Close

La flûte de Juliette Hurel

11 Jan Publié par dans Musique classique | Commentaires

La prochaine série de concerts de l’Orchestre de Chambre de Toulouse consacre l’essentiel de son programme à l’un des instruments de musique dont la naissance remonte à la nuit des temps. Un ossement ou un roseau percé de quelques trous, voici qu’apparaît la flûte primitive. A la suite des nombreux perfectionnements dont il a bénéficié au cours des siècles, le simple tuyau initial est devenu cette flûte charmeuse telle que la pratique à son plus haut niveau l’invitée de l’OCT, Juliette Hurel.

La flûtiste Juliette Hurel, invitée de l’Orchestre de Chambre de Toulouse

Premier Prix de flûte et Premier Prix de musique de chambre à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Juliette Hurel est lauréate de nombreux concours internationaux tels que ceux de Darmstadt, Kobé, Bucarest ou le concours Jean-Pierre Rampal. En 2004, elle est nommée pour les « Révélations de l’année » aux Victoires de la Musique Classique. Chambriste recherchée, elle se produit aux côtés de musiciens tels que Gary Hoffman, Youri Bashmet, Schlomo Mintz, Marielle Nordmann, Jean-Guihen Queyras, Stephen Kovacevich, le Trio Wanderer… On la retrouve régulièrement en soliste avec l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre de chambre de Toulouse, l’Orchestre de Bretagne, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy, « Les Siècles », le Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra… Ainsi que sur de prestigieuses scènes telles que La Cité de la Musique, Grand Théâtre de Provence, la Roque d’Anthéron, les Folles Journées de Nantes, Festival de la Meije, Colmar, Auvers-sur-Oise, les Flâneries Musicales de Reims…

Depuis 1998, Juliette Hurel occupe le poste de flûte solo de l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam dirigé par Valery Gergiev et depuis 2008 par Yannick Nézet-Séguin. Elle est également professeur au conservatoire de Rotterdam. Ayant à cœur d’interpréter la musique d’aujourd’hui, elle a eu l’occasion de travailler avec des compositeurs tels que Pierre Boulez, Pascal Dusapin, Philippe Hersant, Eric Tanguy…

Juliette Hurel sera à Toulouse et à Tournefeuille l’interprète du concerto pour flûte et orchestre en ré majeur de Joseph Haydn et celle de la Suite paysanne hongroise de Béla Bartók adaptée pour la flûte par le compositeur d’origine hongroise Paul Arma. Le choix de ces deux œuvres témoigne de la grande ouverture musicale de la musicienne.

L’Orchestre de Chambre, sous la direction de Gilles Colliard, jouera enfin les Etudes pour orchestre à cordes, datant des années 1955-56, du grand compositeur suisse Frank Martin.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

L Escale de Tournefeuille
mardi 15 et mercredi 16 janvier
Réservation

Saint-Pierre des Cuisines (Toulouse)
Jeudi 17 et vendredi 18 janvier
Réservation

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de