Close

Sauvegarder les arbres du canal du Midi – nos meilleurs souvenirs et notre patrimoine

01 Déc Publié par dans Mécénat | Comments

Parmi les multiples bouleversements qui constituent une vie, seules quelques rares choses sauront nous rassurer par leur persistance.

Ce sont nos totems modernes, résistant aux siècles, transmis de générations en générations. Ils résument notre mémoire commune et notre patrimoine.

S’il est une chose rare qui appartient à l’existence et la mémoire de tout Toulousain, c’est le canal du Midi, et les platanes qui bordent ses rives. Combien de promeneurs, de sportifs, de familles, d’amoureux transis et de marins d’eau douce ont déjà profité de leur ombrage ? Ils sont mille. Ils sont inquantifiables.

canal-du-midi

Mais le canal du Midi n’est pas qu’une affaire de Toulousains. Initié en 1666 par édit royal sous la supervision de Pierre-Paul Riquet, ses 240 kilomètres de long en font le plus grand ouvrage du génie civil du XVIIème siècle inscrit, depuis 1996, au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Accessoirement (ou pas), il est aussi cité comme l’un des dix lieux les plus romantiques de France par la plupart des guides de voyage.

Malheureusement, parce que les heurts d’une vie n’épargnent personne, pas même les totems, le canal, ses rives et ses platanes sont aujourd’hui menacés.

C’est la faute d’un minuscule champignon, le Ceratocystis platani, responsable de la maladie du chancre coloré. Ce parasite, spécifique aux platanes, provoque leurs morts en quelque mois. Depuis l’apparition du premier foyer en 2006, on estime à 42 000 le nombre d’arbres touchés d’ici quinze à vingt ans. Or les arbres du canal ne se contentent pas d’ombrager les promeneurs en recherche de poétique. Leurs racines maintiennent ses berges. Ils sont partie prenante de l’édifice et gages de sa pérennité.

Il n’existe qu’une seule solution pour éviter la propagation exponentielle de cette maladie : l’abattage des arbres malades et la replantation de sujets sains.

C’est à cette tâche que s’attelle Voies Navigables de France. Pour y parvenir, cet établissement public administratif, sous tutelle du Ministère de l’Environnement, organise diverses opérations de mécénat, destinées à financer la replantation des berges et la sauvegarde du canal.

Ainsi, Voies Navigables de France invite les entreprises régionales, le 8 décembre prochain, à assister à un dîner de charité, sis au Manoir du Prince. Cette soirée sera l’opportunité pour les forces économiques locales de rejoindre les entreprises déjà mécènes de ce projet, telles que Scopelec, Holtzinger, Buesa, HSBC ou Liebherr Aerospace pour n’en citer que quelques unes.

Voie navigable

Carte du canal du Midi entre Toulouse et Sète – Lithographie du Val P. (géographe du Roy)

Cette action se continuera le 14 mai 2017, avec la troisième édition de la course 123 Canal. Cette proposition, ludique et solidaire, est ouverte et adaptée à toutes les jambes: trois parcours sont prévus, de dix, cinq ou deux kilomètres et demie. Installé sur les allées Jules-Guesde, un village-départ proposera des animations aux sportifs comme aux simples flâneurs. 100% des frais d’inscriptions seront reversés pour la replantation des arbres.

Toute l’année, la mission Mécénat de VNF dirigées par Laurent Adnet propose à ceux qui le souhaitent de s’engager dans leur programme de sauvegarde, par le bénévolat ou le don.

Trésor culturel, économique, écologique et sentimental inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, le canal du Midi appartient à tous. Il dépend de chacun de nous de le préserver.

Trois questions à Mary Bonneaud Lagarde, Chargée de collecte et de communications auprès du grand public et Laurent Adnet, Chef de la mission Mécénat

Pouvez-vous nous présenter les Voies Navigables de France et leur action ?

Voies navigables de France est un établissement public administratif de 4 700 agents sous tutelle du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. Voies navigables de France gère, exploite, entretient, modernise et développe le plus grand réseau européen de voies navigables, constitué de 6 700 km de canaux et rivières aménagés, de plus de 3 000 ouvrages d’art et de 40 000 hectares de domaine public fluvial.

Laurent Adnet

Laurent Adnet

Le champs d’action des Voies navigables de France est très vaste. Dans le cadre de ses missions de service public, Voies Navigables de France (VNF) promeut et développe le transport fluvial pour contribuer au report modal. VNF assure la gestion hydraulique des voies et, à titre accessoire, l’exploitation de l’énergie hydraulique. Les Voies Navigables s’engagent également pour le développement durable à travers l’aménagement du territoire, la préservation de la biodiversité et la continuité écologique.

Enfin VNF a pour mission de gérer et d’exploiter le domaine confié par l’état, de conserver le patrimoine et de promouvoir le tourisme fluvial et les activités nautiques.

