Close

On aime Il Giardino Armonico et son directeur Giovanni Antonini

25 Mar Publié par dans Musique classique | Commentaires

Dans le cadre du cycle Grands Interprètes, ils nous reviennent le 2 avril dans un programme intitulé LA MORTE DELLA RAGIONE. Ce sera l’occasion rare de faire un voyage musical très original du Moyen-Âge à l’aube du baroque, et de découvrir des instruments peu fréquents à la Halle ! De même que le programme ci-dessous de la soirée vous propose une liste des compositeurs qui va vous surprendre car ils ne font pas partie, pour la plupart, du Top 5 des musiciens les plus connus de cette époque.

Antiveduto Gramatica vers 1615

Pour apprécier toute la quintessence des morceaux proposés il va falloir d’abord faire le petit effort d’oublier toute la musique dite classique qui nous occupe la plupart du temps, remonter plus loin encore au temps où la musique instrumentale n’avait pas encore l’importance de la musique vocale, aussi bien religieuse que profane, tout en s’y nourrissant constamment. Les deux répertoires, de toutes les façons, ne se distinguaient que très artificiellement.

Et la facture des instruments, bien modeste, ne permet pas alors d’obtenir les sons auxquels nous sommes habitués. Chez les uns, les cordes priment, chez les autres ce sont les vents ou bois. Les immenses progrès de la facture instrumentale viendront plus tard courant XVIIè et surtout XVIIIè et XIXè. Revenons pour un soir aux chalumeaux, luths et violes, orgues et clavecins. Sans omettre que l’activité créatrice du »joueur d’instrument » ne s’exerce pas devant un papier réglé mais bien dans l’instantané du geste instrumental.

Joueur de hautbois

Mais, qui sait ? les ouvrages suivants deviendront peut-être vos livres de chevet de demain : Chansons convenables tant à la voix comme aux instruments, ou Chansons propices à jouer de tous les instruments musicaux ou encore, Recueil de danseries, contenant presque toutes sortes de danses…accommodées aussi bien à la voix, comme à tous instruments musicaux…( Phalese, Anvers 1583)

Anonimo [Italy XVI c.] Pavana “La Morte della Ragione”

Giorgio Mainerio [1535-1582] Gagliarda (Primo libro de’ balli, Venezia 1578)

Christopher Tye [ca. 1505-ca.1573] In nomine “Crye”

Alexander Agricola [ca.1446-1506] “De tous bien plaine“

Josquin Desprez [1450-1521] “La déploration de la mort de Johannes Ockegem”

Anonimo [Italy XVI c.] La Battaglia

Thomas Preston [? – ca. 1563] Uppon la mi re

Giorgio Mainerio La Billiarda (Primo libro de’ balli, Venezia 1578)

Vincenzo Ruffo [1508-1582] “Dormendo un giorno” (Capricci a tre voci, Milano 1564)

Giorgio Mainerio Schiarazula marazula, Ungarescha & Saltarello (Primo libro de’ balli, Venezia 1578)

Schiarazula marazula, Ungarescha & Saltarello (Primo libro de’ balli, Venezia 1578)

Claudio Monteverdi [1567-1643] Toccata (L’Orfeo, Mantova 1607)

Giuseppe Guami [1540ca.-1611/12] Canzone a otto voci (Canzoni per sonare…Venezia 1608)

Samuel Scheidt [1587-1654] Intrada (Ludi Musici, Hamburg 1621)

entracte ~ 20 mn

Spada Lonello le Concert , vers 1615

Giovanni Gabrieli [1557-1612]    Sonata X a 8 (Canzoni e Sonate, Venezia 1615)

Samuel Scheidt Pavana a quattro (Ludi Musici, Hamburg 1621)

Lodovico Grossi da Viadana [1560-1627]   La Napolitana a 8 (Sinfonie musicali, Venezia 1610)

Dario Castello [sec. XVI?-sec. XVII?]   Sonata 14 Libro II (Sonate concertate in stil moderno, Venezia 1629)

Bellerofonte Castaldi [ca. 1581- 1649]   Tasteggio soave per tiorba sola (Capricci a due strumenti, Modena 1622)

Gesualdo da Venosa [1566-1613]   Gagliarda del Principe

Cristoforo Caresana [1640-1709]   Tarantella (Duo Opera seconda, Napoli 1693)

Gian Pietro del Buono [sec. XVII]   Sonata VII “Stravagante” sull’Ave Maris Stella (Canoni, Oblighi…)

Jacob van Eyck [1590-1657]  Preludium for solo recorder (Der Fluiten Lust-hof, Amsterdam 1649)

Samuel Scheidt Battaglia (Ludi Musici, Amburgo 1621)

Reinohld Timm vers 1622

Les interprètes présents pour le concert de ce 2 avril à la Halle sont :

Giovanni Antonini – flûtes et douçaine (de la famille des chalumeaux)

Andrea Inghisciano, Gawain Glenton – cornets

Emiliano Rodolfi – flûtes, bombarde, clavecin

Alberto Guerra – douçaine

Marco Bianchi, Anaïs Chen – violons

Christoph Urbanetz – viole de gambe

Paolo Beschi – violoncelle

Giancarlo De Frenza – grande viole

Riccardo Doni – orgue, clavecin

Maria Evangelina Mascardi – luth

 

 

Giovanni Antonini

Chef d’orchestre reconnu sur le plan international, Giovanni Antonini est célèbre pour son interprétation du répertoire baroque et classique. Né à Milan, il étudie à la Scuola Civica di Musica et au Centre de Musique Ancienne de Genève. En 2012, il est nommé Directeur Artistique du Wratislavia Cantans Festival en Pologne.

