Close

Le retour du maestro

05 Déc Publié par dans Musique classique | Commentaires

À la Halle aux Grains, Tugan Sokhiev dirigera cinq programmes de concert avec l’Orchestre national du Capitole de Toulouse au cours des prochaines semaines.

De retour d’une tournée en Amérique du Sud avec l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, Tugan Sokhiev retrouve la Halle aux Grains après plus de deux mois d’absence. Depuis septembre, il n’a donné pour l’instant qu’un unique concert à Toulouse, en ouverture de saison. Les nombreux inconditionnels du maestro seront gâtés puisqu’il dirigera en quelques semaines pas moins de cinq programmes différents, dont l’un sera donné lors de trois soirées. C’est en effet cette année la première fois que le directeur musical de l’Orchestre national du Capitole offrira aux Toulousains trois concerts du Nouvel An, événement qui jusqu’à présent était simplement doublé.

Pour l’occasion, Tugan Sokhiev proposera un feu d’artifice musical de circonstance mêlant les répertoires : « Dans les steppes de l’Asie centrale » d’Alexandre Borodine, des extraits de « la Belle au bois dormant » de Piotr Ilitch Tchaïkovski et de la Suite n° 1 tirée de « Peer Gynt » d’Edvard Grieg, la bacchanale de « Samson et Dalila » de Camille Saint-Saëns, la farandole de « l’Arlésienne » de Georges Bizet, l’ouverture de « la Pie voleuse » de Gioachino Rossini, « Pump & Circumstances » n° 1 d’Edward Elgar, « Roses du Sud » de Johann Strauss, « Trish-Trash Polka » de Johann Strauss Jr., etc. Autre moment attendu et qui affiche déjà complet depuis plusieurs jours: un concert «Happy hour» du samedi après-midi dédié aux musiques de films de Nino Rota, John Barry, John Williams, Bernard Hermann, etc.

Du côté des concerts d’abonnement, il s’agira de poursuivre deux projets en cours débutés lors du premier concert de la saison. On retrouvera ainsi Elisabeth Leonskaja dès le mois de janvier. Complice de longue date du chef ossète, la pianiste russe a choisi Tugan Sokhiev et sa phalange pour enregistrer chez Easonus une intégrale des concertos de Ludwig van Beethoven. Après le Troisième concerto, c’est au tour du Quatrième d’être à l’affiche, couplé à la Neuvième symphonie de Franz Schubert, dite « la Grande ». La captation vidéo de l’intégrale des symphonies de Dimitri Chostakovitch permettra d’apprécier la Quatrième symphonie du compositeur, lors d’un programme au cours duquel sera donné le Premier concerto de Max Bruch interprété par le prodigieux Daniel Lozakovitch, jeune violoniste suédois né en 2001.

Enfin, on attend en décembre le retour du violoniste russe Vladimir Spivakov – par ailleurs chef d’orchestre – pour une interprétation du Concerto d’Alban Berg « À la mémoire d’un ange ». Cette soirée s’achèvera avec les fameuses « Danses symphoniques » de Sergueï Rachmaninov dirigées par Tugan Sokhiev.

Jérôme Gac
une chronique du mensuel Intramuros


Concerto de Berg « À la mémoire d’un ange » par V. Spivakov (violon),
« Danses symphoniques » de Rachmaninov par T. Sokhiev (direction),
vendredi 8 décembre, 20h00 ; 


Concert «Happy hour», samedi 9 décembre, 18h00 (complet) ;


Concert du Nouvel an, du samedi 30 décembre au lundi 1er janvier ; 


Concerto n° 4 de Beethoven par E. Leonskaja (piano),
Symphonie n° 9 « la Grande » de Schubert par T. Sokhiev (direction),
samedi 6 janvier, 20h00 ; 


Concerto n° 1 de Bruch par D. Lozakovitch (violon),
Symphonie n° 4 de Chostakovitch par T. Sokhiev (direction),
vendredi 12 janvier, 20h00.

À la Halle aux Grains, place Dupuy, Toulouse. Tél. : 05 61 63 13 13.

photo: T. Sokhiev © Marco Borggreve

Partager : Facebook Twitter Email

 


Jérôme Gac Plus d'articles de