De façon plus spécifique, la Direction territoriale du Sud Ouest de Voies navigables de France gère le domaine public fluvial du canal latéral à la Garonne et du canal du Midi. Depuis que le chancre coloré a été identifié sur le canal du Midi en 2006, VNF est également en charge de la gestion des abattages des platanes atteints par cette maladie incurable, la replantation de nouvelles essences (chêne chevelu, micocoulier, tilleul, érable, pins parasols…) et le maintien des berges. Ce projet coûte 200 millions d’euros hors maîtrise d’œuvre sur vingt ans.

123-canal

Vous organisez des opérations de mécénat afin de financer la sauvegarde des arbres du canal du Midi : le 8 décembre prochain, un dîner de charité destiné aux entreprises, et le 14 mai 2017, la troisième édition de la course 123 canal, ouverte à tous. Pouvez-vous nous en dire plus sur ces manifestations ?

La mission mécénat de VNF a pour objectif de récolter 10M€ d’ici cinq ans au profit du projet de restauration du canal du Midi. A ce jour, 3.12 M€ ont été réunis via des opérations de collecte auprès du grand public et des entreprises mécènes. Ces deux événements s’inscrivent dans cette logique de levée de fonds dans le cadre de la campagne de mécénat.

Le gala de charité est organisé à l’occasion des 350 ans de l’édit de construction du canal du Midi, et des 20 ans de son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco. Cet événement se tiendra au Manoir du Prince à Portet-sur-Garonne, où différentes entreprises mécènes passeront la soirée. Chaque entreprise qui souhaite participer au gala paie 2500€ sa table dont la majeure partie constitue un don pour la replantation. Le but est de célébrer les 350 ans et d’encourager de nouveaux acteurs économiques à découvrir le club des entreprises mécènes du canal du Midi.

La course 123 canal se tiendra pour la 3ème année consécutive le 14 mai 2017 à Toulouse. Nous attendons 1500 participants. Cette course est ouverte à tous et les inscriptions se feront dès mars 2017 sur le site 123canal.fr. Les fonds collectés lors de cet événement sont intégralement reversés à la replantation des arbres du canal du Midi. C’est l’occasion de rassembler petits et grands lors d’un événement sportif et convivial autour d’une cause environnementale. Musique, jeux pour enfants, échauffements et étirements collectifs ainsi que d’autres surprises seront présentes sur le village départ sur les allées Jules Guesde. Trois parcours sont proposés pour les amateurs de balades comme pour les sportifs, une course chronométrée de 10 km et de 5 km ainsi qu’une marche conviviale de 2,5 km pour toute la famille.

Cette année encore, Fabien Pelous parraine l’événement. Le joueur de rugby, enfant du Midi, ancien capitaine de l’équipe du XV de France et du Stade Toulousain, a souhaité s’impliquer pour lutter contre cette maladie qui menace le patrimoine arboré de sa région natale. A ses côtés, Séverine Beltrame, joueuse internationale de Tennis ainsi que Marie-Constance Mallard, auteur des ouvrages Violette Mirgue (Editions Privat), soutiennent la course. Une campagne de crowdfunding sera lancée pour soutenir l’événement.

mary-bonneaud-1

Mary Bonneaud Lagarde

Par quels autres moyens particuliers et entreprises peuvent-ils contribuer à la sauvegarde des arbres du canal ?

En dehors de la participation aux différents événements organisés par la mission mécénat de VNF, les particuliers peuvent contribuer à la restauration du canal du midi en faisant des dons. Deux appels de fonds sont ainsi organisés chaque année en été et au cours de l’hiver. Nous totalisons aujourd’hui 6800 donateurs individuels. Tous les amoureux du canal peuvent contribuer en effectuant un don sur notre site internet www.replantonslecanaldumidi.fr dans l’onglet « Faire un don ».

Les entreprises peuvent également contribuer à la restauration du canal en entrant dans le club des entreprises mécènes du canal du Midi par un don. Ce club est créé pour regrouper les acteurs économiques concernés par le développement du territoire et les enjeux environnementaux, patrimoniaux et culturels.

Contacts de la mission Mécénat de VNF :

Mary Bonneaud Lagarde, Chargée de collecte et de communication auprès du grand public
mary.bonneaud@vnf.fr

Laurent Adnet, Chef de la mission Mécénat
laurent.adnet@vnf.fr

Eva Kristina Mindszenti

canalReplantons le canal
Site internet : www.replantonslecanaldumidi.fr/fr
Facebook

123 canal
Site Internet : http://123canal.igive.iraiser.eu/

____

Voies Navigables de France
Site internet :  www.vnf.fr/
FacebookTwitter

.


Canal du Midi © VNF

Laurent Adnet © Fabrice Meuwissen

Mary Bonneaud Lagarde © Pierre Beteille

canalbanniere


Partager : Facebook Twitter Email

 


Eva Kristina Mindszenti Plus d'articles de