Close

Musiques au XVIIIe siècle

10 Oct Publié par dans Musique classique | Commentaires

Sous la direction de Christophe Coin à Blagnac, l’Orchestre français des Jeunes baroque interprète des œuvres de Gluck et de Rameau à Odyssud.

violoncelliste Christophe Coin

Déclinaison de l’Orchestre français des Jeunes, l’Orchestre français des Jeunes baroque est une formation créée en 2006 par le ministère de la Culture pour former à l’orchestre l’élite des jeunes musiciens français jouant sur instruments anciens. Chaque année, des auditions sont organisées dans toute la France pour constituer chacun des deux orchestres. Ils donnent des concerts en France et à l’étranger, à l’invitation de salles et de festivals accueillant les phalanges professionnelles : la Salle Pleyel, le Théâtre des Champs-Élysées, la Cité de la Musique, le Grand-Théâtre de Provence, l’Opéra-Comique, le Konzerthaus de Berlin, le Concertgebouw d’Amsterdam, les festivals de la Chaise-Dieu, de Montreux, etc

Après Christophe Rousset, Paul Agnew et Reinhardt Goebel, l’Orchestre français des Jeunes baroque est aujourd’hui dirigé par le violoncelliste Christophe Coin (photo). Elève du fameux André Navarra, Christophe Coin a également suivi les cours de Jordi Savall et a passé plusieurs années au sein d’Hespèrion XX – formation de chambre fondée par Savall. Le violoncelliste est l’invité d’ensembles reconnus tels le Concentus Musicus Wien, l’Academy of Ancient Music, Il Giardino Armonico, l’Orchestra of the 18th Century, ou l’Orchestra of the Age of Enlightenment. Fondateur du Quatuor Mosaïques en 1984, Christophe Coin a été directeur musical de l’Ensemble baroque de Limoges de 1991 à 2014. Il enseigne aujourd’hui le violoncelle et la viole de gambe au Conservatoire national supérieur de Musique de Paris et à la Schola Cantorum de Bâle.

À Blagnac, le programme du concert donné par l’Orchestre français des Jeunes baroque,sous la direction de Christophe Coin à Odyssud, met à l’honneur des compositeurs du XVIIIe siècle. Célébrant les 300 ans de la naissance de Christoph Willibald Gluck, ils interprèteront des extraits de son ballet « Don Juan », créé à Vienne en 1761. Pour commémorer les 250 ans de la mort de Jean-Philippe Rameau, on entendra une suite d’orchestre tirée des « Fêtes d’Hébé » (ou « les Talens lyriques »). Quatre ans après « les Indes galantes », ce deuxième l’opéra-ballet de Rameau connut un grand succès dès sa création en 1739, devenant l’un des grands succès du compositeur. L’œuvre comprend un prologue et trois entrées ayant pour sujet la poésie, la musique et la danse. L’Orchestre français des Jeunes baroques interprètera également la suite d’orchestre tirée de « Dardanus », tragédie lyrique inspirée de « l’Enéide », de Virgile. Créée la même année que « les Fêtes d’Hébé », cette œuvre ne connut guère de succès en son temps.

Jérôme Gac

Vendredi 10 octobre, 20h30, à Odyssud, 4, avenue du Parc, Blagnac. Tél. 05 61 71 75 10.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Jérôme Gac Plus d'articles de