Close

Le testament de Mozart

30 Mar Publié par dans Musique classique | Comments

Le 1er avril prochain, la série Grands Interprètes reçoit l’ensemble instrumental des Musiciens du Louvre ainsi que le chœur de chambre du Palau de la Musica Catalana (direction Josep Vila i Casañas) et un quatuor de solistes vocaux. Cet important déploiement musical sera placé sous la direction de Mark Minkowski, le fondateur des Musiciens du Louvre, qui consacre ce concert aux dernières créations de l’un des plus grands génies de la musique, Wolfgang Amadeus Mozart.

Lorsqu’il meurt à Vienne, le 5 décembre 1791, Mozart n’a que trente-cinq ans. Ses derniers mois ont été incroyablement productifs : un opéra parlé et chanté pour un théâtre des faubourgs de Vienne (La Flûte Enchantée), un opéra séria pour le couronnement du Roi de Bohème (La Clémence de Titus) et enfin la mystérieuse commande d’un Requiem qu’il laissa inachevé, convaincu qu’il fut de le composer pour lui-même. Marc Minkowski réunit ces trois œuvres visionnaires et portées par un même humanisme. Des extraits des deux derniers opéras, si dissemblables, ainsi que le concerto pour clarinette et orchestre, mèneront au bouleversant Requiem, dernières paroles, douces et terribles.

minkowski-louvre_sander-buyck

Les Musiciens du Louvre, dirigés par Marc Minkowski – Photo Sander Buyck –

D’abord bassoniste, Marc Minkowski aborde très jeune la direction d’orchestre, notamment sous le regard de Charles Bruck au sein de la Pierre Monteux Memorial School aux États-Unis. À l’âge de dix-neuf ans, il fonde Les Musiciens du Louvre, ensemble qui prend une part active au renouveau baroque et avec lequel il défriche aussi bien le répertoire français (Lully, Rameau, Campra, Marais, Mouret, Rebel, Mondonville…) que Haendel (Il trionfo del Tempo, Amadigi, Teseo, Ariodante, Giulio Cesare, Hercules, Semele), avant d’aborder Mozart, Rossini, Offenbach, Bizet ou Wagner.

Il sillonne l’Europe, avec ou sans son orchestre, de Salzbourg (Die Entführung aus dem Serail, Die Fledermaus, Mitridate, Così fan tutte, Lucio Silla en 2013) à Bruxelles (La Cenerentola, Don Quichotte de Massenet, Les Huguenots de Meyerbeer, Il trovatore en 2012) et Aix-en-Provence (L’incoronazione di Poppea, Le nozze di Figaro, Idomeneo, Die Entführung aus dem Serail, Don Giovanni avec le London Symphony Orchestra en 2013 et Le Turc en Italie de Rossini en 2014) à Zurich (Il trionfo del Tempo, Giulio Cesare, Agrippina, Les Boréades, Fidelio, La Favorite), en passant par la Musikfest Bremen. Marc Minkowski a été nommé directeur artistique de la Mozartwoche à Salzbourg, dont il assume la programmation depuis janvier 2013, et a été prolongé jusqu’en 2017. En janvier 2015, il y invite Bartabas et son Académie Equestre pour une nouvelle production de Davide Penitente de Mozart.

choeur-palau-musica-catalana

Le chœur de chambre du Palau de la Musica Catalana dirigé par Josep Vila y Casañas

Le chœur de chambre du Palau de la Musica Catalana compte parmi les chœurs professionnels les plus prestigieux en Espagne. Il a été fondé en 1990 par Orfeó Català dans une logique de diffusion du chant choral, de redécouverte de l’héritage musical catalan et de promotion de la musique contemporaine. Après Jordi Casas i Bayer pendant 21 ans, Josep Vila y Casañas a pris la direction de l’Ensemble en septembre 2011. Son répertoire s’étend de la Renaissance au 21ème siècle et comprend des œuvres à la fois a cappella et avec orchestre. Il demeure attaché à la promotion de la musique contemporaine. La rigueur stylistique et la richesse d’interprétation lui permettent de remporter le concours national de musique du gouvernement catalan et de se produire avec les plus grands orchestres partout dans le monde.

Quatre solistes vocaux participeront à l’exécution du Requiem : la soprano belgo-suisse Chiara Skerath (qui chantera en outre un air de La Flûte enchantée), la mezzo-soprano néerlandaise Helena Rasker, le ténor français Yann Beuron et la basse allemande Yorck-Felix Speer.

Le concert s’ouvrira sur l’Adagio et rondeau en do mineur pour glassharmonica, flûte, hautbois et violoncelle. Enfin, le sublime Concerto pour clarinette et orchestre sera interprété en soliste par le grand clarinettiste français Nicolas Baldeyrou, titulaire de trois concours de premier plan : le prestigieux Concours de l’ARD (Munich) en 1998, le Concours international de Dos Hermanas (Espagne) en 1999 et la ICA Young Artist Competition (États-Unis) en 2001.

Une grande soirée en perspective.

Serge Chauzy
Une chronique de ClassicToulouse

minkowRenseignements et locations :
61, rue de la Pomme, 31000 Toulouse,
tél : 05 61 21 09 00.

www.grandsinterpretes.com/

Programme du concert donné le 1er avril 2016 à 20 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* W. A. Mozart

– Adagio et rondeau en do mineur pour Glassharmonica, flûte, hautbois et violoncelle KV 617
– Air « Ach ich fühl’s, es ist verschwunden ! » de La Flûte Enchantée (soprano: Chiara Skerath)
– Concerto en la majeur pour clarinette et orchestre KV 622 (clarinette: Nicolas Baldeyrou)
– Ouverture de La Clémence de Titus
– Requiem en ré mineur, KV 626

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de