Close

Les Passions pour de petits plaisirs

22 Mai Publié par dans Musique classique | Commentaires

Le dernier dimanche du mois de mai coïncide traditionnellement avec la fête des mères. Ce 31 mai prochain est donc l’occasion d’offrir, en guise de cadeau musical, le dernier concert de la saison à l’Orangerie de Rochemontès. Le noyau dur de l’ensemble Les Passions – Orchestre Baroque de Montauban présente, en fin d’après-midi (à 17 h 30 au lieu de l’horaire habituel de 16 h 30), un programme musical raffiné et joyeux.

Fondé en 1986 par le flûtiste à bec Jean-Marc Andrieu, Les Passions – Orchestre Baroque de Montauban est en résidence à Montauban. Ensemble à géométrie variable, il est spécialisé dans la pratique des instruments d’époque.

Sa démarche artistique concilie deux principes : le respect des anciennes techniques de jeu et l’interprétation dynamique du discours musical.

Les programmes présentés par Les Passions sont très variés, à l’image des effectifs possibles : petites formations instrumentales, grands oratorios, spectacles historiques (Une soirée chez Riquet, Soirée musicale chez Ingres), mêlant parfois diverses influences (Mirages des sons du sud, musiques taïwanaises des XVIIè et XVIIIè siècles), musique baroque française (De Paris à Versailles, La dynastie des Couperin), italienne (Vivaldi fioritura), allemande (Le voyage à Lübeck, Une soirée à Potsdam), anglaise (Dowland, Purcell)…

L’orchestre se produit seul ou en compagnie de chanteurs, sous la direction de son directeur artistique ou de chefs de chœurs qui l’invitent. Il collabore également avec des ensembles vocaux ou instrumentaux constitués comme le Chœur de chambre les éléments, le Chœur du Capitole de Toulouse ou Les Sacqueboutiers.

Le 31 mai à l’Orangerie de Rochemontès, Les Passions offrent un florilège des « Petits plaisirs du Seicento » mis en musique par des compositeurs à l’imagination débridée. L’Italie du XVIIè siècle, particulièrement Venise, voit l’éclosion de nombreuses formes instrumentales, témoignages de l’émancipation des instruments par rapport à la voix. Naissent alors les termes cantate, sonate et canzone dont le destin se prolonge jusqu’à nos jours.

La flûte à bec de Jean-Marc Andrieu, le claviorganum de Yasuko Uyama-Bouvard et le fringant basson de Laurent Le Chenadec interprètent ces thèmes à la mode (aujourd’hui appelés « standards ») et leurs variations où se disputent virtuosité et expressivité instrumentale. Parmi les compositeurs de ces pièces originales citons Girolamo Frescobaldi, Salomone Rossi, Giovanni Paolo Cima, Bartolomé de Selma y Salaverde, Marco Ucellini, Dario Castello, Giovanni Battista Fontana, Tarquinio Merula, Giovanni Battista Spadi, ou encore John Dowland, Philipp Friedrich Böddecker…

N’oublions pas qu’à Rochemontès l’après concert se partage avec les musiciens sur la pelouse de l’Orangerie en dégustant vin et produits régionaux : double « grand plaisir » à la clef !

Les Passions en trio c’est donc le 31 mai à 17 h 30.

Serge Chauzy
une chronique de Classic Toulouse

rochemontesmaiSites Internet

Réservations

Concert à Rochemontès

Orangerie de Rochemontès

 

 

 

.

 

 

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de