Close

Jean Santeuil raccompagnera Agathe Mélinand vers d’autres projets d’avenir, à partir du 15 novembre au T.N.T

06 Nov Publié par dans Théâtre | Commentaires

Pour sa dernière création en tant que co-directrice du Théâtre National de Toulouse, Agathe Mélinand a décidé de revenir à ses amours de jeunesse. Avec « Enfance et adolescence de Jean Santeuil », d’après l’œuvre de Marcel Proust, le public pourra suivre les aventures du héros éponyme sur deux époques de sa vie. La distribution est à la hauteur de l’événement. Pour Agathe Mélinand, ce dernier spectacle aura bien entendu une saveur particulière, même si, depuis ces 10 années de collaboration avec Laurent Pelly, l’exaltation de la création reste la même. Le spectacle sera présenté sur la scène du TNT à partir du 15 novembre, et ce pour un mois.

Quentin Dolmaire est Jean Santeuil © Polo Garat – Odessa

Il a l’honneur de clôturer 10 ans de création, de satisfaction, de collaboration entre Agathe Mélinand, Laurent Pelly et le T.N.T ; ce n’est pas rien ! Cet homme, c’est Jean Santeuil. Le héros éponyme d’une œuvre de jeunesse de Marcel Proust. Celui-là même qui a servi de modèle aux Swann et autres Sodome et Gomorrhe. Celui aussi qui serait directement inspiré de la vie de Marcel Proust ; nous sommes en 1895, Proust n’a pas 25 ans quand il écrit ces lignes. Rien ne prédestinait ce livre singulier, cet essai sur le sujet, publié 30 ans après la mort de son auteur, au succès qu’il remporte encore aujourd’hui. Et pourtant…

Pourtant, Jean Santeuil est un personnage attachant, auquel beaucoup d’hommes et de femmes de toutes générations confondues se sont identifiés. Parmi eux : Agathe Mélinand elle-même. En livrant cette adaptation du roman comme spectacle de clôture de son implication au sein du TNT, elle se dit heureuse. Très heureuse. Heureuse de partir dans sa jeunesse !

Sur scène ils seront 8. Le rôle de Jean est confié à Quentin Dolmaire, révélé notamment sur grand écran dans Trois souvenirs de ma jeunesse d’Arnaud Desplechin. À ses cotés, Christine Brücher, Catherine Mouchet,  Emmanuel Daumas… Entre autres.

Ce spectacle se veut feutré, intimiste, universel… Ce sont les aventures de ce jeune homme au Château de Reveillon, entouré des siens. C’est un spectacle actif, une création soignée où la vidéo aura aussi son rôle à jouer, grâce au talent de Sébastien Sidaner.

Présentée dans une version plus réduite en juin dernier dans la salle de répétition du théâtre, cette fois-ci, c’est la version complète du spectacle, sur l’enfance et l’adolescence de Jean Santeuil, qui sera proposée pour une vingtaine de dates.

« De ces 10 ans, je garderai le bonheur de la création ! »

L’heure des derniers filages a sonné pour Agathe Mélinand. La saison prochaine, c’est le metteur en scène Galin Stoev qui se verra confier la direction du Théâtre national de Toulouse. À l’heure des au revoir, il est tant pour Agathe de dresser le bilan : « De ces 10 ans je garderai le bonheur de la création, la satisfaction d’un travail accompli. Je garderai en mémoire Antigone, Sad… Je garderai la fidélité du public qui nous a suivi durant toutes nos créations. » Des créations, il y en aura eu 7 en solo et une vingtaine en duo avec Laurent Pelly. Agathe Mélinand est satisfaite. Elle vous donne rendez-vous chez Marcel Proust à partir du 15 novembre.

Et puis, quand on demande à la metteur en scène ce qu’on peut lui souhaiter pour la suite, la réponse ne se fait pas attendre : « Continuer à m’amuser, à découvrir, continuer à rêver… Voilà ce que l’on peut me souhaiter ! »

Régis Daro

Billetterie en Ligne


« Enfance et adolescence de Jean Santeuil », de Marcel Proust, dans une mise en scène d’Agathe Mélinand.

À partir du 15 novembre au T.N.T, puis du mardi au samedi à 20h et quelques dimanches à 16h. Informations et réservations au 05 34 45 05 05

Agathe Mélinand © Polo Garat – Odessa

Partager : Facebook Twitter Email

 


Plus d'articles de