Close

A la poursuite du panda géant

10 Déc Publié par dans Littérature | Commentaires

Le grand romancier de la Chine ancienne qu’est José Frèches, ce dacquois né en 1950, écrivain dont on ne se lasse pas de lire les flamboyantes sagas : Gengis Khan, L’Impératrice de la soie, Le Disque de jade, nous revient en cette fin d’année 2017 avec un livre quasiment, je dis bien quasiment, documentaire ayant pour héros un missionnaire lazariste, une impératrice et… un panda.

Documentaire car en fait le Père David a bel et bien existé. Homme de foi et de science, c’est un formidable naturaliste. Il embarque à Toulon le 22 février 1862, direction la Chine et ses contrées peu ou pas connues qui ne demandent (?) pas mieux que d’écouter la Sainte Parole. Sauf que voilà, délaissant le prêche, notre naturaliste se met sur la piste de ce fameux « ours-chat » qui, en Europe, a tout autant de crédibilité que le yéti. Les aventures, un rien romancées pour les besoins, de ce prêtre, nous font découvrir, avec la somme de détails que vous pouvez imaginer, la Chine de la dernière moitié du 19ème siècle, la Cité Interdite, les conflits impériaux, la Tartarie, le Sichuan, le Fleuve Bleu, la guerre de l’opium et cette forêt de bambous dans laquelle le Père David se trouvera nez à nez avec un panda géant au mois d’avril 1869.

José Frèches en est persuadé, sans la découverte du Père David, le panda n’existerait plus, victime de la chasse et de la déforestation.

C’est, comme toujours avec cet auteur, fascinant, passionnant et aussi formidablement documenté.

Robert Pénavayre
une chronique de ClassicToulouse

Le Père David, l’Impératrice et le Panda • XO Editions / 464 pages

José Frèches © Damien Grenon

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de