Close

Alfred Brendel récite ! à la Halle, le 19 mars

07 Mar Publié par dans Musique classique | Commentaires

Le maître du piano de renommée mondiale a fait ses adieux à la scène, mais l’artiste autrichien continue de la fréquenter en tant que … lecteur pour faire partager au public ses poèmes.

Alfred Brendel

Avec Pierre-Laurent Aimard au clavier, figure clé de la musique de notre temps, présente ici par un choix de pièces de Kurtag, Ligeti, c’est un passionnant dialogue entre mots et sons qui se dessine.

Au programme de cette rencontre exceptionnelle, une lecture de quelques poèmes extraits de « One finger too many » ou encore, « les pérégrinations d’un doigt supplémentaire » ! Recueil de textes un brin déjantés ! plus ou moins brefs, constamment surprenants, présentant une forme d’humour plutôt surréaliste, de délire“ à la Dali“.

Pierre-Laurent Aimard, un personnage clé dans la musique d’aujourd’hui mais aussi un interprète unique au répertoire pour piano très large, un pianiste de renommée internationale.

Chaque année, il est soliste de formations prestigieuses dirigées par des chefs d’orchestres renommés tels qu’Esa-Pekka Salonen, Christoph von Dohnányi, Gustavo Dudamel, Nikolaus Harnoncourt et Peter Eötvös. Il a été invité à créer, diriger et se produire en tant qu’artiste en résidence dans des salles comme, Carnegie Hall, Lincoln Center, Konzerthaus de Vienne, Philharmonie de Berlin, Opéra de Paris, Festival de Lucerne, Mozarteum de Salzbourg, Cité de la Musique et la Southbank Centre – où il a également été Directeur Artistique d’un Festival Pierre Boulez. Aimard est aussi Directeur Artistique du festival prestigieux et historique d’Aldeburgh où son contrat vient juste d’être renouvelé pour trois ans.

 Le Financial Times écrit: «Aimard a complètement transformé le festival. Aldeburgh est moins paroissial, moins précieux – et très international.».

Parmi de nombreuses dates au cours de la saison 2011/12 l’on peut citer des récitals à Berlin, Londres, New York, San Francisco, Paris et Tokyo; Aimard jouera en concerto avec l’Orchestre Royal du Concertgebouw, l’Orchestre The Age of Enlightenment avec Simon Rattle, l’Orchestre Symphonique de Cleveland et l’Orchestre Symphonique de Chicago dirigé par Pierre Boulez. Il dirige également depuis son clavier avec l’Orchestre de Chambre d’Europe.

Pierre-Laurent Aimard

Né à Lyon en 1957, Pierre-Laurent Aimard a étudié au Conservatoire de Paris avec Yvonne Loriod et à Londres avec Maria Curcio. Le début de sa carrière a été marqué par un premier prix au Concours Messiaen en 1973 à l’âge de 16 ans et une nomination trois ans plus tard par Pierre Boulez pour devenir soliste de l’Ensemble Intercontemporain.

Aimard a collaboré étroitement avec de nombreux compositeurs tels que Kurtag, Stockhausen, Elliott Carter, Pierre Boulez et George Benjamin; il a eu une longue association avec György Ligeti et a enregistré ses œuvres complètes pour piano. Grâce à des bourses de la Hochschule de Köln et du Conservatoire de Paris, ainsi que de nombreuses conférences, concerts et ateliers dans le monde entier, il jette une lumière inspirante et unique sur la musique de toutes les époques.

En 2009, Aimard a été invité à donner une série de cours au Collège de France à Paris. Il a remporté le Prix Instrumentaliste de la Royal Philharmonic Society au printemps 2005 et a été nommé «Instrumentaliste de l’année» par Musical America en 2007.

Pierre-Laurent enregistre désormais exclusivement pour Deutsche Grammophon et son premier disque, l’Art de la Fugue de Bach, a reçu le prix « Diapason d’Or» et « Choc» du Monde de la Musique; en première place dans la liste classique de la Billboard et des albums iTunes à télécharger.

Au cours des dernières années, Pierre-Laurent a collectionné les récompenses: plusieurs «ECHO Classic» dont le plus récent en 2009 pour son enregistrement de morceaux pour piano solo Hommage à Messiaen,

Prix d’honneur allemand « SchallplattenKritik » dans la même année, «Grammy Award » en 2005 pour son disque La Sonate Concorde et autres Chansons de Charles Ives ainsi que des nominations pour ce même prix pour d’autres de ses enregistrements. L’automne 2011 a vu la sortie de son tout dernier chef d’œuvre intitulé Le projet de Liszt, comprenant deux disques de piano solo de Liszt, Berg, Bartok, Ravel, Scriabine, Messiaen et une œuvre de Marco Stroppa.

Michel Grialou

Réservation

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de