Giovanni Antonini © David Ellis / Decca

Giovanni Antonini est un des membres fondateurs de l’ensemble baroque “Il   Giardino Armonico” qu’il dirige depuis 1989. Avec cet ensemble, il se produit en tant que chef d’orchestre, à la flûte à bec et à la flûte traversière baroque en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, en Amérique du Sud, en Australie, au Japon et en Malaisie. Il a joué avec beaucoup d’artistes prestigieux tels que Cecilia Bartoli, Kristian Bezuidenhout, Isabelle Faust, Christophe Coin, Katia et Marielle Labèque, Viktoria Mullova et Giuliano Carmignola.

Sa réussite en fait un chef d’orchestre très sollicité par des ensembles tels que le Berliner Philharmoniker, Concertgebouworkest, Tonhalle Orchestra, Mozarteum Orchester et le City of Birmingham Symphony Orchestra.

Au cours de la saison 2012/13, Giovanni Antonini a dirigé maints orchestres aussi réputés que Staatskapelle Berlin ou l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lyon, mais encore l’opéra Norma de Bellini au Salzburg Festival. Il poursuit ses fructueuses collaborations avec le Kammerorchester de Bâle. Avec Il Giardino Armonico, il se produit dans toute l’Europe notamment avec la soprano Julia Lezhneva.

Les productions d’opéra que Giovanni Antonini a pu diriger incluent Les Noces de Figaro de Mozart et, de Haendel, Acis et Alcina à la Scala, Galatea e Polifemo à Vienne et Salzburg et Giulio Cesare au Salzburg Festival avec Cecilia Bartoli.

Avec le Kammerorchester Basel, Giovanni Antonini enregistre actuellement l’intégralité des symphonies de Beethoven chez Sony. Les six premières ont déjà été éditées. Cet enregistrement vient s’ajouter à une longue liste, déjà, d’autres réalisés essentiellement avec Il Giardino Armonico

Détail du tableau Le sens de l’Ouïe de Jean Breughel L’Ancien 1617

Il Giardino Armonico

Fondé à Milan en 1985 et dirigé depuis 1989 par Giovanni Antonini, Il Giardino Armonico est reconnu dans le monde pour ses interprétations sur instruments d’époque. Il rassemble des musiciens issus des plus importantes institutions musicales d’Europe. Le répertoire de l’ensemble est principalement axé sur les XVIIe et XVIIIe siècles. Selon les exigences de chaque programme, l’orchestre est constitué de 3 à 35 musiciens.

Après plusieurs années, lié par contrat d’exclusivité à TELDEC Classics, et après avoir remporté plusieurs récompenses majeures pour ses enregistrements des œuvres de Vivaldi et autres compositeurs du XVIIIe siècle, Il Giardino Armonico signe en 2008 un accord d’exclusivité avec Decca. Il enregistre sous ce label les Douze Concerti Grossi, opus 6 et la Cantate Il Pianto di Maria de Haendel avec la mezzo-soprano Bernarda Fink.

En 2009, une nouvelle collaboration avec Cecilia Bartoli les conduit au projet  Sacrificium avec un enregistrement chez DECCA (récompensé par un disque de platine en France et en Belgique dès les 3 premiers mois) et une importante tournée européenne qui les amena justement à Toulouse avec un récital dont seule, Cecilia Bartoli a le secret. L’enregistrement sorti en décembre 2010 en collaboration avec Naïve, Ottone in villa (opéra d’Antonio Vivaldi) rencontre un franc succès et est Diapason d’Or en janvier 2011.

Chanteur avec un cornet à bouquin 1623 de Gerrit Van Honthorst

Il Giardino Armonico est régulièrement invité par les grands festivals internationaux et se produit dans les plus belles salles de concerts. Il est largement reconnu pour ses concerts mais aussi pour ses mises en scène d’opéras comme Orfeo de Monteverdi; Aggripina, Il trionfo de Tempo del Disinganno et La Resurrezione de Haendel; Ottone in villa de Vivaldi et plus récemment, Giulio Cesare de Haendel donné lors du dernier Salzburg Whitsun and Summer Festival.

L’ensemble collabore régulièrement avec des solistes de renom. En parallèle des représentations de Giulio Cesare, Il Giardino Armonico interprète l’intégrale des Concertos Brandebourgeois de Bach au Mozarteum de Salzbourg. Il donne aussi divers concerts au Haydn Festival à Eisenstadt comme orchestre en résidence. Il  effectue cette saison une tournée et un enregistrement avec la jeune soprano Julia Lezhneva, une tournée européenne avec les Concerti da Camera de Vivaldi et une représentation de l’oratorio de Haendel Il Trionfo del Tempo e del Disinganno.

Michel Grialou

 Il Giardino Armonico- Giovanni AntoniniLes Grands Interprètes
mercredi 02 avril 2014 à 20h00 – Halle aux Grains
Réservation

.

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de