Close

Catherine Tessier  // Articles publiés par Catherine Tessier

27 Sep Publié par dans Cinéma | Comments

Marguerite : l’illusion tragique

Quel est ce majordome à la fois attentionné et inquiétant, ce régisseur qui veille à la qualité des chaussures, à la distribution des bouchons d’oreilles, au fonctionnement des voitures, et à l’occasion pratique le chantage ? Quelque diable manipulateur qui habite les dessous, chambre noire où il révèle des photographies de scène fausses et ridicules […]

Lire la suite...

28 Juin Publié par dans Opéra | 1 comment

Turandot : fascinante violence

Je suis un homme de théâtre, je fais du théâtre, et je suis un visuel. (Puccini) [1] Le théâtre n’est pas vraisemblance et bienséance, il est invraisemblable et malséant. [2] Sous des néons blafards, dans une brume glauque, trente-cinq poupons bien alignés vous considèrent. Bienvenue dans l’empire du jouet fabriqué à bas coût, où des […]

Lire la suite...

14 Juin Publié par dans Théâtre | Comments

Sans objet : quand la machine semble prendre l’autorité

Cette conversation est désormais sans objet. Adieu. [1] Quelque chose de vivant est dissimulé dans une matrice de plastique dont le drapé et le plissé crissent au gré des mouvements. Ça tournoie, ça s’érige, ça se ramasse, ça s’étend, ça prend des poses, de madone ou de monstre. L’accouchement est difficile, il faut deux maïeuticiens […]

Lire la suite...

24 Mai Publié par dans Opéra | 1 comment

Les Fiançailles au couvent : sous le signe du poisson

Le squelette de décor laisse voir les entrailles du théâtre, fond de scène, rampes de projecteurs, praticables et escaliers. Une échelle rouge à jardin que personne ne gravira, une colonne de chaises où personne ne s’assoira, mais des fenêtres sous lesquelles on chante la sérénade, des portes pour enfermer, des trous de serrure pour espionner. […]

Lire la suite...

20 Avr Publié par dans Opéra | Comments

Massacre : le cri du fanatisme

Les chiffres blancs défilent, compte à rebours ou loterie prémonitoire. Un arrêt sur 1572, mais ce pourrait être 2015. Comme en écho en fosse, les chiffres rouges du chronomètre contraignent la baguette du chef. Sept petits écrans alignés, un plus grand en dessous, et du noir. En beaux costumes et microphones vissés sur le front, […]

Lire la suite...

06 Avr Publié par dans Danse | Comments

Amour, Amor : comment danser les mots ?

Il fallait connaître ses Liaisons sur le bout de ses lettres pour apprécier pleinement la proposition de Davide Bombana. Sinon comment identifier la jeune Cécile (Caroline Betancourt) portée par sa mère (Solène Monnereau) comme un bébé contre son demi-panier et qui réussit l’exploit de paraître bien plus âgée que sa fille ? l’amant passager (Jérémy […]

Lire la suite...

06 Avr Publié par dans Opéra | Comments

Castor et Pollux : les voies de Jupiter sont impénétrables

De retour à Paramore. Des portes fermées, des ancêtres poussiéreux au mur, des histoires de famille. Et un escalier. Qu’y a-t-il derrière cette grande porte là-haut, qu’un appariteur austère entrouvre de temps en temps ? Une autre chambre hantée ? Deux garçonnets en culottes courtes découpent des masques en papier. Jouent à la bagarre, à […]

Lire la suite...

28 Mar Publié par dans Théâtre | Comments

L’Oiseau vert : de drôles d’oiseaux et une vieille chouette

Laurent Pelly aime les défis des pièces impossibles, des monstres. Des apparitions, disparitions, transformations, de la magie, de l’irrationnel, des lieux sans unité, des objets inanimés qui ont une âme. Immense marionnette de bunraku manipulée depuis les coulisses par des hommes en noir, le décor en trois vagues soulève un coin ou l’autre de son […]

Lire la suite...

18 Fév Publié par dans Opéra | Comments

Jeanne d’Arc au bûcher : des voix, des regards, des larmes

Ce serait un mystère donné au parvis d’une cathédrale, chœur noir accusateur surmonté d’un chœur blanc de voix d’anges au tympan. Un échafaud pour scène en bord de fosse. Terrifiantes ténèbres. De la deuxième galerie surgissent le regard acéré et la voix nette de Christian Gonon – Il y eut une fille appelée Jeanne. Sous […]

Lire la suite...

12 Fév Publié par dans Théâtre | Comments

Le Goût du faux et autres chansons : sans goût et très faux

Cela pourrait tenir de l’absurde, être dada : jouer à la fois du piano et de la machine à coudre, jusqu’à ce que couture vous emporte. Cela pourrait relever de la critique du commentaire artistique : expliquer ce tableau, l’interpréter au-delà des pensées du peintre – qui le traverse bien sûr – ne jamais jouer […]

Lire la suite...