestre symphonique de Bamberg, Mit ausdruck est dédié à mon ami le clarinettiste Alain Billard. »  Bruno Mantovani

Le Prince de Bois est un ballet en un acte que Béla Bartók (1881-1945) composa entre 1914 et 1916, peu de temps après son opéra, Le Château de Barbe-Bleue. Créé à l’opéra de Budapest le 12 mai 1917, l’ouvrage obtint le succès malgré l’opposition du milieu musical officiel ainsi que les critiques adressées à un livret jugé peu optimiste pour une simple fantaisie chorégraphique. Il est vrai que le traitement musical accentue le symbolisme tragique des épisodes (l’œuvre fut écrite en plein conflit mondial par un musicien qui vivait dans l’angoisse, isolé dans son pays). Bartók tira plus tard une suite d’orchestre de cette partition qui comporte d’admirables pages. La première audition se fit à Budapest en 1931.

Michel Grialou

Samedi 19 novembre à 20h00 – Halle aux Grains

Réservation

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de