Close

3 Billboards, le récit d’une mère prête à tout

17 Jan Publié par dans Cinéma | Commentaires

Le film 3 Billboards, les panneaux de la vengeance qui vient d’être récompensé par 4 prix aux Golden Globes est un vrai bijou.

Le Combat d’une mère

Mildred Hayes, joué par l’excellente Frances McDormand, a perdu sa fille depuis neuf mois. Violée et tuée, le coupable n’a jamais été retrouvé. Mildred, la mère-courage, considère que l’enquête n’a pas été suffisamment menée ou qu’elle n’avance pas assez rapidement. Aux grands maux les grands remèdes, Mildred décide de partir en guerre contre le département de police qui se tourne les pouces. Pour cela, au tout début du film, et accompagnée par une musique lyrique saisissante, Mildred a une idée : rendre visible son indignation.

Elle loue 3 panneaux de publicité, immenses mais vétustes, qui se trouvent sur les lieux du crime et affiche trois messages noir sur rouge qui interpellent directement le chef de la police, William Willoughby. Le message est clair: violée et tuée et toujours pas de suspect, que fout Willoughby?

La dégringolade de la vengeance

Les réactions, de toutes parts, ne se font pas attendre. D’abord avec les agents de police qui sont outrés. Willoughby, joué à la perfection par Woody Harrelson, a cependant une attitude qui dénote. Il cherche à établir un lien avec la mère. Rapidement, il comprend que rien ne peut apaiser le chagrin de celle-ci, et il tente, sinon de l’aider, au moins de la comprendre. Hélas, lui-même doit mener un combat. Quant aux autres personnes de la ville, les policiers, les habitants, et même l’ex-mari, ils tentent tous de la faire revenir à la raison, de la contraindre à arrêter cette vengeance aveugle, certains veulent même l’intimider. Mais Mildred ne se laisse pas impressionner, et ceci offre des scènes et des dialogues sur mesure.

Entre rire et drame

La force de caractère de Mildred, mêlé au jeu subtil de Frances McDormand, donne un résultat bouleversant et désopilant. Les relations se tissent au fur et à mesure. Des retournements de situation ont lieu et offre des scènes onctueuses. Certes, le ton est grave, la situation lourde, mais le scénario se laisse découvrir avec des moments de légèreté. Et même si le rire n’est pas de circonstance, il faut bien avouer que l’entêtement de Mildred fait sourire. On s’attache à cette femme entière qui, à son corps défendant, nous fait sourire et réfléchir.
Le réalisateur britannique Martin McDonagh, qui a aussi signé le scénario, réussit le pari de mêler le drame policier avec une touche d’humour noir qui fait mouche. Il n’est pas surprenant de voir l’engouement qui se crée autour de son film.

En effet, le succès de 3 Billboards ne s’est pas fait attendre en décrochant le gros lot aux Golden Globes. Et Il y a fort à parier que ce ne sera pas les seules récompenses de l’année.

En France, le film sort le 17 janvier dans les salles.

Sylvie V.

Bande-annonce de 3 Billboards :

Partager : Facebook Twitter Email

 


Sylvie Vaz Plus d'articles de