Close

Le Triomphe des arts, opéra-ballet par l’Ensemble Baroque de Toulouse. C’est à Odyssud

02 Oct Publié par dans Opéra | Commentaires

La résurrection d’un opéra du XVIIIè est toujours un événement passionnant voire excitant. Il l’est encore davantage quand c’est un ouvrage toulousain. Bernard-Aymable Dupuy (1707-1789) en est le compositeur. Samedi 4 octobre, à 20h, en résidence de création, c’est une version concert qui vous attend, dirigée par Michel Brun à la tête de sa cinquantaine d’artistes du Chœur et de l’Ensemble Baroque de Toulouse. Quatre solistes sont présents : la soprano Maud Ryaux-Nouvel, le haute-contre Bertrand Dazin, le ténor François Rougier et la basse Laurent Bourdeaux. Le scénographe Pierre Marrassé anime la prestation aidé par Bruno Benne, danseur et chorégraphe et la danseuse Adeline Lerme.

Chœur et de l’Ensemble Baroque de Toulouse

Œuvre ambitieuse et spectaculaire du répertoire baroque régional, l’opéra-ballet Le Triomphe des arts est en cinq actes ou entrées, chacun glorifiant un art. Sont illustrées par un récit mythologique, tour à tour, l’architecture, la poésie, la musique, la peinture et la sculpture, cette dernière se refermant sur l’intervention de danseurs qui entraînent tous les intervenants. Composé en 1733, créé le 22 août de la même année, son auteur, musicien de premier plan, est Maître de chapelle à Saint-Sernin jusqu’en 1740 mais échouera pour Saint-Etienne, et sera “embauché“ à la cathédrale de Saint-Bertrand de Comminges en 1742. Il se marie à trente-sept ans et aura huit enfants ! Il reviendra à Saint-Sernin en 1745 pour y rester jusqu’en 1788, date de dissolution de la chapelle. Il repose dans le Cloître aujourd’hui disparu. Si d’aucun peut renseigner sur la situation alors de ce cloître ?

L’ouvrage  fit l’événement et ne fut pas rejoué depuis sa création. Gentiment rangée sur une étagère de la Bibliothèque de Toulouse, la partition, récupérée très incomplète, va faire l’objet d’une restauration minutieuse par le musicologue Jean-Christophe Maillard. Son intérêt historique et la très grande qualité de l’écriture et des éléments restaurés vont persuader Michel Brun d’y porter toute l’attention requise pour réveiller cette belle endormie.

Michel Brun © Jose Lazzaro

 « Rendre vivante la mémoire d’une ville c’est aussi faire renaître l’œuvre des artistes qui y ont vécu : au fil des siècles, ce sont eux qui l’ont animée, l’ont nourrie et en ont, touche après touche, forgé l’âme.

Bernard-Aymable Dupuy (1707-1789) fait partie de ceux-là : chanteur, compositeur, il a été maître de musique à la basilique St Sernin durant plus de quarante années. C’est là que ce personnage alors éminent a produit l’essentiel de son œuvre… qui, oubliée aujourd’hui, dort paisiblement dans quelques bibliothèques.

Ranimer cette mémoire, c’est donc pour nous faire revivre une pièce de ce compositeur conservée à Toulouse même. Nous avons choisi de présenter deux actes du ballet « le Triomphe des Arts », œuvre inédite provenant du fonds « Patrimoine » de la Bibliothèque de Toulouse sans doute jamais rejouée depuis sa création en 1733.

Mais, incomplet, difficilement déchiffrable et comportant plusieurs erreurs, ce manuscrit n’est pas utilisable tel quel. C’est donc à l’issue d’un important travail musicologique, qui fera l’objet d’une édition moderne, qu’il sera possible de l’entendre à nouveau. Ainsi, grâce à ce travail de recherche, c’est tout un pan du quotidien de Toulouse au XVIIIème siècle qui reprend vie et, à travers ce fragment de mémoire retrouvée, nous aide à mieux comprendre l’histoire de notre ville. » Michel Brun

Partenaire du projet, le Festival la Novela organise avant le concert et pendant l’entracte plusieurs “café philo“ permettant au public d’échanger avec des spécialistes sur différents aspects de cette résurrection. Un enregistrement discographique doit suivre.

Michel Grialou

Odyssud

Ensemble Baroque de Toulouse

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de