Close

Yannick Nézet-Séguin et le Rotterdam Philharmonic Orchestra créent le buzz

19 Mar Publié par dans Musique classique | Commentaires

Mercredi 21 mars et jeudi 22, ce seront deux concerts donnés à la Halle dans le cycle Grands Interprètes, avec le chef et l’orchestre dont il est le directeur musical, succédant ainsi en 2008 à notre star accueilli justement ce 12 mars, Valéry Gergiev.

Deux programmes dont voici la teneur :

mercredi 21 mars

Ludwig van Beethoven
[16 ou 17 décembre 1770, Bonn – 26 mars 1827, Vienne]
Les Créatures de Prométhée, opus 43 (1801)
Die Geschöpfe des Prometheus durée          ~ 5 mn

Felix Mendelssohn-Bartholdy
[3 février 1809, Hambourg – 4 novembre 1847, Leipzig]
Concerto pour violon n°2, en mi mineur, opus 64

I. Allegro molto appassionato
II. Andante
III. Allegreto non troppo – allegro molto vivace durée          ~ 27 mn

Ludwig van Beethoven
Symphonie n°3 en mi bémol majeur, “Sinfonia Eroica”, opus 55

I. Allegro con brio
II. Marcia funebre – adagio assai
III. Scherzo – allegro vivace
IV. Allegro molto durée          ~ 48 mn

jeudi 22 mars

Claude Debussy
[Saint-Germain-en-Laye, 22 août 1862 – Paris, 26 mars 1918]
La Mer, trois esquisses symphoniques

I. De l’aube à midi sur la mer
II. Jeux de vagues
III. Dialogue du vent et de la mer ~ 21 mn

Maurice Ravel
[Ciboure, 7 mars 1875 – Paris, 28 décembre 1937]

Daphnis et Chloé
Musique de ballet pour orchestre et choeur
Symphonie chorégraphique en trois parties

La nomenclature orchestrale est impressionnante, sans commune mesure avec un effectif de musique de ballet habituelle, et mérite d’être détaillée : 1 petite flûte, 2 grandes flûtes, 1 flûte en sol, 2 hautbois, 1cor anglais, 1 petite clarinette en mi bémol, 2 clarinettes en si bémol, 1 clarinette basse en si bémol, 3 bassons, 1 contrebasson. C’était la liste des bois ou vents sollicités.

4 cors en fa, 4 trompettes en ut, 3 trombones, 1 tuba.

Timbales, caisse claire, castagnettes, crotales, cymbales, éliophone, grosse caisse, tambour, tambour de basque, tam-tam, triangle, célesta, timbres, xylophone.

2 harpes

Quintette à cordes avec contrebasse avec ut obligé.
Lors de l’exécution du ballet, petite flûte et petite clarinette devaient se trouver sur la scène, cor et trompette derrière la scène.
Chœurs en coulisses (sopranos, altos, ténors et basses).                 durée ~ 50 mn

Quelques mots autant sur le chef, que sur l’orchestre, sans oublier, intervenant dans le Daphnis et Chloé, le chœur Archipels, et son créateur, Joël Suhubiette, mais aussi le jeune prodige au violon Stephan Jackiw dans le concerto n°2 de Mendelssohn.

Yannick Nézet-Séguin 

Yannick Nézet-Séguin est parmi les jeunes chefs d’orchestre les plus demandés au monde. Sa conception personnelle de la musique, son respect des musiciens et du public, sa loyauté et sa générosité de même que sa personnalité charismatique lui valent l’affection de tous.

En septembre 2012, comme Directeur musical, Yannick Nézet-Séguin prendra les rênes du prestigieux orchestre de Philadelphie, l’un des réputés « big five» des États-Unis d’Amérique. Ce mandat s’ajoute à celui de Directeur musical de l’Orchestre philharmonique de Rotterdam où il a succédé à Valery Gergiev en 2008-2009. Il demeure Directeur artistique et Chef principal de l’Orchestre Métropolitain de Montréal, poste qu’il occupe depuis mars 2000. Depuis 2008, il est aussi Chef invité principal de l’Orchestre Philharmonique de Londres.

Né à Montréal, il y étudie au Conservatoire de Musique du Québec et se perfectionne par la suite dans des classes de maîtres auprès de chefs réputés, notamment le célèbre maestro italien Carlo Maria Giulini.

Après ses débuts européens en 2004-2005, il est invité par les meilleurs orchestres de la planète, tels les orchestres philharmoniques de Vienne, Berlin et Stockhom, la Staatskapelle de Dresde, l’Orchestre National de France, le Tonhalle de Zurich, l’Orchestre symphonique de la Radio bavaroise et l’Orchestre de chambre d’Europe. Aux États-Unis, il dirige notamment à New York, Boston, Los Angeles et Washington.

Ses enregistrements sont très appréciés du public et lui ont valu des critiques exceptionnelles, mentions et prix.

Le Rotterdam Philharmonic Orchestra

Fondé en 1918, le Rotterdam Philharmonic Orchestra est l’un des orchestres les plus importants des Pays-Bas. Ses nombreux enregistrements et tournées réussies lui valent la reconnaissance internationale. Son directeur musical est Yannick Nézet-Séguin, qui est aussi le directeur musical désigné de l’Orchestre de Philadelphie, le principal chef invité de l’Orchestre philharmonique de Londres et le directeur artistique et chef principal de l’Orchestre Métropolitain (Montréal).

