Close

Les musiques du fils avec Pulcinella

21 Avr Publié par dans Musique classique | Comments

Le dernier concert de la saison des Arts Renaissants, le 26 avril prochain, reçoit le bel ensemble Pulcinella, fondé et dirigé par la violoncelliste Ophélie Gaillard. Ce brillant collectif de solistes virtuoses consacre le programme musical de son concert toulousain au deuxième fils, particulièrement doué, de Johann Sebastian Bach, Carl Philipp Emanuel. Concertos et symphonies de celui qui fut appelé « Le Bach de Hambourg » brossent le portrait d’un compositeur très célèbre du temps de son vivant.

Admiré et pris comme exemple par beaucoup de musiciens et de compositeurs de la seconde moitié du XVIIIe siècle, Carl Philipp Emanuel Bach est vénéré par Joseph Haydn (qui étudie en particulier son œuvre pour clavier), Mozart (qui dirige en 1788 à Vienne son oratorio Die Auferstehung und Himmelfahrt Jesu : « La Résurrection et l’Ascension de Jésus ») et par Beethoven qui demande plusieurs fois à l’éditeur Breitkopf de lui envoyer certaines de ses partitions.

Carl Philipp Emanuel Bach est le seul fils de Johann Sebastian qui ait parfaitement réussi sa carrière. Sa musique est largement diffusée de son vivant ; il est un maître riche et considéré. Sa production est extraordinairement abondante : des centaines d’oratorios et de cantates, dans lesquelles il ne dédaignait pas de reprendre des pages de son père ; un nombre plus grand encore d’odes et de cantiques spirituels. Il y a parmi eux des lieder qui sont de véritables lieder romantiques avant la lettre. Pour l’orchestre, il écrit une vingtaine de symphonies et plus de cinquante concertos pour un ou deux instruments à clavier.

L’ensemble Pulcinella entourant la violoncelliste Ophélie Gaillard

Entre 1750 et 1753 C. P. E. Bach compose 3 concertos pour violoncelle qui sont en fait des adaptations des concertos pour clavier Wq 26, Wq 28 et Wq 29, réalisées par le compositeur lui-même. Ils confirment ainsi le statut de soliste, acquis depuis peu, du violoncelle, souvent perçu comme simplement associé au continuo. Lors de son long séjour au service du roi de Prusse, C. P. E. Bach côtoie de nombreux musiciens dont le violoncelliste Christian Friedrich Schale, vraisemblable destinataire de ces concertos.

Ophélie Gaillard sera à Toulouse la soliste des Concertos pour violoncelle en la mineur, Wq 170 (1750) et en la majeur Wq 172 (1753). L’ensemble Pulcinella jouera en outre deux symphonies : la Symphonie n°3 en do majeur, Wq 182/3 (1773) et la Symphonie en mi mineur, Wq 177 (1756). Les symphonies en 3 mouvements de C. P. E Bach, parfois intitulées Sinfonia ou Sinfonie, ont été écrites à Berlin et à Hambourg. A l’origine conçues pour orchestre à cordes, certaines proposent aussi une version enrichie d’instruments à vent.

Pulcinella est un ensemble de solistes virtuoses passionnés par la pratique de la musique baroque sur instruments d’époque, membres des formations les plus prestigieuses et réunis autour d’Ophélie Gaillard. Ces musiciens réalisent un travail approfondi sur le son et l’articulation, revisitent quelques-unes des pages majeures du répertoire, et s’attachent à découvrir des œuvres inédites ou méconnues.

Élue « Révélation soliste instrumental » aux Victoires de la Musique Classique en 2003, Ophélie Gaillard a fondé Pulcinella en 2005. Un esprit d’une curiosité insatiable, le goût du risque, un appétit immodéré pour tout le répertoire du violoncelle concertant, sans frontières ni querelles de chapelle, voici sans doute ce qui distingue très tôt cette brillante interprète franco-helvétique. Les enregistrements consacrés à Vivaldi, Boccherini et Bach puis Carl Philipp Emanuel Bach en 2014 qu’Ophélie Gaillard a réalisés a reçu les plus hautes distinctions discographiques.

Serge Chauzy
une chronique de ClassicToulouse

Renseignements et réservations :

– par correspondance à l’adresse :
Les Arts Renaissants, 22 bis rue des fleurs 31000 Toulouse

– par téléphone :
05 61 25 27 32

– par e-mail :
Les-Arts-Renaissants@wanadoo.fr

– par internet :
http://www.arts-renaissants.fr/


Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de