Close

Les 20 ans des Éléments et Toulouse exulte !

30 Nov Publié par dans Musique classique | Commentaires

Joël Suhubiette a fêté les 20 ans de son Chœur de chambre Les Éléments avec éclat. La Ville Rose a ainsi vibré de musique vocale variée de mercredi à lundi dans les lieux les plus insolites mais culturellement parlants.

Belle ambiance à la librairie Ombre Blanche

La Chapelle des Carmélites à deux reprises, le TNT, le marché des Carmes et la librairie Ombre Blanche. Le public toulousain a été séduit par ses choix si riches de sens. La musique chorale doit beaucoup aux ordres religieux, aux textes de théâtre, aux poètes et aux chants populaires des extérieurs : marché, foires ou spectacles de rue. Le concert anniversaire à Odyssud étant la cerise sur le gâteau. Joël Suhubiette n’oublie pas sa Ville et honore Toulouse.

Au TNT à 13 h Vendredi

Mais cet anniversaire ne concernait pas seulement Les Éléments ! Le chœur Atelier Vocal Archipel reste un plaisir pour Joël Suhubiette qui en partage la direction avec Claire Suhubiette. Les deux chœurs se sont réunis au marché des Carmes. Et si je devais donner la palme de l’émotion pour cet anniversaire cela pourra être ce moment magique au marché des Carmes où en son centre à midi a sonné «  O Toulouse » la chanson si belle de Claude Nougaro harmonisée avec une puissance incroyable par Hervé Suhubiette.

Au coeur du peuple toulousain chanter Toulouse !

Cette chanson si emblématique s’est élevée au milieu des clameurs du marché, y compris la mémé qui voulait passer avec son caddie et qui pestait. Oui Toulouse est une ville pleine de vie donc bruyante où la musique est aimée, et tous les arts aussi, comme celui de la bonne bouche et de la « castagne ». Toulouse, le « Grand Toulouse » dont la population croit de près de 15000 habitants chaque année garde, on ne sait comment, une convivialité légendaire. « O Toulouse » chantée par de nombreux choristes d’Archipel et des Éléments au milieu des toulousains faisant leurs courses, arrêtés pour le plaisir, a porté l’émotion à son comble.

La partition Médéa Cinderella d’Alexandros Markeas, chantée en grec ancien au TNT dans une spatialisation incroyable avait été un grand moment aussi. De même que le passage des Djinns de Hugo et Fauré à Ombre Blanche ne s’oubliera pas.

Le concert Nougaro d’Archipel à La Chapelle des Carmélites a ébloui et a fortement ému un public nombreux donnant une puissance imprévue aux belles chansons de notre musicien-poète toulousain.

Le concert à Odyssud, à Blagnac, à deux pas de Toulouse a été une apothéose confirmant l’excellence de l’évolution des Éléments et de son chef. Après le relatif inconfort acoustique des autres lieux, la vaste Salle d’Odyssud a été un délice. Le public nombreux a ainsi pu déguster le savoir faire des Éléments. A présent leur Bach, en gardant la précision des débuts, a gagné en souplesse et en chaleur. L’orchestre des Ombres a été un partenaire baroque attentif.

Pour la deuxième partie du programme un pas de géant a été fait vers les XX et XXI ième siècles. Corine Durous a admirablement accompagné l’étonnante partition de Thierry Pécou. La délicatesse et la finesse des couleurs et des nuances obtenues dans les Ligeti a capella ont été d’une sensualité rare. Toute la puissance de Médéa Cinderella a pu se déployer dans la belle acoustique de la salle d’Odyssud. Les beautés sauvages et féroces de la langue et la musique se sont télescopées dans cette incroyable partition d’une complexité redoutable.

Quelle excellence dans tous les styles, quelle maitrise, quelle splendeur sonore ! Quelle aisance dans la direction toute en finesse de Joël Suhubiette ! 20 ans est un bien bel âge pour ces artistes.  Et merci à tous  pour leur générosité pour le public de leur ville qui à chaque fois leur a fait un triomphe.

Hubert Stoecklin


Compte rendu concert. Blagnac. Odyssud, le 13 novembre 2017. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Motet Komm, Jesu Komm BWV 229 ; Cantate Nun Danket alles Gott BWV 192 ; Messe en sol mineur BWV 235;  Thierry Pécou (1965) : Sonderbare Bessauberung (2016) pour piano et chœur; György Ligeti (1923-2006) : 4 chants hongrois pour chœur a capella ; Alexandros Markeas (1965) : Médéa Cinderella, à quatre chœurs à six voix ; Chœur de chambre Les Éléments ; Orchestre Les Ombres ; Corine Durous, piano ; Joël Suhubiette: Direction.

Choeur de chambre les Éléments

Joël Suhubiette (direction)

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Hubert Stoecklin Plus d'articles de