Dans les années 1930, sous l’autorité de son chef d’orchestre Eduard Flipse, il se transforme en l’un des orchestres les plus importants des Pays-Bas. Avec Jean Fournet et Edo de Waart, l’orchestre va entrer dans une nouvelle ère. C’est avec De Waart, nommé chef principal en 1973, que l’orchestre acquiert une reconnaissance internationale. Avec Valery Gergiev comme directeur musical en 1995, il entre dans une nouvelle ère d’or. Yannick Nézet-Séguin a pris la succession de Valery Gergiev comme directeur musical au début de la saison 2008-09.

Depuis sa création, l’objectif de l’orchestre est de faire de la musique symphonique accessible à un large public. En plus de ses concerts d’abonnement, l’Orchestre philharmonique de Rotterdam est connu depuis les années 1930 pour son programme éducatif. Le Gergiev Festival, initié en 1996 par l’orchestre et Valery Gergiev, est devenu un nom familier dans les Pays-Bas et dans le monde.

Joël Suhubiette

Du répertoire a cappella à l’oratorio, de la musique de la Renaissance à la création contemporaine, en passant par l’opéra, travaillant en relation avec des musicologues, allant à la rencontre des compositeurs d’aujourd’hui, Joël Suhubiette consacre l’essentiel de son activité à la direction du chœur de chambre toulousain Les Eléments qu’il a fondé en 1997.

Après des études musicales au Conservatoire de Toulouse, Joël Suhubiette se passionne pour le répertoire choral, il débute comme chanteur avec les Arts Florissants de William Christie, puis chante avec Philippe Herreweghe à la Chapelle Royale et au Collegium Vocale de Gand (Belgique), avant de devenir son assistant pendant huit années. Cette rencontre déterminante lui permettra d’aborder un vaste répertoire de quatre siècles de musique vocale.

Avec le chœur de chambre Les Eléments, Joël Suhubiette interprète la création contemporaine, le répertoire a cappella et l’oratorio. Désireux de restituer le répertoire ancien de la fin de la Renaissance et du début de l’époque baroque, il dirige également à Tours depuis 1993 l’Ensemble Jacques Moderne.

Il interprète opéras, oratorios et cantates avec plusieurs orchestres et ensembles instrumentaux français tels que Les Percussions de Strasbourg, l’Ensemble Ars Nova, l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, l’Orchestre de chambre de Toulouse, Les Passions, l’Orchestre baroque de Limoges, L’orchestre de Pau-Pays de Béarn, les orchestres du festival de Saint-Céré, des opéras de Dijon et de Massy.

Joël Suhubiette a enregistré une vingtaine de disques parus chez Virgin Classics, Hortus, Calliope, Ligia Digital, Naïve et l’Empreinte digitale.

Depuis 2006, il est directeur artistique du festival Musiques des Lumières de l’abbaye-école de Sorèze dans le Tarn.
En 2007, il a été nommé chevalier des Arts et des Lettres.

Chœur Archipels
l’atelier vocal des Eléments
Joël Suhubiette, direction artistique

Le chœur Archipels, l’atelier vocal des Eléments regroupe étudiants, professeurs de musiques et amateurs confirmés, qui se retrouvent autour de Joël Suhubiette pour découvrir ou perfectionner une pratique du chant choral exigeante. Reconnu pour son travail avec son ensemble professionnel  les Eléments, Joël Suhubiette s’investit ici depuis des années dans une forme plus pédagogique, persuadé que la pratique amateur reste essentielle dans le paysage choral français comme elle peut l’être au plus haut niveau chez nos voisins anglais, allemands ou nordiques. Secondé dans cette mission par Claire Suhubiette, professeur de chant choral à l’Université de Toulouse II-le Mirail, et autour des chanteurs amateurs qu’il a formés et qui le suivent depuis des années, il attire chaque saison par des programmes variés de nouveaux chanteurs, étudiants en musicologie, étudiants des classes de chant des conservatoires qui peuvent ainsi expérimenter une pratique de musique d’ensemble essentielle à leur formation.

Les « îlots » d’Archipels, permettent un travail sous de multiples formes musicales, allant du « un par voix » au chœur d’oratorio, en passant par le répertoire a cappella en ensemble vocal. Ainsi chacun, suivant son niveau, peut aborder ou perfectionner l’étude du style et de l’interprétation des musiques allant de la Renaissance à nos jours.

Stephan Jackwi

Agé de 26 ans,le violoniste Stefan Jackiw est reconnu comme l’un des artistes les plus importants de sa génération, captivant le public par sa lecture alliant poésie et pureté et qui s’appuie sur une technique impeccable. Salué comme « talent hors-normes » (Washington Post), Jackiw s’est produit comme soliste avec, parmi d’autres, les orchestres symphoniques de Boston, Chicago, Cleveland, New York, Philadelphie et San Francisco, et il a collaboré avec des chefs renommés tels que Marin Alsop, Andrew Davis, Hannu Lintu, Ludovic Morlot, Andris Nelsons, Yannick Nézet-Séguin, Mikhail Pletnev, Gerard Schwarz et Yuri Temirkanov. Sa performance en tant que soliste du Concerto pour violon de Mendelssohn avec l’Orchestre symphonique de YouTube à la Maison de Sydney en Australie Opéra de Mars a été vu en direct sur YouTube par plus de trente millions de personnes à travers le monde.

Au cours de la saison 2011/12, Jackiw fait ses débuts avec l’Orchestre Symphonique d’Atlanta et Nicholas McGegan et avec  l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam en France, dirigée par Yannick Nézet-Séguin.

Michel Grialou

Réservation
Site des Eléments

Yannick Nézet-Séguin / RPO © Marco Borggreve
Joël Suhubiette © Francois Passerini
Choeur Archipels © Pierre Ricci
Stephan Jackwi @ Lisa Marie Mazzucco

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de