Close

Chez Karita Mattila, l’art du récital constitue un sommet

18 Mai Publié par dans Opéra | Commentaires

La soprano finlandaise continue à susciter tous les enthousiasmes. Le 23 mai, elle nous revient avec un nouveau récital, après ceux de 1998 et 2005, en attendant, sait-on jamais ! LE rôle dans une production du Capitole. Ses récitals sont toujours d’une remarquable portée musicologique.

« Si je fais ce métier, c’est pour mon public, (…) un public qu’il ne faut jamais sous-estimer. »

Karita Mattila

D’une grande prestance, belle, ce n’est tout de même pas interdit, dotée d’une voix puissante, colorée, comédienne ou tragédienne, l’artiste a abordé la plupart des grands rôles en rapport avec sa tessiture : Elsa, Eva, La Veuve, Arabella, Jenufa, Salomé, Fidelio, Lisa, Manon Lescaut…après avoir fourbi ses armes dans Mozart, ce qui ne constitue pas une petite école. Les plus grandes scènes l’ont accueillie, les plus grands chefs de fosse l’ont dirigée, c’est une carrière prestigieuse et enviée qui se déroule devant ses fans, une carrière semblant avancer de défi en conquête, mais toujours avec prudence et grande clairvoyance. Flamme, fabuleuse énergie, sens du partage, voilà quelques compliments qui reviennent à son encontre, indubitablement.

A côté de son engagement dramatique dans tous les ouvrages lyriques qu’elle  aborde, la musique pure l’inspire tout autant que le théâtre. Le récital est alors, un exercice qui illustre parfaitement une facette plus introvertie de son aisance vocale, l’émotion, une donnée musicale qui trouve un écrin royal dans la mélodie, genre si difficile et délicat. Une grande variété de couleurs et d’émotions vont pouvoir s’y déployer avec beaucoup de bonheur.

Ville MatvejeffAu cours de ce récital, Karita Mattila nous offre des mélodies de Francis Poulenc, Claude Debussy, puis des lieder d’un compositeur autrichien post-romantique, Joseph Marx, et pour clore, un peu des espaces du Nord avec des mélodies d’un compatriote, le compositeur Aulis Sallinen, né en 1935, mélodies à la substance très intense et dramatique.

Elle est accompagnée par le jeune pianiste finlandais Ville Matvejeff, pianiste, mais aussi compositeur, chef d’orchestre, et concertiste et enfin, directeur artistique du festival de Musique Heinävesi.

Mais Karita Mattila en récital, c’est aussi une grande voix pour les enfants en danger

ColineOpéra : des opéras et des récitals pour sauver des enfants en danger 

« Depuis plus de 10 ans, l’association Coline en Ré, pour la musique instrumentale, et le Fonds de dotation ColineOpéra pour l’art lyrique, produisent concerts, récitals et opéras avec les plus grands artistes au profit d’enfants en danger dans les domaines essentiels que sont la santé, la protection et l’éducation. Ainsi, grâce à la générosité des maisons d’opéra qui nous accueillent, la musique au plus haut niveau servie par les meilleurs interprètes, Coline en Ré et ColineOpéra soutiennent trois associations et fondations éminentes : la Chaîne de l’Espoir pour la santé, la fondation MVE Villages d’enfants pour la protection et Toutes à l’école pour l’éducation. Au seul chapitre de la santé, ce sont plus de 1000 enfants qui ont bénéficié d’un geste chirurgical vital. A son tour, le récital donné le 23 mai au Théâtre du Capitole par Karita Mattila nous aidera à sauver des enfants démunis dont le seul tort est d’être nés pauvres au mauvais endroit. Avec la Convention internationale des droits de l’enfant adoptée par l’ONU en 1989, nous croyons que la santé, la protection et l’éducation sont des droits fondamentaux. Nos donateurs et les spectateurs de nos concerts nous aident à apporter notre pierre à cette mission. » 

Francis Poulenc

Banalités
Chanson d’Orkenise
Hôtel
Fagnes de Wallonie
Voyage à Paris
Sanglots

 

Claude Debussy 
Cinq Poèmes de Baudelaire
Le Balcon
Harmonie du soir
Le Jet d’Eau
Recueillement
La mort des amants

 

Henri Duparc
Mélodies
Chanson triste
Au pays où se fait la guerre
Phidylé

 

Aulis Sallinen
Neljä laulua unesta
Unesta tehty mies
Kehtolaulu kuolleelle
ratsumiehelle
On kolme unta sisäkkäin
Ei mikään virta

 

Joseph Marx
Lieder
Nocturne
Waldseligkeit
Selige Nacht
Valse de Chopin
Hat dich die Liebe berührt

 

Michel Grialou

jeudi 23 mai à 20h00
Réservation

 

.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de