Close

Théâtre du Capitole  // Posts tagged as "Théâtre du Capitole"

07 Avr Publié par dans Opéra | Comments

L’Ombre de Venceslao : coup de tonnerre au Capitole

C’est un coup de pied au c… du spectateur d’opéra confortablement assis, voire endormi, dans son fauteuil d’habitudes. Dérangeant ? Tant mieux ! Car oui, le trivial le dispute au grossier, c’est parfois aussi gras et lourd que la farce du Moyen-Âge : ces rustres ne s’embarrassent pas d’euphémismes et appellent un chat un chat – si l’on […]

Lire la suite...

02 Avr Publié par dans Opéra | Comments

Brundibár : contre la dictature de la médiocrité

Des pyjamas rayés au pas. Départs et arrêts impeccables sous l’autorité d’un pardessus sombre, de bottes lugubres. Un rythme effroyable amplifié par les planches. Les pyjamas s’écroulent, insoutenable vision de l’innommable. Mais un autre rythme naît, grossit, devient vacarme, percussion de petits doigts qui vont entrer en résistance. Portant orgue déglingué, enchevêtrement de barbarie, masque […]

Lire la suite...

19 Mar Publié par dans Opéra | Comments

Ernani : les lunettes noires de l’émotion

Qu’il soit de Séville ou bien d’Aragon, Brigitte Jaques-Wajeman place la destinée de son Don Giovanni dans un vide. Avec arbres. Sans unité de lieu ni de temps, Ernani demande de l’astuce ou de longs précipités, de l’imagination ou des toiles peintes de ciels orageux. Au pied de deux grands arbres donc, les bandits sortant […]

Lire la suite...

03 Fév Publié par dans Opéra | Comments

L’Enlèvement au sérail : beaucoup plus pour le Sing que pour le Spiel

Quand il ne regarde pas un film super huit où lui sourit une jeune femme aux cheveux longs bouclés, vêtue d’un chemiser blanc à pois, le Pacha de Tom Ryser joue à la poupée, habillant ses femmes de chaussures à talons, chemisier blanc à pois et perruque de cheveux longs bouclés. Mais l’habit ne fait […]

Lire la suite...

24 Déc Publié par dans Opéra | Comments

Candide : car tout est bien !

Voltaire quitte son voltaire pour saluer la cour à cour. Aurait-il vraiment salué la cour ? La mystérieuse arche du Concert de Noël n’appartenait donc pas au toit de quelque crèche, mais à ce hangar à étage, à praticables, à estrades, qui fait le tour du monde en une unité de lieu. Trois fois rien […]

Lire la suite...

26 Nov Publié par dans Opéra | Comments

Le Turc en Italie : Che bel canto!

Le solo de cor réveille une à une lanternes, enseignes, persiennes. On baille, on époussette, on sort de son trou, on déménage Rossini. Les carottes sont bien alignées à la devanture de l’échoppe. Début de service pour la ligne de tramway Coulisses – Scène. Vespa et vélos passent. Les locataires de l’hôtel ont fenêtre sur […]

Lire la suite...

22 Nov Publié par dans Opéra | Comments

Le Turc en Italie, Rossini enfin

On peut relire mon annonce du 8 novembre L’affiche du spectacle nous laissait augurer d’une production pouvant donner toute satisfaction, et ce fut le cas, au-delà peut-être de ce que l’on pouvait espérer après le désastre visuel sur cette même scène d’une malheureuse Italienne à Alger, non pas de Rossini mais d’une provocatrice, la dénommée […]

Lire la suite...

09 Oct Publié par dans Opéra | Comments

Béatrice et Bénédict : vous reprendrez bien un peu de Shakespeare ?

« De fait, Berlioz s’est vu contraint de tailler largement dans la comédie de Shakespeare. Seulement sa chirurgie a été à ce point radicale qu’elle est ressortie de ses mains proprement défigurée. » [1] Alors Richard Brunel et Catherine Ailloud-Nicolas remettent du Shakespeare dans du Berlioz imité de Shakespeare. Fallait-il mentionner « d’après Berlioz » […]

Lire la suite...

16 Juil Publié par dans Opéra | Comments

Faust : Satan conduit le bal

D’une page du grand livre le vieux Faust se fait une couverture. « Dieu ! » Un spectateur retardataire s’installe dans la loge à cour. On n’est pas discret dans l’au-delà du quatrième mur.   Le décor hésite entre réalisme et abstraction hermétique. Pour jouer à cache-cache avec le diable, on ouvre et ferme scrupuleusement les portes […]

Lire la suite...

25 Mai Publié par dans Opéra | Comments

L’Italienne à Alger : quoi, pas de turbans, pas de plumes ?

Toutes les mesures de sécurité ont été prises : sorties de secours bien indiquées, extincteur bien en vue. Mais encore une fois, mélomanes et drammophiles [1] se déchirent. Quoi ? Pas de turbans, pas de plumes ? Quoi ? De la fesse, du sexe, des fouets ? Le Scarpia de Luc Bondy avait fait scandale […]

Lire la suite...