Accueil MusiqueOpéra Tristan et Isolde, le philtre de l’émotion n’a pas perdu son pouvoir