Close

Hôtel Palladia, écrin d’exception pour la culture toulousaine

13 Nov Publié par dans Grands Spectacles | Commentaires

Des concerts de musique classique dans un hôtel de luxe à prix abordable, ça existe. Au 271 avenue de Grande Bretagne, l’hôtel quatre étoiles offre cette année dans son salon-opéra une saison riche et variée accessible à tous, en partenariat avec l’orchestre de chambre de Toulouse.

Passée l’impressionnante façade vitrée de l’hôtel Palladia, difficile d’imaginer qu’une ambitieuse programmation artistique rassemble l’art musical et chorégraphique toulousain. Pourtant, un auditorium de 285 places et un salon-opéra pouvant accueillir jusqu’à 360 personnes offrent aux spectateurs venus de tous horizons une saison culturelle de choix.

La culture ouverte à tous

Du jazz à la musique classique en passant par le théâtre, la programmation est éclectique. «Il ne faut pas hésiter à pousser la porte » assure Béatrice Bouyssel, chargée de promotion de la saison artistique. La programmation cible les familles grâce à des prix abordables. A partir de 35 euros, le concert de musique classique est gratuit pour les enfants de moins de 16 ans accompagnés d’un adulte, y compris pour la partie restauration. « Une belle offre dont le but est de sensibiliser les jeunes à la musique classique ». A partir de décembre, un concert présentera les œuvres de Mozart de façon didactique par le biais de l’orchestre de chambre de Toulouse.

Salon-opéra de l’Hôtel Palladia

« C’était notre souhait d’offrir aux toulousains deux salles supplémentaires de capacité médiane et faciles d’accès. » explique Béatrice Bouyssel. Avec un parking gratuit et une structure de plain pied, l’hôtel de luxe souhaite permettre à un large public d’accéder à la culture d’une façon différente. « Ces représentations sont pour tout le monde. Elles ne s’adressent pas uniquement aux clients de l’hôtel, mais aussi aux toulousains et aux personnes de passage. »

Une façon de promouvoir la musique classique locale

En collaboration avec El Sol productions, une association toulousaine, l’hôtel invite principalement des artistes de la ville. Les soirées de musique classique sont accompagnées d’un dîner ou d’un cocktail dînatoire dans un cadre intimiste. «Les musiciens sont au plus près du public et restent pendant la partie cocktail/goûter pour pouvoir échanger avec les spectateurs. » Un temps d’échange prévu pour mettre en avant la fibre artistique toulousaine.

La programmation 2018 est déjà organisée avec plusieurs grandes dates attendues pour l’année prochaine: Le Printemps du rire, Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns ou encore un concert baroque italien de Vivaldi. Béatrice Bouyssel le reconnaît : « La flexibilité d’un hôtel indépendant permet de faire beaucoup de choses ».

En attendant, retenons le prochain rendez-vous le 1er décembre avec Mon Piano Danse, un spectacle mêlant chant et chorégraphie en hommage à Michel Berger.

Claire Eckersley


Hôtel Palladia 

Billetterie en ligne

FacebookTwitterInstagram

.


Partager : Facebook Twitter Email

 


Claire Eckersley Plus d'articles de