Accueil Arts plastiques Patrick Sauze : Mon dilemme, choisir entre la dynamique du vide et l’inertie du plein