Close

Un film fantôme

23 Déc Publié par dans Cinéma | Commentaires

A Ghost Story de David Lowery est le film de fantôme le plus ennuyeux et le plus ridicule de l’histoire du cinéma.

Dans un coin d’Amérique rurale, un jeune couple s’apprête à déménager, mais l’homme se tue dans un accident de voiture. Le début de A Ghost Story, lent et contemplatif, évoque une ambiance à la Terrence Malick, mais l’ennui s’invite assez vite au gré de plans fixes interminables. On s’attend à voir passer un panneau «Attention film d’auteur !». À côté de ça, Persona de Bergman ressemble à un blockbuster.

A peine arrivé à la morgue, le défunt se réincarne en fantôme. Cela tombe bien, le drap blanc était fourni. Restait à percer deux trous pour les yeux, mais apparemment les fantômes sont bricoleurs. Le spectre revient chez lui. Sa jeune veuve est triste comme une jeune veuve. Elle mange debout, puis assise par terre, des restes de plats dans la cuisine. La séquence dure plusieurs minutes. Ben voyons, pourquoi se gêner ? Les artistes ont tous les droits.

Baudelaire regrettait que la Déclaration des droits de l’homme ait oublié le droit de se contredire et le droit de s’en aller. Le droit de s’en aller risque d’être la réponse des spectateurs pris au piège dans une salle avec A Ghost Story. Par ailleurs, il faut avouer que le jeu de Casey Affleck sous son drap nous a laissé de marbre. Pour lui, cela a dû être reposant.

A un moment, le drap blanc devient noir. Une allusion à la burqa ? Dans la maison d’en face, il y a aussi un fantôme. Les compères échangent quelques mots par télépathie, chacun derrière sa fenêtre. Au fil des scènes, des questions affleurent. Comment ont-ils fait pour tourner cette chose sans exploser de rire à chaque minute ? David Lowery n’a donc pas un seul véritable ami qui aurait pu lui dire de ne surtout pas sortir A Ghost Story ? Voire de ne pas le tourner ? Voilà qui donne envie de revoir Ghostbusters

Christian Authier
Un Article de l’Opinion Indépendante

.
A Ghost Story de David Lowery avec Casey Affleck, Rooney Mara. Durée : 1h32.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Christian Authier Plus d'articles de